Une voiture tombe dans la rivière

Les Lachutois ont fait une drôle de découverte la semaine dernière : un véhicule dans la rivière du Nord, du côté de l’avenue d’Argenteuil

« Le conducteur qui circulait sur la rue Principale, vers minuit, a perdu le contrôle de son véhicule et s’est retrouvé à l’eau, a déclaré Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec. Il est sorti lui-même de son véhicule et a été conduit à l’hôpital pour soigner des blessures mineures. Il n’y a aucun élément criminel dans le dossier. »

Certains ont avancé qu’il s’agissait d’une femme qui aurait dormi au volant de sa voiture. Selon ces derniers, elle circulait sur l’avenue de la Providence et, en voulant s’engager sur la rue Principale, elle aurait traversé le terreplein, où se trouve le panneau d’affichage électronique de la Ville, pour atterrir dans la rivière.

La police nous a confirmé ne pas avoir eu ces détails-là.

Lachute

Depuis 2009, la polyvalente Lavigne a l’honneur de compter des classes adaptées aux élèves ayant divers degrés de déficience intellectuelle. D’ici la mi-mars, le groupe sera très occupé et l’Argenteuil tentera de suivre leur rythme effréné.

«L’apprentissage de différentes notions est plus facile à comprendre pour eux en utilisant des situations concrètes et réelles », a expliqué Maryse Jasmin, qui accompagne ces jeunes, âgés de 12 à 21 ans, selon les inscriptions. «C’est ce qui nous a amenés à ouvrir le magasin scolaire en septembre 2012.» Dans ce magasin, les élèves reconditionnent du matériel scolaire récupéré qu’ils vendent, à l’heure du diner, au reste de la population étudiante.

Argenteuil

Hydro-Québec procède au remplacement de lignes vieillissantes dans Argenteuil. Lachute a donc profité des soins de la société d’état. Mercredi, sur la route d’Argenteuil, des équipes de sous-traitants ont passé la journée à transférer une série de câbles, toujours sous tension, des anciens poteaux aux nouveaux installés préalablement. Comme nous l’a dit un des ouvriers sur place, «Les fils sont vivants, alors les gars les prennent avec des baguettes!» Pour ne pas dire avec des pincettes…

Hydro-Québec procède au remplacement de lignes vieillissantes dans Argenteuil. Lachute a donc profité des soins de la société d’état.

Argenteuil

Pour sa première programmation semi-annuelle, le nouveau centre artistique et culturel de la Galerie Route des Arts se décline en deux volets: expositions et ateliers. Par ailleurs, la galerie éphémère deviendra-t-elle permanente?

«Comme vous pouvez l’imaginer, c’est formidable de travailler vers un but comme celui que nous vivons ici à Lachute pour bâtir un projet régional!», s’est exprimée Lise-Anne Bernatchez, chargée de projet à la Galerie Route des Arts, lors d’un cinq à sept pour le dévoilement de la programmation annuelle 2020.

Brownsburg-Chatham

Une jeune femme et ses deux jeunes enfants en ont eu pour leur peine, mardi soir dernier, à Brownsburg-Chatham. Le 18 février, les services d’urgence ont été dépêchés sur la rue Principale, dans la côte près de la rue Woodbine

Les pompiers sont arrivés les premiers sur les lieux où deux voitures étaient entrées en collision. Dans l’une d’elle prenaient place une jeune femme, une fillette et un nourrisson. Les pompiers sur place ont affirmé que les enfants et la jeune femme étaient tous indemnes.

Selon la Sûreté du Québec, la femme aurait refusé le transport ambulancier à l’hôpital et les dommages ne seraient que matériels. Aucun détail n’était disponible sur la raison de l’accident, ni l’identité de l’autre conducteur, qui n’était pas présent sur les lieux. Des résidents du secteur nous ont également informés que bon nombre de véhicules dépassent largement la vitesse permise sur ce tronçon en pente très achalandé.

Toutes les municipalités et cantons dans la région de Prescott-Russell veulent attirer de nouvelles entreprises pour stimuler le développement économique, mais pour Marie-Noëlle Lanthier, conseillère municipale et présidente du Comité de développement économique de La Nation, il s’agit de savoir bien choisir.

 «On désire accueillir les entreprises complémentaires et/ou qui viennent combler des besoins en produits et services, réclamés par les résidents et les entreprises de La Nation», a expliqué Mme Lanthier. En tant que présidente du Comité de développement économique, elle est souvent appelée à se prononcer sur les meilleures façons d’attirer des entreprises et de développer celles qui existent déjà dans La Nation.

Attirer des entreprises d’ailleurs, oui, mais ce ne devrait pas être le but premier, vu que toutes les municipalités sont en mode compétition. Il faudrait plutôt adopter une approche plus souple, estime Mme Lanthier. Cela implique qu’il faut se démarquer, se préparer, être ouvert, mais surtout soutenir les entreprises locales existantes. C’est en fait celles-ci qui ont déjà choisi d’être ici. Les chances qu’elles prennent de l’expansion et créent de l’emploi sont donc beaucoup plus grandes. Ce qui veut dire qu’il faut amener des entreprises qui complémentent celles qui existent déjà, selon Mme Lanthier.

C’est ainsi qu’a été lancé le défi de faire participer le plus grand nombre d’entrepreneurs de la région par une soixantaine de sondages et deux sessions de visionnement, qui allaient rallier ces derniers avec les intervenants en développement économique vers un but commun.  

«Nous voulions qu'ils élaborent avec nous la vision à long terme du développement économique de La Nation et suggèrent des pistes qui nous permettraient d'atteindre cette vision. Nous avons été épatés par l'intérêt et l'enthousiasme des entreprises locales, incluant le secteur agricole, à participer à cet exercice qui contribuera grandement à l'élaboration d'un plan d'action en développement économique pour La Nation, qui sera soutenu par nos entrepreneurs», a-t-elle expliqué.

Parallèlement, à compter des 69 sondages effectués dans des entreprises locales de Prescott-Russell, à savoir comment on peut mieux soutenir les entreprises pour les retenir ici et leur permettre de prendre de l’expansion, les résultats ont été très encourageants selon elle. La culture entrepreneuriale est forte dans la municipalité de la Nation et on doit la soutenir et la nourrir, estime la conseillère.

«Je pense que dans La Nation, il y a des points d’intérêt qu’il faut développer davantage pour que l’on puisse avoir une offre intéressante pour les touristes et aussi encourager nos jeunes à rester, encourager plus de gens à s’établir ici», a toujours été l’avis de la conseillère.

Forte de sa propre expérience entrepreneuriale, Mme  Lanthier a acquis une perspective différente, du fait qu’à travers ses premiers pas dans les affaires locales, elle s’est heurtée à beaucoup d’obstacles décourageants. C’est ainsi qu’est né son désir de vouloir s’impliquer dans la politique municipale afin d’apporter du vrai changement. Créer des précédents, c’est un peu la devise de Mme Lanthier.

«Trop souvent, je trouvais qu’on disait ne pas vouloir créer de précédents, mais quand tu as  toujours cette excuse-là, cette raison-là de ne pas créer de précédents, tu ne créeras jamais rien de nouveau. Pour moi, c’était quelque chose d’important.» 

L’immobilité qu’elle a observée tout autour d’elle l’a poussée à se pencher sur la question du développement économique et à faire des recherches afin de créer un comité de développement économique. Elle a analysé et elle est passée à travers les besoins criants dans La Nation d’amener de nouvelles entreprises, de soutenir celles qui sont déjà existantes, d’encourager le développement innovateur de diverses petites entreprises et de stimuler le tourisme.

«Les gouvernements, qu’ils soient fédéral, provincial ou municipal, sont là un peu comme le jardinier qui s’occupe d’arroser, d’avoir un sol fertile pour avoir de bonnes récoltes, avoir un écosystème fertile et favorable à la croissance.» Pour ce faire,  Mme Lanthier pense que l’implication d’entrepreneurs provenant de divers secteurs, tels que le tourisme, l’agriculture, le commerce et les services est primordiale, pour qu’ils puissent justement peser là-dessus et participer à un dialogue constructif avec le gouvernement  afin de trouver la meilleure manière de les développer.

Afin de moderniser l’offre et se tailler une place parmi la compétition, les responsables du développement économique de La Nation ont réussi à obtenir une subvention pour créer une série de vidéoclips mettant en vedette des entreprises locales qui démontrent le dynamisme économique de la municipalité. C’est une manière indirecte d'attirer les entreprises et les jeunes entrepreneurs à s'établir dans La Nation, ce qui laisse espérer à Marie-Noëlle Lanthier qu’il y a du changement positif qui se prépare dans les années à venir.

Un dossier à suivre…


 

Seulement au Québec, le tabac tue plus de 13 000 personnes annuellement, la seconde cause de décès à travers tout le Canada. Pour attirer l’attention du public sur les nouvelles réalités d’un vieux fléau, un cri du cœur a été lancé durant la 43e édition de la semaine pour un Québec sans tabac, qui s’est déroulée à travers tout le Québec du 19 au 25 janvier dernier.

Lorsqu’on parle de nouvelles réalités de la cigarette, on parle d’une nouvelle offre de produits de vapotage et de cigarettes électroniques, adressés aux jeunes. Ces produits constituent une grande porte d’entrée vers la cigarette traditionnelle, ainsi que d’autres comportements de dépendance.

 «Cette année, le thème qu’on a choisi, c’est les maladies de cœur, afin de sensibiliser les gens aux effets possiblement méconnus de la fumée de cigarette. Le tabac double les risques de développer une maladie cardiovasculaire, la seconde cause de décès au Canada. C’est un appel à l’action, où l’on veut aider les gens à cesser de fumer et pour les non-fumeurs, on les invite à discuter avec leurs jeunes», a expliqué Annie Papageorgiou, directrice générale du Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS).

À cette fin, de multiples moyens ont été déployés, dont la ligne téléphonique J’arrête, un service de messagerie texte, un centre de services d’abandon du tabagisme, un site Internet J’arrête, etc. Depuis 2017, il y a également le Plan pour une génération sans fumée (PGSS), un programme subventionné par le ministère de la Santé, qui met un montant de 2000$ à la disposition de chaque école participante, ainsi qu’un accompagnement de 18 mois par des spécialistes du CQTS. Des formateurs et des communicateurs du CQTS offrent des activités clé en main aux écoles participantes.

«Finalement, il faut noter que c’est au Québec qu’on a la loi la plus sévère pour encadrer le tabagisme au Canada, a souligné Mme Papageorgiou. Le Québec est un chef de file dans le monde entier. C’est ici que le premier recours collectif, qui rassemble plus de 100 000 victimes du tabac, a pu avoir lieu, un recours qui demande la somme de quatre milliards de dollars. Le recours est toujours en cours et les compagnies de tabac se sont mises sous la protection de la Loi sur la faillite.»

Il y a eu des succès qu’il faut mentionner: en 2011, le taux de tabagisme au Québec se situait à 23%, tandis qu’aujourd’hui, on parle de 18% et on vise 10% d’ici cinq ans.

«De tout cœur, arrêtez!», a évoqué Mme Papageorgiou, le slogan de CQTS pour cette année.

 

Grenville-sur-la-Rouge

Printemps 2019. La rivière Rouge gonfle et menace de faire céder le barrage de la centrale de la Chute-Bell, à Grenville-sur-la-Rouge. Heureusement, la catastrophe est évitée de peu et Hydro-Québec doit absolument agir. Près d’un an plus tard, à l’approche du printemps, comment est la situation?

«Tout ça a été fait dans des délais extrêmement serrés», a expliqué Francis Labbé, chargé d’affaires publiques et de relations médias chez Hydro-Québec (HQ), lors d’une visite destinée aux médias, vendredi de la semaine dernière. «Les travaux ont débuté en décembre et l’ensemble devrait être terminé d’ici avril», a-t-il précisé.

Lachute

La rue Robert à Lachute a été la scène d’une étrange et dangereuse scène, le vendredi 31 janvier dernier.

«Nos agents l’ont vu lors de leur patrouille», a expliqué Marc Tessier, du poste de la Sûreté du Québec de Lachute. En pleine matinée, lors de leur patrouille, des agents de la Sûreté du Québec ont été surpris de voir un véhicule tout terrain (VTT) vrombir sur cette voie achalandée de Lachute, ce qui en soi est passible d’une amende de 150$ pour une première infraction.

Portrait

Le Lachutois Michel Durand n’aime pas simplement Kiss, il l’adore. Il vénère tellement ce groupe new-yorkais de rock qu’il a transformé sa maison en un majestueux temple où tout respire Kiss du plafond aux toilettes.

Des milliers d’objets à l’effigie de cet orchestre, qui a vendu plusieurs millions d’albums aux quatre coins du globe et fait danser la planète entière, composent le décor chatoyant du domicile de Michel Durand, sur la rue Ray à Lachute. Ici, disques phonographiques, photos, coupures de magazines, t-shirts, affiches, affiches de toute nature et autres accessoires symboliques laissent leur empreinte indélébile KISS sur tout. Frigidaire, tables, chaises, assiettes, cuisinière, poêles, machine à laver, armoires, draps, jetés, toilettes…tout est Kiss sans exception chez M. Durand, un adepte indécrochable et invétéré du célèbre groupe de rock américain qui l’a toujours séduit par sa musique et par ses œuvres de charité.

La récente tragédie de motoneige au Saguenay a secoué bien de gens. Or, la MRC d’Argenteuil a mis en place un système qui permettrait d’apporter des secours aux gens dans les bois et autres milieux isolés de la région.

«Le territoire d’Argenteuil regorge de vastes forêts invitant à la découverte», s’est exprimé Scott Pearce, préfet de la MRC d’Argenteuil. Or, ce vaste territoire, prisé des motoneigistes et quadistes, regorge également de milieux isolés, loin des routes ou d’installations de communication adéquates pour gérer des situations fâcheuses, voire périlleuses.

La Sûreté du Québec (SQ) est à la recherche de Paul-André Schleicher, 84 ans, de Pointe-Claire.

Des membres de sa famille l’ont vu pour la dernière fois, le jeudi 23 janvier, sur la rue Hamford dans le secteur de Lachute vers 16 h 30, alors qu’il se trouvait au volant de son véhicule.

Un inconnu est entré chez une personne âgée, l’a menacé avec un couteau et lui a pris de l’argent.

La scène se serait produite sur la rue Grace à Lachute. Selon Martin St-Denis, un individu s’est présenté le 8 juillet dernier chez sa belle-mère. «Il s’est présenté en disant qu’il travaillait pour un déneigeur, a raconté M. St-Denis. Il s’est approché de la porte et a poussé la dame de plus de 80 ans à l’intérieur. Une fois à l’intérieur, il l’a menacé avec un couteau et lui a demandé de l’argent.»

Lachute

Un jeune homme de 20 ans, Tristan Boyer, a perdu la vie à la suite d’une agression qui s’est produite tôt le matin du 20 janvier, dans une résidence de la rue Lafleur, à Lachute.

Vers 4h du matin, la police a reçu l’appel et s’est rendue sur les lieux du drame. «Quand on est arrivé sur place, les policiers ont constaté qu’une jeune victime était gravement blessée, a déclaré Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec. La victime a été conduite au centre hospitalier où son décès a été constaté.» M. Tessier a ajouté qu’une autre victime âgée de 50 ans était à l’intérieur de la résidence, mais on ne craignait pas pour sa vie.

Lachute

Les policiers de la Sûreté du Québec ont procédé à l’arrestation de deux personnes mercredi soir, à Lachute et Montréal, en lien avec le meurtre qui est survenu le 20 janvier dernier à Lachute.

On se rappellera qu'un jeune homme de 20 ans, Tristan Boyer-Boudreau, a perdu la vie à la suite d’une agression qui s’est produite tôt le matin du 20 janvier, dans une résidence de la rue Lafleur, à Lachute.

Lachute

La Société québécoise du cannabis (SQDC) a doté la ville de Lachute de sa première succursale de vente de cannabis, le 22 janvier.

«Ça manquait, regardez on a un gros sac de bonbons, c’est bien», ont commenté trois jeunes femmes de Lachute et de Brownsburg-Chatham, qui faisaient partie des premiers clients de la succursale. Quant aux autorités municipales, elles ont rappelé que ce commerce est légalisé par le gouvernement fédéral et qu’elles se doivent d’appliquer une règlementation provenant des gouvernements fédéral et provincial.

Lachute

La Ville de Lachute a décidé d’avoir, en semaine, une équipe de cinq pompiers à temps plein à la caserne, une décision qui n’est pas sans faire sourciller certains citoyens.

Le maire Carl Péloquin justifie cette décision par le fait que le nombre d’appels que reçoit le Service des incendies est en constante augmentation et devrait avoisiner les 400 coups de fil cette année.

Argenteuil

La MRC d’Argenteuil a donné, le 9 janvier dernier, le coup d’envoi du 22e Défi OSEntreprendre.

L’objectif est de faire rayonner les initiatives entrepreneuriales de la région en plus d’inspirer un grand nombre de personnes à croire en elles et à oser entreprendre. Les années passées, plusieurs projets d’affaires de la région se sont démarqués sur les plans régional et national. En 2019, la MRC a reçu 10 inscriptions, soit neuf pour le volet Création d’entreprise ainsi qu’une inscription pour le volet Réussite inc.

« Lente agonie du Centre de ski de fond et raquette La Randonnée de Brownsburg-Chatham. »

C’est le cri d’alarme d’un groupe de citoyens qui ont lancé une pétition, pour manifester leur désaccord au sujet des changements initiés par les autorités municipales de Brownsburg-Chatham concernant cette infrastructure. Ils dénoncent le fait que le réseau de pistes soit, selon eux, amputé de 45 %.

Argenteuil

Un cocktail des partenaires. C’est la formule choisie par la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil (CCIA) pour clôturer l’année 2019 et se projeter dans 2020, à son nouveau siège à la Salle de réception des Laurentides, à Lachute.

Marie-Josée Lapierre, directrice générale de la CCIA, a indiqué à l’assistance que « c’est important de mettre la lumière sur les partenaires de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil ». Philippe Ayers, président par intérim de l’organisme, a abondé dans le même sens. Il a invité les partenaires à considérer que la Chambre de commerce est entièrement à leur service.

Argenteuil-Petite Nation

Le député fédéral d’Argenteuil−La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, se donne un défi athlétique pour les quatre années à venir : rattraper le retard accusé dans le domaine des infrastructures par sa circonscription.

« On va travailler le retard en infrastructures qu’on a dans la circonscription, a-t-il assuré. J’ai déjà entamé cela depuis quatre ans. Chacune des municipalités a des déficits en infrastructures, qui sont sur la glace, avec de beaux projets, que ce soit pour des centres multifonctionnels, que ce soit pour la réfection telle que le Canal de Grenville, les hôtels de ville, les équipements sportifs ou simplement les infrastructures municipales. Toutes les municipalités ont hâte de me rencontrer et de redéposer des projets pour les prochains quatre ans. »

Argenteuil-Petite Nation

Continuer à avancer sur le front de l’environnement fait partie de la feuille de route du député d’Argenteuil-La Petite Nation, Stéphane Lauzon, qui inscrit dans ses priorités la gestion des plans d’eau et des fosses septiques.

« Plusieurs maires sont préoccupés par la gestion des plans d’eau et je vais m’investir dans ce dossier afin de donner plus d’autonomie aux municipalités dans la gestion des plans d’eau et la protection des berges, s’est engagé M. Lauzon. On va empêcher l’érosion, la présence des algues bleues et tout contaminant dans les lacs et rivières. »

Le rôle de la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais était au cœur d’une rencontre publique, organisée récemment par Hydro-Québec, à Saint-André-d’Argenteuil.

« Le but principal de la commission est d’assurer une gestion intégrée des puits et réservoirs, a présenté Manon Lalonde du secrétariat de la commission.  En 1976, tous les principaux réservoirs étaient des lacs naturels qui ont été convertis en réservoirs. Les gouvernements ont dit que ça prenait une commission pour s’assurer que les quatre grands propriétaires de ces réservoirs (ministère de l’Environnement du Québec, Hydro-Québec, gouvernement fédéral, Ontario Power Generation) travaillent ensemble. »

Lachute

Une femme aurait été blessée gravement lors de sa détention dans une cellule du poste de la Sûreté du Québec de Lachute, le dimanche 15 décembre

L’information a été révélée par la Presse canadienne, qui rapporte que la femme âgée de 49 ans a été retrouvée inconsciente, quelque temps après son admission dans la cellule. Transportée dans un centre hospitalier, son état a été jugé grave.

Six enquêteurs du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), appuyés par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), sont chargés de faire la lumière sur cette affaire.

Contacté par le journal, Marc Tessier, le porte-parole de la Sûreté du Québec, s’est refusé à tout commentaire, recommandant de s’adresser au Bureau des enquêtes indépendantes.

Argenteuil

À l’instar d’une quarantaine d’autres centres certifiés par la Fondation Dr Julien, le Centre de pédiatrie sociale en communauté d’Argenteuil (CPSCA) tiendra sa guignolée ce samedi 14 décembre, de 9 h à 17 h, et espère récolter quelque 7000 $.

« C’est notre première année, c’est un premier défi, c’est une nouvelle organisation qui nous demande un peu de temps, a déclaré Annie Reddy, directrice générale du centre. L’argent sera investi pour les services aux jeunes, les services directs aux enfants où les demandes affluent, où les besoins sont immenses. »

L’opération aura lieu à Lachute, au Centre commercial Carrefour d’Argenteuil, près du Dollarama et du Super C, à Saint-André-d’Argenteuil, à l’intersection des routes du Long Sault et des Seigneurs, à Grenville à l’intersection des rues King et Principale. À part la Guignolée de ce samedi, les tirelires du centre sont disponibles dans les commerces et organismes de la région jusqu’au 24 décembre. Il est également possible de faire des dons en ligne sur le site Internet de l’organisme au www.cpscargenteuil.org.

Argenteuil

La MRC d’Argenteuil a présenté à la presse son budget 2020, qui s’élève à plus de 10 millions de dollars, soit une hausse d’un million de dollars comparativement à 2019.

« Le budget total est de 10 393 450 $, s’est félicité Scott Pearce, préfet de la MRC d’Argenteuil, lors d’une conférence de presse la semaine dernière au bureau de la MRC. C’est un fait important qu’il soit adopté à l’unanimité et qu’il y ait une complicité entre tous les maires et toutes les municipalités qui travaillent ensemble. C’est un budget absolument positif et je trouve que c’est un grand succès. »

Grenville-sur-la-Rouge

Trois véhicules ont été impliqués dans un accident spectaculaire le vendredi 6 décembre vers 10h à Grenville-sur-la-Rouge.

Deux des véhicules ont pris feu à la suite de la collision survenue à la hauteur du kilomètre 230.  Les quatre personnes qui prenaient à bord des véhicules ont réussi à sortir de leurs véhicules avant que l’élément destructeur embrase les deux véhicules. Selon un communiqué de la Sûreté du Québec (SQ), les trois personnes ont été blessées et conduites au centre hospitalier. Leurs vies ne seraient pas en danger.


Argenteuil

Scott Pearce a été réélu préfet de la MRC d’Argenteuil par acclamation lors d’une séance ordinaire de l’institution tenue le 27 novembre.

« C’est un honneur pour moi d’avoir la confiance des neuf maires, c’est un honneur de travailler pour la population d’Argenteuil et ça me touche énormément », a déclaré M. Pearce, qui entame son quatrième mandat qui s’achèvera en novembre 2021. Il a souligné qu’il continuerait de faire entendre la voix de la région dans les instances municipales et d’y asseoir son leadership. Dans un communiqué, la MRC revient sur le parcours de l’homme et rappelle qu’il est maire de la municipalité du canton de Gore depuis 2004.

« Par la présente, je vous annonce mon départ de la CCIA à titre de président et administrateur à compter d’aujourd’hui, le lundi 2 décembre, midi. »

C’est ainsi que s’exprimait, dans une lettre envoyée aux membres de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil, Timmy Jutras, qui mettait fin à ses fonctions de président de l’institution. M. Jutras n’a pas donné les raisons de son départ. Toutefois, certains avancent qu’il aurait démissionné pour pouvoir entreprendre très prochainement des études universitaires à Ottawa.

Brownsburg-Chatham

La chorale Choeur de Pom de La Petite Nation se produira le dimanche 8 décembre, à 15 h, à la paroisse Sainte-Trinité de Brownsburg-Chatham, pour un concert de Noël.

Ce spectacle sera au profit de la paroisse et est présenté grâce à l’aide de nombreux commanditaires et bénévoles.

Argenteuil

La MRC d’Argenteuil invite la population à se prononcer sur les critères de détermination du gouvernement du Québec, relativement aux territoires jugés incompatibles avec l’activité minière (TIAM).

La MRC d’Argenteuil a confié à l’Institut du Nouveau Monde (INM), organisation indépendante et non partisane, le mandat de tenir deux forums de consultation qui auront lieu les 6 et 7 décembre prochain, afin de consulter la population, les organisations et les acteurs présents sur son territoire qui se sentent concernés par l’activité minière.