En vue de bonifier l’autoroute 50, le ministère des Transports a lancé deux appels d’offres ont été lancés le 19 aout : un de nature géotechnique et l’autre de nature archéologique.
En vue de bonifier l’autoroute 50, le ministère des Transports a lancé deux appels d’offres ont été lancés le 19 aout : un de nature géotechnique et l’autre de nature archéologique.

Une autoroute 50 plus large et sécuritaire?

André Farhat
EAP
Le ministère des Transports vient d’annoncer des nouvelles qui donneront un peu d’espoir à ceux et celles qui espèrent un jour que «la 50» soit réellement une autoroute digne de ce nom.

Le ministère des Transports (MTQ) a lancé le 19 aout deux appels d'offres liées au projet de bonification de l'autoroute 50. Ces mandats visent à recueillir des données primordiales à la suite du projet.

Le premier de cette paire de mandats consiste en des «études géotechniques et de caractérisation des sols » des tronçons entre Brownsburg-Chatham et Grenville-sur-la-Rouge. D’une durée approximative d’un an, ces études offriront au Ministère de précieuses données quant à la nature des sols, qui permettront de « formuler des recommandations d’ordre géotechnique pour la conception », selon le MTQ.

L’autre contrat en question relève du domaine archéologique. En gros, durant deux mois, des travaux seront effectués sur le segment compris entre Lachute et Mirabel, afin d’établir la présence ou l’absence « de biens et de sites archéologiques dans les limites du projet », toujours selon le MTQ. Des recommandations seront remises à fin de guider les travaux dans ce domaine.

Le Plan québécois des infrastructures 2020-30 du MTQ inscrit le projet de bonification de l'autoroute 50 entre L’Ange-Gardien et Mirabel dans ses projets «à l’étude» (les parenthèses sont du MTQ). Selon le Ministère, il consiste à réaliser des travaux permettant d'améliorer la sécurité, notamment en réduisant les risques de collisions frontales. »

La priorité va au tronçon Lachute-Mirabel en raison de données montrant des problèmes de sécurité et de débits de circulation plus élevés qu’ailleurs sur l’autoroute. Selon les secteurs, de 9200 à 101 000 véhicules circulent chaque jour sur la 50.

Le doublement des voies en est encore à l’étape d’avant-projet. On peut se rappeler que lors de dernière campagne électorale, le chef de la Coalition Avenir-Québec et actuel premier ministre François Legault, avait promis l’élargissement dès que possible de l’autoroute 50.