Les suspects auraient agressé les victimes avec des objets contondants. Un marteau, un bâton de golf, de baseball ou encore une baguette de billard, par exemple, peuvent tous être catégorisés comme des armes contondantes.
Les suspects auraient agressé les victimes avec des objets contondants. Un marteau, un bâton de golf, de baseball ou encore une baguette de billard, par exemple, peuvent tous être catégorisés comme des armes contondantes.

Violente intrusion à Brownsburg-Chatham

André Farhat
EAP
Dans la matinée du 18 mars, les forces de l’ordre ont reçu de l’information concernant une effraction dans une maison de la rue des Érables, à Brownsburg-Chatham, suivie d’une agression armée.

Vers 11 h 30, les agents de la Sûreté du Québec (SQ) au poste d’Argenteuil ont été avertis de l’incident suivant : « deux personnes se seraient introduites dans une résidence de la rue des Érables, à Brownsburg-Chatham », peut-on lire dans le communiqué envoyé par la SQ. Or, deux personnes étaient présentes dans le domicile, et les criminels les auraient agressés avec des objets contondants, avant de s’enfuir en véhicule.  

Les agents de la SQ ont plus tard repéré un véhicule suspect sur la rue Principale (toujours à Brownsburg-Chatham), après quoi ils ont arrêté deux personnes qu’ils ont amené au poste pour interrogation. L’un des deux suspects est un jeune homme de 18 ans, qui comparait aujourd’hui au Palais de justice de Saint-Jérôme. Il pourrait être accusé d’introduction par effraction, de voies de fait causant des lésions et de bris de probation.  

Au moins deux personnes âgées entre 18 et 22 ans pourraient faire à des accusations de voies de fait et d’introduction par effraction. Les suspects auraient agressé deux personnes dans une résidence de Brownsburg-Chatham.

Son probable complice est une femme de 22 ans. Celle-ci a été libérée sur promesse de comparaître à une date ultérieure, toujours au Palais de justice de Saint-Jérôme. Elle pourrait faire face d’accusations de complot, en plus d’introduction par effraction et de voies de fait causant lésion. 

Un troisième suspect, un jeune homme de 20 ans, est également recherché dans ce dossier.  

Les deux victimes, elles, ont subi des blessures mineures qui n’ont pas requis de transport à l’hôpital. 

L’enquête est en cours afin de déterminer les circonstances de l’évènement et les motifs derrière ce crime.