L’équipe procède à l’installation d’un filet de dérive pour capturer les œufs et les larves de poissons qui dérivent dans l’eau.
L’équipe procède à l’installation d’un filet de dérive pour capturer les œufs et les larves de poissons qui dérivent dans l’eau.

On compte les poissons près du barrage

Ce n’est pas une histoire de pêcheur, mais c’est tout de même une affaire de poissons.

Depuis le 4 mai et jusqu’en juillet, les gens qui se rendent à la descente à bateaux et les pêcheurs qui y taquinent le poisson peuvent voir une poignée de chercheurs sonder les profondeurs de la rivière des Outaouais, au pied du barrage de la centrale. Ils n’expérimentent pas une nouvelle méthode de pêche.

Ces chercheurs sont là pour identifier les espèces et les habitats présents à proximité de l’aménagement hydroélectrique de Carillon, entre autres des poissons qui sont «susceptibles de se reproduire en aval de l’aménagement de Carillon», précise Hydro-Québec, qui a installé des estacades en amont et en aval de la centrale hydroélectrique.


Cet inventaire est pratique courante. Le dernier a été effectué en 2018, dans le cadre du projet de réfection de l’aire de manœuvre située sur la rive gauche de la rivière, près de l’écluse. Ces opérations font partie d’une politique d’Hydro-Québec, qui vise à atténuer les impacts sur l’environnement de ses diverses installations.

Hydro-Québec réalise ainsi des études environnementales de différentes envergures en lien avec l’exploitation de ses infrastructures existantes, comme les centrales hydroélectriques, les lignes de transport et les postes de transformation), comme celui qui viendra remplacer l’actuel d’ici 2022, en principe.

Ces études se font également lors de projets de réfection d’équipements ou lorsque de nouvelles infrastructures sont construites.

Levée d’un filet maillant en aval de la centrale de Carillon face à l’évacuateur, pêche de courte durée (+/-2h00) afin de vérifier la présence de géniteurs ici une alose savoureuse (Alosa sapidissima) et barbue de rivière (Ictalurus punctatus)

Qu’à cela ne tienne : on étudie la faune ichtyenne
L’ichtyologie, vous connaissez? Du grec ichtyo, qui veut dire poisson, c’est la partie de la zoologie qui traite des poissons. Mais qu’étudie-t-on présentement à Carillon. Jean Novotni, biologiste professionnel en environnement et chargé de projet pour cette étude, explique qu’ils examinent les œufs et alevins (poisson qui n’est pas encore adulte), mais aussi les adultes. «On mesure leurs dimensions, ainsi que leur stade de maturité sexuelle.»

Pour y arriver, l’équipe doit d’abord saisir ses sujets. Pour les œufs, on utilise une trappe composée d’un bloc de ciment couverte d’un tapis poreux où se logent les œufs. Un filet de dérive sert à capturer temporairement aussi les œufs. «C’est un filet de forme conique qui retient tout ce qui dévale dans le courant», précise M. Novotni, ajoutant «qu’avec les œufs et les poissons, on arrive à avoir un bon portrait de la situation».

Par la suite, un rapport d’inventaire ichtyologique sera transmis au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, ainsi qu’au ministère des Ressources naturelles en Ontario.


Levée d’une trappe à œufs: les œufs de poisson adhèrent au tapis composé de fibres.

Qu’y trouve-t-on (pas du thon)

Les principales espèces qu’on retrouve en aval de la centrale se divisent en deux types : les espèces d’eau froide, comme le doré, le meunier et l’esturgeon jaune, et les espèces d’eau chaude, comme l’alose savoureuse, un poisson très prisé par les pêcheurs. «C’est un coin très connu pour l’alose savoureuse, ici», affirme Jean Novotni.

L’équipe est formée de quatre travailleurs répartis dans deux chaloupes. Ceux-ci sont autorisés à naviguer à l’intérieur et à l’extérieur du périmètre délimité par l’estacade.

Hydro-Québec rappelle aux pêcheurs et autres curieux qu’ils ne doivent pas traverser les estacades afin de respecter une distance sécuritaire avec l’installation ».

En effet, sous des allures calmes, cette zone comporte de grands risques. Il suffit que des turbines-alternateurs repartent ou que des vannes soient ouvertes. «Vous ne pourriez pas échapper au bouillonnement qui en surgit», avertit Hydro-Québec.

*Une erreur s'est produite dans la version imprimée. Toutes les photos ont été fournies par l'équipe de chercheurs.

Affaires municipales

Le 4 juillet, après plus de trois mois de séances à huis clos, le gouvernement du Québec permet de nouveau la tenue des assemblées publiques et séances municipales devant public. Les ouvertures de soumissions peuvent également se faire devant témoins et commissionnaires.  
Sécurité routière

Malgré de nombreuses interventions policières au cours du printemps et de l’été, rien ne semble freiner les cas de vitesse et grande vitesse sur nos routes. En voici d’autres exemples. Tous le même jour. Tous dans Argenteuil.
Affaires municipales

Durant la séance extraordinaire du 2 juillet et dont l’ordre du jour était centré uniquement sur l’affaire opposant la Ville au directeur général et à la trésorière qu’elle a congédiés, le maire Carl Péloquin a annoncé que la Ville compte contester et veut réviser la décision qui donne tort à la Ville.
Lachute

Le jugement du Tribunal administratif du travail dans le dossier opposant entre autres la Ville de Lachute à son ancien directeur général et son ancienne trésorière, fait basculer le déroulement des activités au conseil municipal.  
Lachute

Jusqu'à récemment, les finissants du secondaire ne savaient justement pas quand ça allait finir. Après des années d'efforts et de transformation, et quelques autres mois d'incertitudes, des centaines d'élèves de la polyvalente Lavigne ont reçu leur récompense, d'une manière inusitée, mais très réussie.
Affaires municipales

La saga qui oppose depuis 2015 la Ville de Lachute (entre autres) à son ancien directeur général Pierre Gionet et l’ancienne trésorière Nathalie Piret a pris un nouveau tournant. Dans son jugement rendu le 25 juin 2020 et dont L’Argenteuil a eu copie, le tribunal administratif du travail a conclu que les fautes reprochées aux deux anciens cadres n’ont pas été démontrées, et ordonne leur réintégration.
Sports

Kevin Lowe a finalement été intronisé au Temple de la renommée du Hockey, après 20 ans d’admissibilité. Le natif de Lachute, qui partage l’enseigne de l’aréna local avec Pierre Pagé, a connu une carrière dont rêveraient bien de ses camarades.
Lachute

La Sûreté du Québec a transmis ce bilan d’une saisie effectuée le 23 juin à Lachute, impliquant quatre individus, et durant laquelle des véhicules, de la cocaïne et des armes à feu ont notamment été perquisitionnés.
Incendies

Depuis le printemps, plusieurs interdictions de feux à ciel ouvert ont été imposées puis levées dans les Laurentides et Argenteuil. La toute dernière, qui a empêché la tenue de feux d’artifice lors de la Saint-Jean, vient d’être partiellement levée par les autorités gouvernementales, mais les municipalités peuvent décider de les maintenir.
Lachute

Le producteur de cannabis Aurora Cannabis Inc., implanté dans Argenteuil en grande pompe en 2018, a annoncé l’arrêt de ses activités à son centre de recherche et production d’Aurora Eau, à Lachute.  
Brownsburg-Chatham

Un spectaculaire incendie a sévi le samedi 20 juin à Brownsburg-Chatham, près de l’autoroute 50. La colonne de fumée noire était visible à plusieurs kilomètres à la ronde, et le brasier a nécessité les efforts de cinq services d’incendie d’Argenteuil.
Canicule

Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur qui devrait durer au moins jusqu’au mardi 23 juin. Cette chaleur étouffante s’accompagne de restrictions sur l’eau et le feu – tout ça en plein déconfinement.
Argenteuil

La MRC d’Argenteuil a publié récemment deux rapports liés à la délimitation des territoires incompatibles avec l’activité minière, un sujet qui a été au cœur de l’affaire opposant Canada Carbon à Grenville-sur-la-Rouge.

Depuis le 15 juin, les restaurants ont le droit d’ouvrir dans la plupart des régions du Québec. Or, tous ne sont pas prêts à le faire. Cette réouverture avec quelques jours d’avertissement et soumise à des mesures sanitaires plus ou moins intuitives laisse plusieurs restaurateurs mi-figue mi-raisin.
COVID-19

De nombreuses petites et moyennes entreprises n’ont pas eu accès aux fonds jusqu’alors offerts par les divers paliers de gouvernement lors de la pandémie de COVID-19. Le Fonds d’aide et de relance régionale vise à corriger cette situation, dans les Laurentides et Argenteuil, entre autres.
COVID-19

Le nombre de cas confirmés est en baisse partout au Québec. Lundi, le 8 juin, la Santé publique a consigné huit décès à l’échelle du Québec. Cette tendance s’observe aussi dans les Laurentides. À quoi ressemble donc la situation dans Argenteuil?
Portrait

Renaud Simard, qui a fait ses classes dans les Stars de Lachute avant de se joindre aux Sélects du Nord, a retenu l’attention de l’Océanic de Rimouski, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.
Argenteuil

La MRC d’Argenteuil poursuit sa croisade pour offrir à l’ensemble de ses résidents un accès haute vitesse. Ce printemps, de bonnes nouvelles viendront peut-être atténuer certaines des frustrations récurrentes qui ralentissent son déploiement.