Le gouvernement Legault veut rouvrir les écoles et les garderies

Avec l’annonce de la réouverture des écoles primaires et services de garde le 11 mai, on dirait que la cloche du déconfinement a réellement sonné. Cette décision marque une étape importante de la crise, et fait lever bien des mains.

«Je vous annonce que si, et seulement si, la situation reste comme actuellement», a déclaré le premier ministre François Legault lors de son point de presse quotidien du lundi 27 avril, « on va rouvrir les écoles primaires et les services de garderie.»

Cette réouverture se fera progressivement dès le 11 mai à l’extérieur du grand Montréal, où cela débutera le 19 mai. M. Legault a voulu rassurer les parents hésitants, en réitérant que le retour des enfants ne sera pas obligatoire. «Les parents qui préfèrent garder leur enfant à la maison ne seront pas pénalisés d’aucune façon», a-t-il précisé.

Des mots à retenir

Le premier ministre a insisté sur le fait que cette mesure n’était pas écrite à l’encre indélébile, et que le gouvernement réajustera le tir en fonction de l’évolution de la situation. «Le mot important, c’est graduel et c’est prudence, prudence, prudence».

Les enfants, eux, auront aussi de nouvelles règles très inhabituelles à apprendre. «On va demander, autant que c’est possible de le demander à des enfants, de se tenir à deux mètres les uns des autres.» Dans les garderies, la Santé publique demandera aux éducatrices de porter un masque.

De plus, le nombre de groupes sera réduit à 50% des classes au primaire, et à 30% dans les services de garde.


La petite enfance et la petite école reprendront un cours semi-normal, dans des groupes réduits et avec des règles de distanciation qu’il restera à démontrer.

Pourquoi maintenant

Le premier ministre a donné cinq raisons pour permettre cette réouverture des écoles primaires et garderies. Il a d’abord mentionné «le bien des enfants», insistant sur les besoins des élèves – surtout ceux ayant des difficultés d’apprentissage.

Deuxièmement : le risque est limité. En effet, les enfants et les personnes de moins de 60 ans sont beaucoup moins vulnérables devant le coronavirus. Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a précisé que  si vous êtes enceinte, si vous avez un déficit immunitaire ou vous êtes âgé de plus de 60 ans, on vous suggère de ne pas réintégrer votre enfant.»

Il va de soi que cette précaution s’applique également aux enfants qui sont plus susceptibles de développer des complications à la COVID-19.

Toutefois, si cette règle vaut pour les garderies, la situation est moins souple pour les écoles primaires. Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, a rappelé aux parents que la fréquentation scolaire est obligatoire, sauf pour les enfants atteints de COVID-19, qui devront observer une quarantaine de 14 jours.

Troisièmement, selon le gouvernement, « la situation est sous contrôle dans les hôpitaux. » Le premier ministre a affirmé que le système a la capacité d’accepter les enfants ou enseignants qui deviendraient malades.

Legault a le go


C'est lui-même qui le dit: «On a le go de la Santé publique.» C’est le quatrième argument que M. Legault a avancé. «Ce n’est pas une décision qui est sur la gueule, a-t-il dit, on écoute la science.»

Enfin, le premier ministre a dit que «la vie doit continuer. Les enfants, je pense que c’est bon qu’ils revoient leurs amis, leurs enseignants.» Il admet qu’aucun vaccin n’est à l’horizon avant 12 à 18 mois, et qu’il imagine mal les enfants rester encore confinés durant cette période.
Les autres niveaux attendront

Les étudiants des écoles secondaires, cégeps et universités auront l’été de congé, car les activités n’y reprendront qu’en aout. Pourquoi? François Legault a offert cette réponse: «C’est important qu’il y ait une réouverture graduelle.» Il a précisé qu’une des raisons était que ces étudiants utilisent davantage le transport en commun. «Ça pose une difficulté additionnelle pour garder la distance de deux mètres». Il a ajouté qu’il était aussi plus facile pour eux de suivre des cours à distance.

Leur absence des salles de classe pourrait par contre se convertir en disponibilité pour les entreprises qui font déjà face à une grave pénurie de main-d’œuvre. 

Mais ça, c'est un autre sujet.

Loisirs

La pandémie a entrainé dans son sillage les festivals, foires et autres occasions de rassemblements entre amateurs de passions communes. Les expositions d’automobiles d’époque n’y ont pas échappé. Toutefois, il est toujours possible d’admirer de vieilles machines et de montrer la sienne, tous les jeudis, à Whissell Town.  
Brownsburg-Chatham

Après des années de tergiversations et de tractations, le conseil municipal de Brownsburg-Chatham a arrêté son choix sur un projet de nouveau centre culturel multifonctionnel.
Lachute

En mai, la Ville de Lachute avait annoncé un nouvel aménagement temporaire de la rue Principale, suivant la réouverture de certains commerces. L’initiative, qui s’était concrétisée rapidement, n’avait pas convaincu tous les commerçants, ni leurs clients. Maintenant, devant le mécontement de marchands et clients, la Ville réagit.
Affaires municipales

L’ancien maire de Brownsburg-Chatham, Georges Dinel, et plusieurs citoyens se réunissent ce soir, le 9 juillet, pour manifester leur désapprobation face au projet de place du citoyen de la municipalité, et surtout pour contester les méthodes utilisées par l’administration Trickey.
Québec

Le 4 juillet, après plus de trois mois de séances à huis clos, le gouvernement du Québec permet de nouveau la tenue des assemblées publiques et séances municipales devant public. Les ouvertures de soumissions peuvent également se faire devant témoins et commissionnaires.  
Lachute

Le jugement du Tribunal administratif du travail dans le dossier opposant entre autres la Ville de Lachute à son ancien directeur général et son ancienne trésorière, fait basculer le déroulement des activités au conseil municipal.  
Lachute

Jusqu'à récemment, les finissants du secondaire ne savaient justement pas quand ça allait finir. Après des années d'efforts et de transformation, et quelques autres mois d'incertitudes, des centaines d'élèves de la polyvalente Lavigne ont reçu leur récompense, d'une manière inusitée, mais très réussie.
Affaires municipales

La saga qui oppose depuis 2015 la Ville de Lachute (entre autres) à son ancien directeur général Pierre Gionet et l’ancienne trésorière Nathalie Piret a pris un nouveau tournant. Dans son jugement rendu le 25 juin 2020 et dont L’Argenteuil a eu copie, le tribunal administratif du travail a conclu que les fautes reprochées aux deux anciens cadres n’ont pas été démontrées, et ordonne leur réintégration.
Sports

Kevin Lowe a finalement été intronisé au Temple de la renommée du Hockey, après 20 ans d’admissibilité. Le natif de Lachute, qui partage l’enseigne de l’aréna local avec Pierre Pagé, a connu une carrière dont rêveraient bien de ses camarades.
Lachute

La Sûreté du Québec a transmis ce bilan d’une saisie effectuée le 23 juin à Lachute, impliquant quatre individus, et durant laquelle des véhicules, de la cocaïne et des armes à feu ont notamment été perquisitionnés.
Incendies

Depuis le printemps, plusieurs interdictions de feux à ciel ouvert ont été imposées puis levées dans les Laurentides et Argenteuil. La toute dernière, qui a empêché la tenue de feux d’artifice lors de la Saint-Jean, vient d’être partiellement levée par les autorités gouvernementales, mais les municipalités peuvent décider de les maintenir.
Lachute

Le producteur de cannabis Aurora Cannabis Inc., implanté dans Argenteuil en grande pompe en 2018, a annoncé l’arrêt de ses activités à son centre de recherche et production d’Aurora Eau, à Lachute.  
Brownsburg-Chatham

Un spectaculaire incendie a sévi le samedi 20 juin à Brownsburg-Chatham, près de l’autoroute 50. La colonne de fumée noire était visible à plusieurs kilomètres à la ronde, et le brasier a nécessité les efforts de cinq services d’incendie d’Argenteuil.
Canicule

Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur qui devrait durer au moins jusqu’au mardi 23 juin. Cette chaleur étouffante s’accompagne de restrictions sur l’eau et le feu – tout ça en plein déconfinement.
Argenteuil

La MRC d’Argenteuil a publié récemment deux rapports liés à la délimitation des territoires incompatibles avec l’activité minière, un sujet qui a été au cœur de l’affaire opposant Canada Carbon à Grenville-sur-la-Rouge.