Le gouvernement fédéral a invoqué la Loi sur la mise en quarantaine, et le gouvernement du Québec a aussi émis de nombreuses consignes liées à la sécurité publique. Ces mesures, aussi nécessaires semblent-elles pour plusieurs, ont aussi le potentiel d’effriter le tissu social.
Le gouvernement fédéral a invoqué la Loi sur la mise en quarantaine, et le gouvernement du Québec a aussi émis de nombreuses consignes liées à la sécurité publique. Ces mesures, aussi nécessaires semblent-elles pour plusieurs, ont aussi le potentiel d’effriter le tissu social.

Quarantaines et dénonciations au temps de la COVID-19

Après les appels à la collaboration sont venues les amendes aux voyageurs. Maintenant, il y a les décrets, les patrouilles et la dénonciation. Des mesures d’une autre ère, d’autres sociétés.  

Le matin du 25 mars, comme nous l’avons reporté ici, le gouvernement fédéral a invoqué la Loi sur la mise en quarantaine. Cette loi accorde d’énormes pouvoirs et une grande latitude aux autorités. Modifiée en 2005 lors de la crise du SRAS, elle vise essentiellement à freiner une épidémie lorsque les mesures habituelles ne suffisent plus ou ne sont pas observées.

Par sa portée, toutefois, elle va beaucoup plus loin. Elle autorise le ministère fédéral de la Santé à mettre en place des postes de quarantaine partout au pays, et à imposer de lourdes peines ou amendes aux contrevenants. Contrairement à certaines croyances, la Loi ne touche pas que les voyageurs, mais s’applique à l’ensemble de la population.  

De son côté, le gouvernement du Québec a émis des consignes, ou plus justement des décrets, afin de contenir les déplacements des personnes et limiter les rassemblements. Plusieurs villes ont à leur tour émis des directives en ce sens. 

Lachute et la dénonciation

La ville de Lachute publiait le 25 mars, sur sa page Facebook uniquement, cette déclaration suivante  : 

 

Dénonciation pour non-respect des consignes de santé publique 

La Ville de Lachute vous rappelle que l’Institut national de santé publique a mandaté la Sûreté du Québec afin de faire respecter les récentes consignes émises par le gouvernement provincial dans le cadre de la pandémie de la COVID-19. 

Si vous souhaitez faire une dénonciation pour le non-respect de ces consignes, veuillez composer le 310-4141 ou par cellulaire le *4141.

Nul ne doute que cet avis existe pour informer la population de dispositions exceptionnelles en vigueur, de ces mesures semblables à celles de la Loi sur les mesures de guerre. Et sûrement qu’il a été aussi affiché afin de bien diriger les gens qui sentent le besoin de dénoncer des comportements qui vont à l’encontre des consignes. 

Directives et dérives

Pourtant, cet appel à la dénonciation soulève chez les gens bien des questions et inquiétudes.  

François Legault l’a dit dans les derniers jours, «encore là, on ne veut pas aller avec la répression, là. Moi, je continue de compter sur la collaboration de tous les Québécois». Il reste à savoir ce qu’en pensent les autorités locales, tant dans les hôtels de ville qu’aux postes de commandement. Mais aussi ceux qui seront aux premières loges : les citoyens.  

À suivre. 

Affaires municipales

Durant la séance extraordinaire du 2 juillet et dont l’ordre du jour était centré uniquement sur l’affaire opposant la Ville au directeur général et à la trésorière qu’elle a congédiés, le maire Carl Péloquin a annoncé que la Ville compte contester et veut réviser la décision qui donne tort à la Ville.
Lachute

Le jugement du Tribunal administratif du travail dans le dossier opposant entre autres la Ville de Lachute à son ancien directeur général et son ancienne trésorière, fait basculer le déroulement des activités au conseil municipal.  
Lachute

Jusqu'à récemment, les finissants du secondaire ne savaient justement pas quand ça allait finir. Après des années d'efforts et de transformation, et quelques autres mois d'incertitudes, des centaines d'élèves de la polyvalente Lavigne ont reçu leur récompense, d'une manière inusitée, mais très réussie.
Affaires municipales

La saga qui oppose depuis 2015 la Ville de Lachute (entre autres) à son ancien directeur général Pierre Gionet et l’ancienne trésorière Nathalie Piret a pris un nouveau tournant. Dans son jugement rendu le 25 juin 2020 et dont L’Argenteuil a eu copie, le tribunal administratif du travail a conclu que les fautes reprochées aux deux anciens cadres n’ont pas été démontrées, et ordonne leur réintégration.
Sports

Kevin Lowe a finalement été intronisé au Temple de la renommée du Hockey, après 20 ans d’admissibilité. Le natif de Lachute, qui partage l’enseigne de l’aréna local avec Pierre Pagé, a connu une carrière dont rêveraient bien de ses camarades.
Lachute

La Sûreté du Québec a transmis ce bilan d’une saisie effectuée le 23 juin à Lachute, impliquant quatre individus, et durant laquelle des véhicules, de la cocaïne et des armes à feu ont notamment été perquisitionnés.
Incendies

Depuis le printemps, plusieurs interdictions de feux à ciel ouvert ont été imposées puis levées dans les Laurentides et Argenteuil. La toute dernière, qui a empêché la tenue de feux d’artifice lors de la Saint-Jean, vient d’être partiellement levée par les autorités gouvernementales, mais les municipalités peuvent décider de les maintenir.
Lachute

Le producteur de cannabis Aurora Cannabis Inc., implanté dans Argenteuil en grande pompe en 2018, a annoncé l’arrêt de ses activités à son centre de recherche et production d’Aurora Eau, à Lachute.  
Brownsburg-Chatham

Un spectaculaire incendie a sévi le samedi 20 juin à Brownsburg-Chatham, près de l’autoroute 50. La colonne de fumée noire était visible à plusieurs kilomètres à la ronde, et le brasier a nécessité les efforts de cinq services d’incendie d’Argenteuil.
Canicule

Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur qui devrait durer au moins jusqu’au mardi 23 juin. Cette chaleur étouffante s’accompagne de restrictions sur l’eau et le feu – tout ça en plein déconfinement.
Argenteuil

La MRC d’Argenteuil a publié récemment deux rapports liés à la délimitation des territoires incompatibles avec l’activité minière, un sujet qui a été au cœur de l’affaire opposant Canada Carbon à Grenville-sur-la-Rouge.

Depuis le 15 juin, les restaurants ont le droit d’ouvrir dans la plupart des régions du Québec. Or, tous ne sont pas prêts à le faire. Cette réouverture avec quelques jours d’avertissement et soumise à des mesures sanitaires plus ou moins intuitives laisse plusieurs restaurateurs mi-figue mi-raisin.
COVID-19

De nombreuses petites et moyennes entreprises n’ont pas eu accès aux fonds jusqu’alors offerts par les divers paliers de gouvernement lors de la pandémie de COVID-19. Le Fonds d’aide et de relance régionale vise à corriger cette situation, dans les Laurentides et Argenteuil, entre autres.
COVID-19

Le nombre de cas confirmés est en baisse partout au Québec. Lundi, le 8 juin, la Santé publique a consigné huit décès à l’échelle du Québec. Cette tendance s’observe aussi dans les Laurentides. À quoi ressemble donc la situation dans Argenteuil?
Portrait

Renaud Simard, qui a fait ses classes dans les Stars de Lachute avant de se joindre aux Sélects du Nord, a retenu l’attention de l’Océanic de Rimouski, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.
Argenteuil

La MRC d’Argenteuil poursuit sa croisade pour offrir à l’ensemble de ses résidents un accès haute vitesse. Ce printemps, de bonnes nouvelles viendront peut-être atténuer certaines des frustrations récurrentes qui ralentissent son déploiement.
Argenteuil

Les coopératives agricoles et petites fermes se multiplient dans Argenteuil et les Laurentides. La ferme coopérative La Roquette, à Whissel Town, est un des exemples de cette relève en apparence peu probable.
Sécurité routière

La Sûreté du Québec a multiplié les contraventions pour excès de vitesse —vitesse grand V dans certains cas — au cours des dernières semaines.. Et maintenant, une nouvelle opération d’envergure est en cours.