Les cadets montrent la voie aux enfants

André Farhat
EAP
Les cadets de la Sûreté du Québec ont été très actifs dans Argenteuil cet été. Après les banques alimentaires et les marinas, c’est au tour des services de garde de bénéficier de leur présence.  

Vendredi matin. Les Cadets de la Sûreté du Québec Gabriel Dubois et Claudie Lapointe entrent dans le Centre de la petite enfance (CPE) La Puce à l’oreille à Saint-André-d’Argenteuil, tout comme ils l’ont fait plus tôt au CPE du même nom à Grenville. Leur mission : montrer aux enfants comment se promener en toute sécurité à vélo, en trottinette ou en patins.

Dans le grand local, deux groupes d’enfants de 4 et 5 ans ont regardé, captivés, un dessin animé où deux enfants apprennent les différents rudiments du code la sécurité routière. On y parle de signaux et de signalisation, des réflexes à prendre et des mauvaises habitudes à ne pas prendre. Évidemment, on y enseigne l’importance du casque, et comment bien enfiler l’attacher. 

Puis, les enfants se dirigent à l’extérieur sur une des multiples terrasses du CPE dont la capacité a doublé à la faveur d’importants travaux d’agrandissement. Là, toujours aussi absorbés, les enfants participent à un jeu-questionnaire où on revient sur le contenu de la vidéo. Le cadet Dubois fait bien rigoler les enfants lorsqu’il met son casque à l’envers.  

«Est-ce que ça va comme ça? » «Non!!!», les enfants répondent-ils tous en chœur. Il leur demande : «Quand on voit une lumière rouge, qu’est-ce qu’on fait?» Après un moment de réflexion, plusieurs crient «on arrête!!!». La cadette Lapointe les félicite. «Ils ont bien écouté, c’est très impressionnant!» 

Comme chez les grands, les leçons théoriques s’accompagnent de cours pratique. Les enfants courent à la piste ovale aménagée pour les vélos, trottinettes et voiturettes situées à l’arrière de la grande cour. Et là, les cadets plantent un panneau d’arrêt, on joue aux agents de circulation, avec le concours enthousiaste et discipliné des enfants. 

Les cadets de la Sûreté du Québec ont appris ou rappelé aux petits les mesures de sécurité élémentaires sur la route, lorsqu’ils sont sur deux, trois ou quatre roues.

Une initiative qui roule depuis longtemps

Ce programme éducatif, nommé GéniVélo, a été développé il y a plus de 15 ans par la Société d’assurance automobile du Québec. 

L’initiative a plu à la direction du CPE La puce à l’oreille. « C’est une action appréciée, surtout en temps de COVID », affirme Geneviève Richer, de centre de Saint-André-d’Argenteuil. « On voudrait bien que ça se répète. 

C’est le sentiment qu’observe un peu partout la sergente Marie-Josée Gervais, coordonnatrice locale en police communautaire au centre de services de la SQ. « C’est assez populaire, affirme-t-elle, il y a toujours des évènements qui se passent et qui font que c’est bon de revenir sur les principes de base. » Plusieurs camps de jour, services de garde et maisons des jeunes ont d’ailleurs déjà fait la demande pour cette activité de sensibilisation, dont le contenu est évidemment adapté selon les âges.  

Avec la rentrée qui s’amorce bientôt, les cadets aussi retournent à leurs études en techniques policières : le cadet Dubois suit sa formation à Québec, et la cadette Lapointe, à Montréal. 

Rien ne vaut la pratique pour parfaire sa maîtrise de la conduite. Le cadet Gabriel Dubois donne les instructions aux enfants bien attentifs – et impatients de rouler.