Le Bureau de santé de l'Est de l'Ontario a ordonné la fermeture immédiate de certains établissements, y compris les garderies.
Le Bureau de santé de l'Est de l'Ontario a ordonné la fermeture immédiate de certains établissements, y compris les garderies.

Le BSEO ordonne la fermeture de certains établissements

Le Bureau de santé de l'Est de l'Ontario (BSEO) a ordonné la fermeture immédiate de certains types d'établissements.

Dans un communiqué émis plus tôt ce soir, le BSEO a dit avoir réagi ainsi en raison du nombre croissant de cas de COVID-19 déclaré en Ontario.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
The EOHU orders closures of several type of establishments

La liste d'établissements dressée par le BSEO comprend toutes les garderies et autres centres ou services de garde d’enfant (les locaux qui n’étaient pas inclus précédemment par le décret provincial de fermeture). Le communiqué précise que des exemptions seront faites pour certaines garderies qui fournissent des services de garde d’enfants aux travailleurs essentiels de première ligne.

La liste comprend également tous les gymnases, salles d’entraînement, et centres ou services sportifs (les gymnases sont considérés des centres récréatifs dont la fermeture avait été ordonnée précédemment), ainsi que toutes les églises, mosquées, synagogues et autres lieux de culte (dont la fermeture avait antérieurement été recommandée, mais est maintenant ordonnée).

Le BSEO a également ordonné la fermeture immédiate d'établissements de services personnels (puisqu’il est impossible d’offrir ces services tout en maintenant une distance de deux mètres entre les personnes), y compris les salons de coiffure et les barbiers, les salons de tatouage,les salons de perçage corporel,les services de manucure,les services d’électrolyse, ainsi que les autres services d’esthétique.

Le communiqué précise que les établissements qui omettent de se conformer à l’ordre sont passibles, sur déclaration de culpabilité, d’une amende.

«Je reconnais que ces fermetures sont difficiles et je vous assure que cette décision n’a pas été prise à la légère, a déclaré Dr Roumeliotis.  Cependant, nous nous devons de prendre toutes les mesures nécessaires en tant que société, pour prévenir la propagation de la maladie au COVID-19 et protéger nos collectivités, étant donné la hausse des cas localement et dans le monde.

COVID-19

Entre le 15 janvier et le 19 mai, l’Ontario a enregistré 22 384 cas de COVID-19, dont 1919 décès. Comment les entrepreneurs en pompes funèbres ou les thanatologues tirent-ils leur épingle du jeu en ces temps de pandémie? Des experts de l’Est, du Sud et du Nord de la province témoignent.
Sciences et environnement

Peut-on vivre sans plastique? Qu’en est-il pour une famille de quatre qui aime le camping, qui célèbre Noël et l’Halloween et dont les enfants vont à l’école ou à la garderie? C’est la quête dans laquelle s’est lancée la journaliste Evelyne Charuest avec Ciao plastique!, une série documentaire en trois épisodes qui sera bientôt diffusée sur les ondes d’Ici Explora. Francopresse s’est entretenu avec elle.
Ontario

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé aujourd'hui (mardi 14 avril) la prolongation de l’état d’urgence de 28 jours.  Cette prolongation a été adoptée lors d’une séance extraordinaire à l’Assemblée législative à Toronto à laquelle participaient un nombre restreint d'élus.
COVID-19

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé ce matin (samedi 11 avril) la prolongation des  mesures d’urgences dans la province jusqu’au 23 avril, C’est le deuxième prolongement depuis la déclaration de l’état d’urgence le 17 mars.
Dossier

Alors que la crise de la COVID-19 fait la Une de tous les médias, que les secteurs scientifiques et politiques luttent ensemble pour trouver les moyens d’en sortir, une réalité se laisse facilement oublier : les conséquences sociales de la pandémie touchent plus durement les femmes, dénoncent plusieurs expertes.