Le plein air reprend sa place

André Farhat
EAP
Le déconfinement des régions passe aussi par l’habitation de son plus grand attribut : la nature et le plein air. À ce titre, Argenteuil n’est pas à plaindre. Le plein air se vit aussi à plus petite échelle dans les villes et villages qui vont rouvrir dès le 20 mai certaines de leurs installations récréatives.

La plupart des municipalités d’Argenteuil possèdent des courts de tennis et des terrains sportifs, comme le baseball, le soccer ou le volleyball de plage. Voici donc – en gros – ce qui sera ouvert et ce qui ne le sera pas.

La ville de Lachute compte ouvrir le 20 mai ses courts de tennis au parc Ayers, pour les matchs en simple. Durant le confinement, la Ville avait décidé de laisser ses parcs et sentiers multifonctionnels ouverts, et cette situation ne changera pas. Le petit skate park étant considéré comme un module, il sera fermé jusqu'à nouvel ordre.

Sur ce sujet, le directeur général Benoit Gravel rappelle que l’administration Péloquin est en voie d’adopter un règlement d’emprunt de 1,5 million de dollars pour bonifier son circuit de sentiers multifonctionnels, qui servent autant aux cyclistes qu’aux randonneurs à pied. Elle compte également sur des subventions pour y parvenir. « C’est une tendance lourde, les citoyens nous demandent de plus en plus des sentiers et des installations pour la randonnée », a expliqué Benoit Gravel, directeur général de Lachute.

Saint-André-d'Argenteuil
À Saint-André-d’Argenteuil aussi, les courts seront ouverts d’ici le 20 mai. Les terrains de sport sont accessibles, mais ne sont pas officiellement ouverts. Au parc de Carillon, le portail sera ouvert prochainement, à certaines heures, une fois que l’hôtel de ville aura trouvé une solution au stationnement. Les descentes de bateau sont déjà accessibles, mais les quais ne sont pas encore en place. « On pense les placer très bientôt », a affirmé Benoit Grimard, directeur général de Saint-André-d’Argenteuil.

Par ailleurs, le camping de Saint-André-d'Argenteuil est fermé. Pour l’instant, seuls les campings qui offrent l’électricité, l’eau potable et un système d'égout peuvent accepter les snowbirds. Celui de Saint-André ne satisfait pas ces trois critères.

Gore
«On va s’assurer d’abord que les gens aient des médicaments et de la nourriture, puis on pensera à ça», a affirmé Scott Pearce, maire du canton de Gore. Ça, ce sont les sentiers et les courts de tennis et de basketball de la municipalité.

«Vous voyez, explique-t-il, on présume que beaucoup de propriétaires de chalets viennent dans les jours qui viennent, même s’ils ne sont pas censés, alors on veut limiter le risque de transmission. On va ne va pas prendre la décision de rouvrir les installations à la légère.»

En effet, avec le déconfinement, il y a fort à parier que les villégiateurs et cottagers de Gore seraient tentés de venir s’échanger des balles, faire des paniers ou parcourir les sentiers de la petite municipalité. Pour l’instant donc, M. Pearce se concentre sur le bien-être de sa population permanente. «On a une très bonne communication avec nos résidents, on a un système téléphonique automatisé qui nous permet de les informer en cinq minutes de toute situation.»

L’écocentre demeure ouvert – lui qui n’a jamais été fermé –, mais la Grange d’échange reste fermée jusqu’à nouvel ordre. Le maire de Gore précise toutefois que le conseil de ville discutera d’une éventuelle réouverture des installations lors de la séance extraordinaire du 20 mai.


Grenville
Les deux courts tennis du village de Grenville sont ouverts, ainsi que les sentiers de randonnée et la piste cyclable. La descente de bateau est également accessible et les quais y ont sont installés.

Camps de jour
À Saint-André-d'Argenteuil, Brownsburg-Chatham, Grenville, Grenville-sur-la-Rouge, il n’y a pas de jambes de bois. Mais il y aura toutefois des camps de jour, organisés par les 4fers en l’air, une entreprise de Lachute spécialisée dans l’animation et les fêtes pour enfants, qui fait aussi la location de jeux gonflables.
 Les municipalités sont toutefois soumises encore à la Direction de la santé publique, qui doit donner son accord, avant que le projet ne puisse aller de l’avant. « C’est vraiment difficile, on attend, on attend pour tout », confie Benoit Grimard.

Autres municipalités
À Mille-Isles, les installations demeurent pour l’instant fermées. Même chose à Brownsburg-Chatham. Cette page sera mise à jour au fur et à mesure que d'autre information sera disponible.

 Nous conseillons aux résidents de consulter les sites Web et pages Facebook de leur municipalité pour en savoir davantage, ou de communiquer directement avec elle.


Le gouvernement du Québec a publié la liste des activités permises et les mesures à respecter.