Tout comme à Montréal, il est désormais interdit d’aller dans les modules de jeux à Lachute. La densité de population explique en partie cette fermeture temporaire. Est-ce que d’autres municipalités, où les cours privées sont plus fréquentes, suivront l’exemple?
Tout comme à Montréal, il est désormais interdit d’aller dans les modules de jeux à Lachute. La densité de population explique en partie cette fermeture temporaire. Est-ce que d’autres municipalités, où les cours privées sont plus fréquentes, suivront l’exemple?

Modules de jeux fermés à Lachute 

André Farhat
EAP
C’était pour bien, bien des parents et enfants une des dernières évasions contre le confinement. Des municipalités d’Argenteuil ont suivi l’exemple de Montréal et interdit l’accès aux modules de jeux, mais les parcs restent ouverts.

C’était pour bien, bien des parents et enfants une des dernières évasions au confinement. Des municipalités d’Argenteuil ont suivi l’exemple et interdit l’accès aux modules de jeux, mais les parcs restent ouverts.

(MISE À JOUR) En date du 28 mars, plusieurs villes – voire toutes – comme Lachute et Saint-André-d'Argenteuil ont pris cette dure décision. Il faut toutefois noter que Lachute compte une densité de population largement supérieure à celle des autres municipalités. Et comme moins de résidents ont une cour privée, et donc la possibilité d’avoir des modules sur leur propriété, ils sont dès lors plus nombreux – même en proportion  – à recourir aux installations municipales. 

Il est également important de souligner que les parcs restent, eux, ouverts au public. Cela dit, les parents qui désirent se rendre dans les parcs avec les leurs enfants seront confrontés au défi de leur expliquer qu’ils ne peuvent plus aller dans ces aires pourtant conçues sur mesure pour eux. Et ça, c’est loin d’être un jeu d’enfant. 

À Saint-André-d'Argenteuil, une fillette, déçue, tente de trouver une solution de rechange aux modules et aires de jeux interdits.