Une femme périt dans les eaux de la Rouge

André Farhat
EAP
Une sexagénaire est morte, une autre femme a subi des blessures mineures, lors d’une excursion à la rivière Rouge dimanche.

«Ç’a été une alerte générale», a expliqué le directeur du Service des incendies de Grenville-sur-la-Rouge, Marc Montpetit. À 13h, la caserne a reçu un appel lié à une femme disparue retrouvée inanimée dans la rivière Rouge. On a envoyé deux équipes, a expliqué M. Montpetit. Une équipe spécialisée en sauvetage en eaux vives est allée chercher une femme échouée sur l’autre rive de la rivière, et la deuxième a assisté les ambulanciers [avec la femme sauve].».

Les pompiers ont eu à traverser la rivière Rouge, à la hauteur des rapides de la Table, ou Table Rock, ont prodigué les manœuvres de secours à la victime inanimée, Gabrielle Bourdeau, une Montréalaise âgée de 68 ans, avant de la remettre aux soins des ambulanciers qui l’ont transporté d’urgence à l’hôpital de Lachute. Son décès y a été constaté.  On a également emmené l’autre femme à l’hôpital de Lachute, pour examen. Les pompiers de Grenville-sur-la-Rouge ont obtenu l’assistance du service du village de Grenville, entre autres sous la forme d’une embarcation pneumatique de type Zodiac.

Selon les premières informations, la Sûreté du Québec croit que les deux femmes se sont baigner dans la rivière, et «qu'à un certain moment, elles ont voulu traverser la rivière, mais ont été emportées par le courant.»


Les rapides de la Table, malgré des airs invitants, sont un endroit extrêmement périlleux, et sont des rapides de classe 6, le niveau de danger le plus élevé dans la classification des rapides.

Selon Marc Le Gris, résident de Grenville-sur-la-Rouge, et ancien instructeur et guide de rafting et de kayak, les rapides de la Table sont redoutables. «C’est probablement un des rapides les plus dangereux de la Rouge», a-t-il affirmé, expliquant que Table Rock sont de classe 6, le niveau de risque le plus élevé dans la classification des rapides. «Même les kayakeurs professionnels l’évitent», a-t-il ajouté. 

Marc Le Gris, qui est également conseiller municipal à Grenville-sur-la-Rouge, connait extrêmement bien la rivière et ses dangers. «Je me bats beaucoup pour essayer d’améliorer la sécurité le long de la rivière Rouge et de la route 148».

Rafting Nouveau Monde résume la classe 6 ainsi: «Généralement infranchissable dû à la nature de la rivière. Négociation extrêmement difficile. Réservé pour des équipes de kayakistes spécialement préparés.»

Un enquêteur, ainsi que le service d'identité judiciaire ont été dépéchés sur les lieux afin de déterminer les causes et circonstances de la tragédie. Aucun élément criminel n'a été révélé. Ce décès survient dans la foulée d’une fin de semaine, voire d’une année où le bilan des noyades est très lourd. 

L'emplacement des rapides de la Table, où Gabrielle Bourdeau a perdu la vie.