Les véhicules de la police et des enquêteurs ont pris possession des lieux et un large périmètre de sécurité a été dressé autour du logement où est survenue l’agression. —photo Frédéric Hountondji
Les véhicules de la police et des enquêteurs ont pris possession des lieux et un large périmètre de sécurité a été dressé autour du logement où est survenue l’agression. —photo Frédéric Hountondji

Un homme perd la vie à la suite d'une agression

Frédéric Hountondji
EAP
Un jeune homme de 20 ans, Tristan Boyer, a perdu la vie à la suite d’une agression qui s’est produite tôt le matin du 20 janvier, dans une résidence de la rue Lafleur, à Lachute.

Vers 4h du matin, la police a reçu l’appel et s’est rendue sur les lieux du drame. «Quand on est arrivé sur place, les policiers ont constaté qu’une jeune victime était gravement blessée, a déclaré Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec. La victime a été conduite au centre hospitalier où son décès a été constaté.» M. Tessier a ajouté qu’une autre victime âgée de 50 ans était à l’intérieur de la résidence, mais on ne craignait pas pour sa vie.

Dans la journée de lundi, la rue Lafleur a été fermée à la circulation et a été rouverte que l’après-midi. Les véhicules de la police et des enquêteurs avaient pris possession des lieux. Un large périmètre de sécurité a été dressé autour du logement où est survenue l’agression. Le service des crimes contre la personne et le service des crimes majeurs enquêtent toujours sur le dossier, a déclaré M. Tessier.

Selon des gens rencontrés par L’Argenteuil, il pourrait s’agit d’un règlement de compte sur fond de drogue. « (...) Ça fume de la drogue, ça crie, c’est du trouble tout le temps », a déclaré un voisin. L’information n’a pas été confirmée par la police. 

Une chose que recherchent les policiers par contre, c’est de savoir s’il y a un lien entre les évènements de la rue Lafleur et ceux de la rue Paul Émile Barbeau, dans le quartier Ayers, à Lachute. Quelques minutes avant l’agression sur Lafleur, les forces de l’ordre ont été informées d’une autre attaque dans la même ville. 

«Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 3h30 du matin, les policiers ont été informés d’un cas d’agression dans un logement situé sur la rue Paul Émile Barbeau, a révélé M. Tessier. La victime, fin quarantaine, a été transportée à l’hôpital et sa vie n’est pas en danger. L’enquête est en cours et on est en train de voir si les deux évènements ne sont pas liés.»

Rappelons qu’il y a quelques mois seulement, un autre jeune homme, âgé de 18 ans, du nom de Victor Gaudreault-Lavallée, a été tué sur la rue Principale, à côté d’un dépanneur.