Les séances des conseils municipaux, pourront se faire à nouveau, sous certaines conditions.
Les séances des conseils municipaux, pourront se faire à nouveau, sous certaines conditions.

Les séances des conseils municipaux de nouveau publiques 

Le 4 juillet, après plus de trois mois de séances à huis clos, le gouvernement du Québec permet de nouveau la tenue des assemblées publiques et séances municipales devant public. Les ouvertures de soumissions peuvent également se faire devant témoins et commissionnaires.  

«Avec l'évolution des directives de la santé publique, les municipalités peuvent à nouveau tenir leurs activités en présence du public», a affirmé André Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. Depuis trois mois, en raison du confinement entrainé par la pandémie de COVID-19, toutes les séances de conseils municipaux se faisaient à huis clos, par arrêté ministériel, émis le 15 mars.

Des problèmes inhérents aux lacunes technologiques des municipalités d’Argenteuil ont causé bien des frustrations à plusieurs citoyens, mais aussi compliqué le travail des médias. L’accès direct aux représentants élus ou non, ainsi que la possibilité de poser des questions complémentaires ou d’obtenir des clarifications, a représenté un défi, non seulement pour les médias, mais aussi pour les organismes publics eux-mêmes, et leurs services de communication. 

Depuis le 4 juillet, donc, les municipalités (et autres assemblées constituantes) peuvent accueillir le public à leur séance. Mme Laforest a en effet annoncé que « les organismes municipaux peuvent à nouveau tenir les séances du conseil ainsi que toute forme d'assemblée publique en présence des citoyennes et des citoyens. »  

Toutefois, les municipalités ont le pouvoir et le devoir de s’adapter aux nouvelles réalités sociosanitaires. 

«Un organisme municipal peut limiter l'accès au public, ou à une partie de celui-ci, à une séance du conseil afin d'assurer le respect de la consigne de distanciation sociale de deux mètres entre les personnes. Dans un tel cas, il doit publiciser la séance dès que possible de manière à permettre au public d'en connaitre le contenu. Pour toute séance qui doit comprendre une période de questions, tout organisme municipal doit également permettre aux citoyens de transmettre des questions écrites aux membres du conseil. En outre, il est toujours possible de remplacer une assemblée publique par une consultation écrite, à la condition qu'elle soit d'une durée de 15 jours.» 

On peut donc comprendre qu’une municipalité n’est pas encore obligée de tenir ses séances devant public. 

Soumissions 

Quant aux soumissions, depuis le 3 avril, les organismes municipaux avaient l’obligation d’effectuer l'ouverture de soumissions sans la présence du public ni des soumissionnaires. Ces procédures devaient être devant un minimum de deux témoins qui n’avaient pas d’intérêts liés au contrat en question. L’ouverture des soumissions devait de plus être consignée par un enregistrement audiovisuel publié ensuite dans le système électronique d'appel d’offres. 

L'ouverture des soumissions peut à nouveau s’effectuer devant des témoins et soumissionnaires, telles que le prévoient les lois municipales, sans avoir à être enregistrée. 

La ville de Brownsburg-Chatham a décidé de tenir sa séance du 7 juillet devant public. À Lachute, la séance ordinaire (ou extraordinaire, il semble y avoir confusion sur le site web de la Ville) du 6 juillet s’est tenue à huis clos, malgré la possibilité de le faire en public. On peut lire sur son site web : « Le Conseil municipal de la Ville de Lachute tiendra sa séance extraordinaire, le lundi 6 juillet à 19 h. Dans le contexte actuel de la pandémie de la COVID-19, la Ville de Lachute se voit dans l’obligation, suite à une directive du Gouvernement du Québec, de tenir la séance sans la présence du public.  

L’Argenteuil a communiqué avec différentes municipalités de la MRC d’Argenteuil pour connaitre l’état de la situation. Il est tout de même suggéré de consulter les diverses plateformes de communication de celles-ci afin de connaitre les modifications en vigueur. 

 Il faut toutefois s’attendre à un certain délai pour permettre aux administrations de revenir «à la normale».  

Loisirs

La pandémie a entrainé dans son sillage les festivals, foires et autres occasions de rassemblements entre amateurs de passions communes. Les expositions d’automobiles d’époque n’y ont pas échappé. Toutefois, il est toujours possible d’admirer de vieilles machines et de montrer la sienne, tous les jeudis, à Whissell Town.  
Brownsburg-Chatham

Après des années de tergiversations et de tractations, le conseil municipal de Brownsburg-Chatham a arrêté son choix sur un projet de nouveau centre culturel multifonctionnel.
Lachute

En mai, la Ville de Lachute avait annoncé un nouvel aménagement temporaire de la rue Principale, suivant la réouverture de certains commerces. L’initiative, qui s’était concrétisée rapidement, n’avait pas convaincu tous les commerçants, ni leurs clients. Maintenant, devant le mécontement de marchands et clients, la Ville réagit.
Affaires municipales

L’ancien maire de Brownsburg-Chatham, Georges Dinel, et plusieurs citoyens se réunissent ce soir, le 9 juillet, pour manifester leur désapprobation face au projet de place du citoyen de la municipalité, et surtout pour contester les méthodes utilisées par l’administration Trickey.
Lachute

Le jugement du Tribunal administratif du travail dans le dossier opposant entre autres la Ville de Lachute à son ancien directeur général et son ancienne trésorière, fait basculer le déroulement des activités au conseil municipal.  
Lachute

Jusqu'à récemment, les finissants du secondaire ne savaient justement pas quand ça allait finir. Après des années d'efforts et de transformation, et quelques autres mois d'incertitudes, des centaines d'élèves de la polyvalente Lavigne ont reçu leur récompense, d'une manière inusitée, mais très réussie.
Affaires municipales

La saga qui oppose depuis 2015 la Ville de Lachute (entre autres) à son ancien directeur général Pierre Gionet et l’ancienne trésorière Nathalie Piret a pris un nouveau tournant. Dans son jugement rendu le 25 juin 2020 et dont L’Argenteuil a eu copie, le tribunal administratif du travail a conclu que les fautes reprochées aux deux anciens cadres n’ont pas été démontrées, et ordonne leur réintégration.
Sports

Kevin Lowe a finalement été intronisé au Temple de la renommée du Hockey, après 20 ans d’admissibilité. Le natif de Lachute, qui partage l’enseigne de l’aréna local avec Pierre Pagé, a connu une carrière dont rêveraient bien de ses camarades.
Lachute

La Sûreté du Québec a transmis ce bilan d’une saisie effectuée le 23 juin à Lachute, impliquant quatre individus, et durant laquelle des véhicules, de la cocaïne et des armes à feu ont notamment été perquisitionnés.
Incendies

Depuis le printemps, plusieurs interdictions de feux à ciel ouvert ont été imposées puis levées dans les Laurentides et Argenteuil. La toute dernière, qui a empêché la tenue de feux d’artifice lors de la Saint-Jean, vient d’être partiellement levée par les autorités gouvernementales, mais les municipalités peuvent décider de les maintenir.
Lachute

Le producteur de cannabis Aurora Cannabis Inc., implanté dans Argenteuil en grande pompe en 2018, a annoncé l’arrêt de ses activités à son centre de recherche et production d’Aurora Eau, à Lachute.  
Brownsburg-Chatham

Un spectaculaire incendie a sévi le samedi 20 juin à Brownsburg-Chatham, près de l’autoroute 50. La colonne de fumée noire était visible à plusieurs kilomètres à la ronde, et le brasier a nécessité les efforts de cinq services d’incendie d’Argenteuil.
Canicule

Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur qui devrait durer au moins jusqu’au mardi 23 juin. Cette chaleur étouffante s’accompagne de restrictions sur l’eau et le feu – tout ça en plein déconfinement.
Argenteuil

La MRC d’Argenteuil a publié récemment deux rapports liés à la délimitation des territoires incompatibles avec l’activité minière, un sujet qui a été au cœur de l’affaire opposant Canada Carbon à Grenville-sur-la-Rouge.