Le maire de Lachute, Carl Péloquin, qui avait commandé une enquête en 2015 sur le directeur général de la Ville, Pierre Gionet et la trésorière Nathalie Piret.
Le maire de Lachute, Carl Péloquin, qui avait commandé une enquête en 2015 sur le directeur général de la Ville, Pierre Gionet et la trésorière Nathalie Piret.

Réunion d’urgence dans l’affaire Piret-Gionet

André Farhat
EAP
Le jugement du Tribunal administratif du travail dans le dossier opposant entre autres la Ville de Lachute à son ancien directeur général et son ancienne trésorière, fait basculer le déroulement des activités au conseil municipal.  

Le jugement, que L’Argenteuil a révélé en primeur plus tôt cette semaine, ordonne la réintégration dans les huit (8) jours des deux cadres, ce qui sous-entend le départ des deux personnes actuellement à ses postes. Une séance extraordinaire du conseil a donc eu lieu, à huis clos, le jeudi 2 juillet à 8h.

Le lundi 30 juin, après 16h, la Ville de Lachute a avisé les médias de la tenue d’une éance extraordinaire du conseil, moins de 36 heures plus tard, soit le 2 juillet à 8h. Il n’y avait qu’un seul point à l’ordre du jour, hormis les procédures régulières : Mandats à DHC Avocats inc. suite à la décision du Tribunal administratif du travail de 25 juin 2020 dans l'affaire Nathalie Piret, Pierre Gionet c. Ville de Lachute, la RIADM et la RAEUCL 

Conformément aux directives du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, les assemblées constituantes des municipalités du Québec doivent se faire à huis clos. Alors que plusieurs villes et villages ont adopté des systèmes de webdiffusion en direct de leurs séances, Lachute préconise toujours la télédiffusion en différé de ces séances, réalisée par la TVC d’Argenteuil

À nos interrogations quant à la présence des médias, on nous a répondu que nous avions jusqu’au lendemain 1er juillet, 17h, un jour férié, pour poser nos questions. L’Argenteuil fera un suivi. 

De plus amples détails à suivre.