Le pont du Long-Sault demeure ouvert (ou Gare aux fake news)

En période de crise, des gens, mal intentionnés ou simplement mal informés, diffusent des histoires fausses ou inexactes. Parfois, le résultat de ces rumeurs est sans conséquence grave. Parfois.

C’est le cas de cette fake news qui circulait ce matin, sur Facebook, au sujet de la fermeture du pont du Long-Sault. L’ouvrage qui traverse l’Outaouais, relie non seulement le village de Grenville à Hawkesbury, mais le Québec à l’Ontario.

Le maire de Grenville, Pierre Thauvette a vu cette publication tôt le matin, et est allé constater de ses propres yeux que «le pont était bel et bien ouvert». Qui plus est, le lieutenant Matthew Mulcair, responsable du poste d’Argenteuil de la Sûreté du Québec, s’est rendu en personne s’assurer de la situation.

Et c’est là où cette rumeur prend tout son poids. Quelques voix se sont élevées au cours des derniers jours appelant à la fermeture de la frontière entre les deux provinces en raison de la COVID-19. Des voix comme celle de Benoît Lauzon, préfet de la MRC Papineau et maire de Thurso. «À mon avis, on devrait fermer la frontière entre le Québec et l’Ontario», a déclaré plus tôt cette semaine M. Lauzon à un autre média. La possibilité de fermer la frontière a aussi été soulevée lors des points de presse quotidiens de François Legault, à Québec, un scénario qui n’a pas  été retenu, du moins, pas pour l'instant.

«Nous, on a des résidents qui travaillent à l’hôpital de Hawkesbury, a rétorqué le maire du village de Grenville, Pierre Thauvette lorsque nous lui avons posé la question aujourd’hui. Et il y a des Ontariens qui travaillent ici. Nos résidents verraient bien mal que ça ferme!»

D’ailleurs, selon lui, « ces ponts-là doivent rester ouverts», faisant aussi allusion aussi aux ponts qui traversent la rivière des Outaouais, entre Gatineau et Ottawa.

La mairesse de Hawkesbury, Paula Assaly, a exprimé un point de vue similaire. «À ce stade, je n’en vois pas le besoin (de fermer la frontière) a-t-elle déclaré lors d’une conversation téléphonique. Nous n’avons certainement pas reçu de directives à cet effet.»

Avec la collaboration de Gregg Chamberlain

.

COVID-19

Entre le 15 janvier et le 19 mai, l’Ontario a enregistré 22 384 cas de COVID-19, dont 1919 décès. Comment les entrepreneurs en pompes funèbres ou les thanatologues tirent-ils leur épingle du jeu en ces temps de pandémie? Des experts de l’Est, du Sud et du Nord de la province témoignent.
Sciences et environnement

Peut-on vivre sans plastique? Qu’en est-il pour une famille de quatre qui aime le camping, qui célèbre Noël et l’Halloween et dont les enfants vont à l’école ou à la garderie? C’est la quête dans laquelle s’est lancée la journaliste Evelyne Charuest avec Ciao plastique!, une série documentaire en trois épisodes qui sera bientôt diffusée sur les ondes d’Ici Explora. Francopresse s’est entretenu avec elle.
Ontario

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé aujourd'hui (mardi 14 avril) la prolongation de l’état d’urgence de 28 jours.  Cette prolongation a été adoptée lors d’une séance extraordinaire à l’Assemblée législative à Toronto à laquelle participaient un nombre restreint d'élus.
COVID-19

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé ce matin (samedi 11 avril) la prolongation des  mesures d’urgences dans la province jusqu’au 23 avril, C’est le deuxième prolongement depuis la déclaration de l’état d’urgence le 17 mars.
Dossier

Alors que la crise de la COVID-19 fait la Une de tous les médias, que les secteurs scientifiques et politiques luttent ensemble pour trouver les moyens d’en sortir, une réalité se laisse facilement oublier : les conséquences sociales de la pandémie touchent plus durement les femmes, dénoncent plusieurs expertes.