Geneviève Martin, l’histoire d’un parcours atypique au sein d’une profession rocambolesque

Maude Lévesque Ryan
EAP
Si vous demandiez à ceux qui l’ont connu dans sa jeunesse ce qu’elle est devenue, rares sont ceux qui auraient parié que Geneviève Martin deviendrait militaire. C’est pourtant le chemin qu’elle a emprunté, un chemin jusqu’ici rempli de succès et de riches expériences.

De son propre aveu, elle ne se croyait pas destinée à une telle carrière. «C’est drôle parce que j’avais zéro intention de devenir militaire lorsque j’étais plus jeune. Ce n’était pas un choix de carrière vers lequel je pensais m’enligner […]».

Jeune fille studieuse, mais peu athlétique, elle s’intéressait davantage à la science, plus particulièrement la biologie marine. Puis, animée par des intérêts divers, elle s’est dirigée vers la photographie avant de bifurquer vers le domaine de l’administration. Ce n’est qu’après quelques années dans cette profession qu’elle réalise que ce qu’elle cherchait comme carrière se trouvait juste sous son nez, au sein de la grande famille des Forces armées.

LISEZ LA SUITE EN PAGE 8 DU CARILLON DU 11 JUIN 2020
Parcours atypique au sein d'une profession rocambolesque