Gardez le masque quand vous êtes en déplacement, dit le BSEO

Si rester à la maison tout le temps n'est pas une option, alors un masque facial est obligatoire, soutient le médecin hygiéniste en chef de l'est de l'Ontario.

«Il est très important de ne pas l’oublier», a déclaré le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste en chef du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO), lors de sa téléconférence régulière avec les médias régionaux.

Le Dr Roumeliotis commentait les récentes annonces des autorités sanitaires fédérales et provinciales sur la nécessité pour toute personne allant faire des courses ou autres déplacements à l'extérieur de porter un genre de masque facial sur la bouche et le nez, conformément à la politique actuelle de protection contre la pandémie de COVID-19.

"Ce sont des recommandations solides et claires sur le port du masque", a déclaré le Dr Roumeliotis.

La qualité chirurgicale et les masques de protection N95 sont pour l'instant réservés aux travailleurs de la santé et aux intervenants d'urgence qui doivent être en contact étroit avec les gens, que ce soit à l'hôpital ou lors d'un accident. Mais certains magasins sont maintenant en mesure de proposer des paquets de masques jetables en vrac, et il existe des instructions sur divers sites web gouvernementaux pour fabriquer un masque facial adapté aux besoins de distanciation sociale.

Tout masque facial doit être bien ajusté et couvrir à la fois le nez et la bouche afin d'éviter que le porteur ne propage des bactéries en cas de toux ou d'éternuement. Un masque fait maison et conçu pour être réutilisable doit être facile à nettoyer sans perdre sa forme ou son confort.

Le Dr Roumeliotis a également fait remarquer que le port d'un masque facial lors de sorties ne signifie pas que les résidents doivent oublier de respecter la distanciation physique, notamment en évitant les foules de cinq personnes ou plus, ou de ne pas bien se laver les mains.

Casselman

Le 19 juin 2020 à 2h49, le service d'incendie de la Nation (station 100 et station 200) a été appelé à répondre à l'incendie d'un camion-citerne qui contenait des déchets organiques sur l’autoroute 417 en direction Est au marqueur 41.
Débat en français du PCC

Il est souvent difficile de déterminer qui a gagné lors des débats entre candidats d’un parti ou aux élections. Dans le cas du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) qui a eu lieu le soir du 17 juin, le gagnant n’était surement pas le français.
Religion

À la suite de l’annonce qui permettait aux églises de réouvrir en date du 12 juin, les six paroisses de l’unité pastorale Soleil Levant annoncent qu’une première messe aura lieu le dimanche 21 juin.

Le mystère entourant l’organisation secrète de l’Ordre de Jacques Cartier sera-t-il enfin dévoilé grâce à la websérie du jeune média franco-ontarien Le Réveil? C’est ce que nous saurons dans les semaines à venir alors que six épisodes seront mis en ligne au profit notamment des jeunes de la 4e à la 8e année. Cette série est inspirée de la bande dessinée éponyme produite en 2018 par le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO).
Golf

Un golfeur de Lively, Marc Benoît, a conçu et fabriqué un appareil permettant de jouer au golf sans devoir toucher le fanion – un élément qui facilitera le retour à ce sport en temps de distanciation physique. Cette invention, qu’il a nommée le Hole Out, est maintenant installée sur plusieurs terrains de golf à Sudbury, Timmins et Smooth Rock Falls et génère beaucoup d’intérêt, même du côté des États-Unis
Alfred-Plantagenet

La grogne commence à s’installer chez certains résidents du canton d’Alfred et Plantagenet à l’égard du piètre état de leurs routes, notamment chez des agriculteurs de la région. Le maire, Stéphane Sarrazin, évalue que leur état est similaire à celui des routes des municipalités environnantes. Un plan de gestion des actifs est prévu pour 2021.
COVID-19

Les églises et d'autres entreprises de Prescott-Russell et régions de l'est de l'Ontario pourront rouvrir leurs portes dans le cadre de la phase 2 du plan de relance économique de l'Ontario en cas de pandémie.  
COVID-19

Entre le 15 janvier et le 19 mai, l’Ontario a enregistré 22 384 cas de COVID-19, dont 1919 décès. Comment les entrepreneurs en pompes funèbres ou les thanatologues tirent-ils leur épingle du jeu en ces temps de pandémie? Des experts de l’Est, du Sud et du Nord de la province témoignent.