Crue de la rivière des Outaouais: la CNS lance une alerte orange

Les précipitations d’aujourd’hui (lundi 13 avril), combinées avec la fonte des neiges, augmentent le potentiel d’inondations dans certains secteurs situés le long du cours inférieur de la rivière des Outaouais.

 La Conservation de la Nation sud (CNS) ainsi que la Commission de planification et de régularisation de la rivière de l’Outaouais (CPRRO), ont lancé une alerte orange au cours du weekend dernier.

Cette alerte concerne en particulier, l'est du village de Cumberland (Village de Boisé, Chemin Morin, Allée Leo), Clarence-Rockland (Chemins Voisine, Onesime Guilbord, Boileau, Lalonde et Ettyville), Alfred-Plantagenet (Presqu'ile (Île Miller), chemin Presqu'ile), ainsi que L'Orignal (rues Montpetit et Dufour).

La CNS a expliqué par le biais d’un communiqué que les niveaux d'eau et les débits d'Arnprior à Hawkesbury continuent d'augmenter progressivement en raison de la fonte des neiges en cours dans les parties centrales et nord du bassin de la rivière des Outaouais. Ce lundi (13 avril), une tempête printanière devrait entrainer des températures supérieures à la moyenne et une quantité importante de précipitations. Les seuils d'inondation mineure pourraient être dépassés dans les zones basses sujettes aux inondations, en fonction des températures et des précipitations reçues.

Par ailleurs, Environnement Canada prévoit aujourd'hui jusqu’à 30mm à 35mm de précipitations. Des rafales de 80 km/h sont aussi possibles.

Cependant, les niveaux d'eau devraient se maintenir en dessous des seuils d’inondations majeures dans tous les secteurs et devraient être similaires aux niveaux atteints en mai 2018. Mais cela dépendra des températures et quantités de pluie reçues, selon la CPRRO.

D’autre part, pour ne pas vivre le scénario de 2019, la CNS  encourage les résidents des zones inondables à suivre de près l'évolution des conditions et à prendre les mesures nécessaires pour protéger leurs biens.

Ainsi, la CNS conseille aux résidents et aux enfants de se tenir à l'écart des cours d'eau où les débits sont élevés et où les berges pourraient être instables.

La CPRRO qui coordonne la gestion des débits aux principaux réservoirs du bassin versant conseille aux citoyens de surveiller constamment l’état du fleuve en consultant le site web des Offices de la protection de la nature www.ontario.ca/flooding, ou le site web www.ottawariver.ca/forecasts/.

Cette alerte demeure en vigueur jusqu'au 23 avril 2020 à 17 h.   

COVID-19

Entre le 15 janvier et le 19 mai, l’Ontario a enregistré 22 384 cas de COVID-19, dont 1919 décès. Comment les entrepreneurs en pompes funèbres ou les thanatologues tirent-ils leur épingle du jeu en ces temps de pandémie? Des experts de l’Est, du Sud et du Nord de la province témoignent.
Sciences et environnement

Peut-on vivre sans plastique? Qu’en est-il pour une famille de quatre qui aime le camping, qui célèbre Noël et l’Halloween et dont les enfants vont à l’école ou à la garderie? C’est la quête dans laquelle s’est lancée la journaliste Evelyne Charuest avec Ciao plastique!, une série documentaire en trois épisodes qui sera bientôt diffusée sur les ondes d’Ici Explora. Francopresse s’est entretenu avec elle.
Ontario

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé aujourd'hui (mardi 14 avril) la prolongation de l’état d’urgence de 28 jours.  Cette prolongation a été adoptée lors d’une séance extraordinaire à l’Assemblée législative à Toronto à laquelle participaient un nombre restreint d'élus.
COVID-19

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé ce matin (samedi 11 avril) la prolongation des  mesures d’urgences dans la province jusqu’au 23 avril, C’est le deuxième prolongement depuis la déclaration de l’état d’urgence le 17 mars.
Dossier

Alors que la crise de la COVID-19 fait la Une de tous les médias, que les secteurs scientifiques et politiques luttent ensemble pour trouver les moyens d’en sortir, une réalité se laisse facilement oublier : les conséquences sociales de la pandémie touchent plus durement les femmes, dénoncent plusieurs expertes.