Yves-François Blanchet avec ses  candidats Yves Destroismaisons et Marie-Hélène Gaudreau.
Yves-François Blanchet avec ses candidats Yves Destroismaisons et Marie-Hélène Gaudreau.

Le Bloc Québécois veut s’attaquer aux vols de données

Frédéric Hountondji
EAP
Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, a déclaré lors d’une conférence de presse le 11 octobre à Lachute qu’il déposerait un projet de loi afin d’obliger les banques à mieux protéger les données de leurs clients.

« Nous allons proposer d’abord une révision de la procédure d’établissement des numéros d’assurance sociale, c’est une demande qui vient de la population, a formulé M. Blanchet. Et il y aura une loi qui sera déposée pour étude par le parlement. Il faut resserrer les mécanismes de contrôle de l’identité des gens qui font affaire avec les institutions financières pour diminuer le risque de fraude et de vol d’identité. »

À lire également

Le chef du Bloc Québécois suggère une augmentation significative des amendes pour inciter les banques à mieux protéger les renseignements personnels. Expliquant sa démarche, il a rappelé notamment les vols d’au moins 2,7 millions d’identités chez Desjardins.

« Il y a 90 000 personnes qui ont subi le même sort chez BMO et à la CIBC », a-t-il révélé avant d’ajouter que les institutions n’ont pas jugé opportun de rendre l’information publique « parce qu’une loi laxiste et complaisante sur les banques et les institutions financières leur a permis de ne pas le faire. Alors cette situation doit bien sûr être réglée. C’est le devoir d’un législateur. »

M. Blanchet a fait cette déclaration en présence du candidat du Bloc Québécois dans la circonscription d’Argenteuil-La Petite-Nation, Yves Destroismaisons, et de la candidate du parti dans Laurentides-Labelle, Marie-Hélène Gaudreau.