Le député libéral sortant dans Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, gagne à nouveau la confiance des électeurs.
Le député libéral sortant dans Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, gagne à nouveau la confiance des électeurs.

Stéphane Lauzon conserve Argenteuil-La Petite-Nation

Frédéric Hountondji
EAP
Le député libéral sortant dans Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, gagne à nouveau la confiance des électeurs, au terme d’une chaude lutte contre le bloquiste Yves Destroismaisons.

À la faveur des élections fédérales du 21 octobre, Il a remporté la victoire face à son principal adversaire du Bloc québécois en obtenant 37,8 % des voix contre 36,4 % pour M. Destroismaisons, 12,1 % pour Marie Louis-Seize du Parti conservateur du Canada, 7,5 % pour Charlotte Boucher Smoley du Nouveau Parti démocratique, 4,8 % pour Marjorie Valiquette du Parti vert du Canada et 1,4 % pour Sherwin Edwards du Parti populaire du Canada.

Interrogé par L’Argenteuil sur les facteurs qui ont contribué à sa victoire, M. Lauzon a mentionné, entre autres, son équipe et une organisation solide. « On a une équipe formidable avec des employés formidables et ma famille qui m’ont soutenu, a-t-il déclaré. On a surtout une organisation forte avec des stratégies de campagne incluant l’expérience que j’ai eue depuis 2009 en politique. On a rejoint 17 000 personnes sur 40 000 tentatives d’appels téléphoniques. »

Au terme du scrutin qui lui a permis d’avoir une majorité de 672 voix sur le bloquiste, M. Lauzon tend la main à ses adversaires. « Je félicite mes adversaires d’avoir fait dans Argenteuil-La-Petite-Nation une campagne propre, une campagne avec des vrais débats avec la population, sans aucune anicroche, a-t-il commenté. J’ouvre ma porte à tous les candidats qui désirent avoir de bonnes idées et travailler avec moi pour les quatre prochaines années. »

Lachute : bureau principal

Le député libéral promet de se remettre rapidement au travail. Il poursuivra certains chantiers qui lui tiennent à cœur. « Pour Argenteuil, je vais compléter deux objectifs précis, le besoin d’infrastructures comme l’Internet ainsi que le canal de Grenville et je vais me mettre à l’œuvre, dès le lendemain de l’élection, pour prendre des actions concrètes sur l’environnement », a-t-il promis.

L’autre annonce faite par M. Lauzon porte sur une restructuration de son équipe qui fera de Lachute son bureau principal. Ce dernier était à Buckingham durant son premier mandat. « Je garde mon bureau à Lachute et je déménage celui de Buckingham, a-t-il dévoilé. Mon bureau principal sera à Lachute et mon bureau satellite à Buckingham. J’avais des relations directes avec Ottawa-Buckingham. Maintenant c’est Lachute qui va transiger toutes les données à Ottawa, donc on va augmenter les effectifs. »

Le député souligne toutefois que cette option sera réévaluée après un an, car la décision coïncide avec un congé de maternité pris par la responsable des communications du côté d’Ottawa et le décès d’un des membres de l’équipe, en la personne de Michel Pilote.