Le gouvernement de l’Ontario a annoncé la prolongation de l’état d’urgence de 28 jours. Le retour en classe est donc reporté au-delà du 4 mai. 
Le gouvernement de l’Ontario a annoncé la prolongation de l’état d’urgence de 28 jours. Le retour en classe est donc reporté au-delà du 4 mai. 

L'état d'urgence prolongé: pas de retour à l'école le 4 mai

Ayoub Jlila
EAP
Le gouvernement de l’Ontario a annoncé aujourd'hui (mardi 14 avril) la prolongation de l’état d’urgence de 28 jours.  Cette prolongation a été adoptée lors d’une séance extraordinaire à l’Assemblée législative à Toronto à laquelle participaient un nombre restreint d'élus.

Lors de son point de presse quotidien à Queen’s Park, le premier ministre Doug Ford a aussi précisé qu'il n'y aura donc pas de retour en classe le 4 mai, pour les élèves et les enseignants.

 «Les écoles ne rouvriront pas le 4 mai. Le ministre de l’Éducation va en parler dans les prochains jours. Ça ne veut pas dire que l’année scolaire est annulée, mais le ministre va revenir avec les détails », a simplement indiqué Doug Ford.

Cette annonce laisse planer le doute sur l’éventualité d’un retour prochain en classe. Les écoles devaient rouvrir leurs portes le 1er mai pour les enseignants afin de préparer le retour des élèves le 4 mai. Avec cette annonce, tout est remis en question.

«Nous luttons contre un ennemi invisible et nous savons que ce virus constitue encore et toujours un danger très actuel», a déclaré le premier ministre Ford devant les élus.

Cet état d’exception maintiendra les décisions prises par le gouvernement, notamment la fermeture des entreprises non essentielles, l’interdiction des rassemblements ainsi que les manifestations artistiques, culturelles et sportives jusqu’au 12 mai.

Mesures exceptionnelles

Les mesures d’urgence s’ajoutent à celles adoptées par le gouvernement Ford samedi dernier.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, flanqué de sa ministre de la Santé, Christine Elliott.

Ainsi une panoplie de mesures exceptionnelles ont été adoptées, comme la construction de structures de fortune temporaire pour aider les hôpitaux et les refuges, ainsi que l’interdiction du camping récréatif. Le gouvernement ontarien a aussi autorisé les hôpitaux à réquisitionner au besoin les lits des maisons de retraite pour accroitre leurs capacités d’accueil, mais aussi la possibilité de réaffecter certains bâtiments ou installer des tentes.

Le but de ces mesures est de réduire la pression sur les services des soins de santé ainsi qu’aider les refuges. «Je suis conscient du fait que les mesures que nous prenons ont un impact significatif sur la vie des Ontariens à l'échelle de la province, a déclaré M. Ford, par voie de communiqué. Mais nous traversons une période sans précédent et nous devons faire tout le nécessaire pour assurer la sécurité publique et enrayer la propagation de ce terrible virus.»

La province a indiqué que les décisions prises découlent des conseils du médecin-hygiéniste en chef de l'Ontario.