Le feu détruit une partie de l'histoire des affaires de Hawkesbury

Gregg Chamberlain
EAP
Une institution commerciale de Hawkesbury a disparu en fumée samedi après-midi.

Les pompiers des casernes de Hawkesbury et de L'Orignal ont répondu à un appel vers 15h, le 23 mai, au sujet d'un incendie qui s’était déclaré au Marché Lacroix, situé à l’intersection des rues James et Regent. Lorsque les camions de pompiers sont arrivés, le bâtiment était déjà en train de cracher d'épais nuages de fumée.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
Fire destroys a piece of Hawkesbury"s commercial history

«C'était si épais que nous ne pouvions pas voir l'avant du bâtiment, a déclaré le chef des pompiers de Hawkesbury, Daniel Gascon, lors d'une entrevue lundi matin. Nous avons dû fermer les rues Main et McGill à la circulation à cause de la fumée.»

Après s'être assurés que personne n'était à l'intérieur du bâtiment, les pompiers ont utilisé une stratégie «d'encerclement et de noyade» pour contenir l'incendie et l'empêcher de se propager à un immeuble voisin de trois étages. «Le feu faisait rage du sous-sol au rez-de-chaussée», a expliqué le chef Gascon.

Les pompiers ont réussi à maitriser l'incendie en début de soirée. Une pelleteuse a été appelée pour creuser le site afin que les pompiers puissent rejoindre et éteindre des braises encore fumantes. Le site a été déclaré «mort» vers 2h du matin.

La cause de l'incendie restera inconnue, car les travaux d'excavation ont détruit toute trace de l'endroit où se trouvait le point d'origine. Le service des incendies et la Police provinciale de l’Ontario ont tous deux convenu qu'il ne s'agissait pas d'un incendie suspect et laissent à la compagnie d'assurance le soin de poursuivre l'enquête. Une estimation préliminaire des dommages est de 1,5 million de dollars, y compris le bâtiment, l'équipement à l'intérieur, et l'inventaire du magasin.

Une institution commerciale

Le Marché Lacroix faisait partie du coeur des affaires de Hawkesbury depuis 1935. Le magasin est demeuré une entreprise familiale jusqu'au milieu des années 1990, lorsqu'il a été vendu. Stéphane Jeaurond a acheté l'entreprise en 2000 et l’exploitait depuis ce temps. Il s’était fait un devoir de conserver le nom de la famille Lacroix comme nom commercial officiel du magasin.

«C'était très important pour moi, a-t-il déclaré lors d'une entrevue le 25 mai. Le nom Lacroix était très connu ici. C'était l'un des premiers magasins en libre-service à Hawkesbury.»

En effet, jusqu'à ce que la Famille Lacroix ouvre son magasin, toutes les épiceries et la plupart des autres commerces de la ville fonctionnaient encore de manière traditionnelle, a raconté M. Jeaurond. Les acheteurs entraient dans un magasin et se tenaient devant un large comptoir. Les commis du magasin se tenaient derrière le comptoir. Ils notaient les détails de la commande d'un client et allait ensuite chercher l'article ou les articles désirés dans les rayons à l'arrière du magasin.

Le Magasin Lacroix est venu révolutionner l’expérience de magasinage des résidents de Hawkesbury en permettant aux clients de parcourir eux-mêmes les rayons et y trouver les articles qu'ils voulaient acheter.


L’avenir du Marché Lacroix

M. Jeaurond aimerait reconstruire, mais cela dépendra du rapport d'assurance final. Cela dépendra également des règlements actuels de la ville sur la conception des bâtiments commerciaux de la Ville de Hawkesbury.

 Il a exprimé sa grande appréciation pour tout le soutien communautaire que lui et son personnel ont reçu. Il a aussi remercié les deux services des incendies pour leur réponse rapide.

«Ils ont fait du bon travail, a-t-il déclaré, en regardant le bardage déformé par la chaleur de l'immeuble de trois étages voisin. C'est une grande perte pour moi, mais ça aurait pu être pire.»