Un premier centre de dépistage à l’auto ouvrira demain (2 avril) à Casselman.
Un premier centre de dépistage à l’auto ouvrira demain (2 avril) à Casselman.

Centre de dépistage à l’auto à Casselman

Un premier centre de dépistage à l’auto de la COVID-19 dans Prescott-Russell ouvrira demain (2 avril) dans les locaux du BSEO à Casselman.

«Je trouve cette approche géniale, elle permet une fluidité dans les tests à la COVID-19. C'est sécuritaire et rapide».

C’est ainsi que Dr Paul Roumeliotis du Bureau de santé de l’est de l‘Ontario (BSEO) a qualifié ce nouveau procédé qui sera installé pour la première fois dans Prescott-Russell.

Demain, les voitures pourront s’aligner à l’entrée de ce «drive-through» d’un nouveau genre. Le principe est de permettre aux clients d’effectuer un dépistage de la COVID-19 sans sortir de leur voiture.

À l’entrée de cette clinique à l’auto, la personne candidate au dépistage passera d’abord par une borne vidéo, où une infirmière procédera à une série de questions d’anamnèse. Puis, toujours dans sa voiture, la personne devra passer à une porte couverte, où une autre personne munie des protections d’usage et disposant du matériel médical effectuera les prélèvements en vue du dépistage.

«C’est un déroulement facile, qui permet une distanciation entre les personnes et empêche les gens d’entrer dans l’édifice de soins», a indiqué Dr Roumeliotis.

D'autre part, le BSEO explique que seules les personnes prioritaires qui présentent des signes de la pandémie ou un historique de voyage seront admises, question de ne pas encombrer ce service. 

Ce centre de dépistage à l’auto, sera ouvert du lundi au vendredi  de 9h à 15h , et permettra d’effectuer une centaine de tests par jour.

Le modèle a fait ses preuves en Corée du Sud, notamment, et est particulièrement utilisé aux États-Unis. Il permet de désengorger les hôpitaux et il est entre autres plus rapide et sécuritaire.

L’Ontario compte un premier centre de dépistage à l’auto à Belleville.  

COVID-19

Entre le 15 janvier et le 19 mai, l’Ontario a enregistré 22 384 cas de COVID-19, dont 1919 décès. Comment les entrepreneurs en pompes funèbres ou les thanatologues tirent-ils leur épingle du jeu en ces temps de pandémie? Des experts de l’Est, du Sud et du Nord de la province témoignent.
Sciences et environnement

Peut-on vivre sans plastique? Qu’en est-il pour une famille de quatre qui aime le camping, qui célèbre Noël et l’Halloween et dont les enfants vont à l’école ou à la garderie? C’est la quête dans laquelle s’est lancée la journaliste Evelyne Charuest avec Ciao plastique!, une série documentaire en trois épisodes qui sera bientôt diffusée sur les ondes d’Ici Explora. Francopresse s’est entretenu avec elle.
Ontario

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé aujourd'hui (mardi 14 avril) la prolongation de l’état d’urgence de 28 jours.  Cette prolongation a été adoptée lors d’une séance extraordinaire à l’Assemblée législative à Toronto à laquelle participaient un nombre restreint d'élus.
COVID-19

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé ce matin (samedi 11 avril) la prolongation des  mesures d’urgences dans la province jusqu’au 23 avril, C’est le deuxième prolongement depuis la déclaration de l’état d’urgence le 17 mars.
Dossier

Alors que la crise de la COVID-19 fait la Une de tous les médias, que les secteurs scientifiques et politiques luttent ensemble pour trouver les moyens d’en sortir, une réalité se laisse facilement oublier : les conséquences sociales de la pandémie touchent plus durement les femmes, dénoncent plusieurs expertes.