Carl Péloquin et Benoît Gravel, respectivement maire et directeur général de la ville de Lachute, ont tenu un point de presse afin d’informer la population de la situation des services municipaux et des mesures à prendre.

Lachute : la mairie fait le point sur la situation

Le 17 mars, le maire de Lachute, Carl Péloquin, et son directeur général, Benoît Gravel, ont fait le point sur les mesures extraordinaires prises par la municipalité, et enjoignent les citoyens de Lachute à respecter les directives nouvellement émises.

«On n’est pas en état d’alerte, mais on est en veille active», a déclaré le maire de Lachute, Carl Péloquin, lors d’un point de presse réservé aux médias locaux, c’est-à-dire L’Argenteuil, Le Régional et la TVC d’Argenteuil, auxquels il a d’ailleurs dit: «On va avoir besoin de vous de façon plus marquée.» 

Le maire a expliqué que: «La Ville de Lachute est en communication avec tous les partenaires du milieu, dont le CISSS des Laurentides, la SQ, le milieu scolaire ainsi que tous les organismes communautaires.» Ces derniers ont assuré la Ville de leur pleine collaboration. 

Mesures de sécurité

M. Péloquin a voulu rassurer la population que «toutes les mesures sont mises en place afin d’assurer la sécurité de tous». Comme on l’entend dans les différents médias et communications gouvernementales, le maire a insisté sur le fait que «l’objectif est de ralentir la progression du virus». Il a ajouté que les directives de la Santé publique s’appliquent et que les citoyens doivent les observer. 

Ainsi, les rassemblements non nécessaires seront interdits, tout comme le porte-à-porte. Dans ce dernier cas, qui est  aussi de compétence municipale, les gens ont d’abord besoin d’un permis. Or, la Ville n’en émettra aucun jusqu’à nouvel ordre. 

«Ce n’est pas parce que la situation est difficile qu’on peut faire des choses sans permis», a réitéré M. Gravel.

Services maintenus 

Le maire a également remercié les employés de la Ville, qui, dans ce contexte particulier, «redoublent d’ardeur pour maintenir les services qui seront poursuivis». Il a par le fait même confirmé que la séance du conseil de ville du 6 avril prochain aura lieu, mais à huis clos. Les médias locaux seront admis, et la séance sera diffusée à la TVC d’Argenteuil.  

Le directeur général, Benoit Gravel, a répété certains points déjà annoncés, tout d’abord que le paiement des taxes municipales, dont le premier paiement est en avril, doit être fait aux institutions financières ou par chèque, précisant qu’une boite de dépôt de chèques sécuritaire est installée à l’extérieur de l’hôtel de ville. 

L'application Voilà! permet de régler plusieurs dossiers en ligne, notamment le paiement des taxes municipales.

De façon sûre sur le Web

Les taxes peuvent être acquittées et divers permis délivrés à l’aide de l’application Voilà! ou sur le site Web de la Ville. Le renouvellement des médailles de chien est par contre reporté.
Les résidents peuvent payer leurs infractions à l’onglet Constats Express du site Web. Ils peuvent également appeler au 450-562-3781, durant les heures d’ouverture. «On va mettre en place des mécanismes pour servir le mieux possible la population, a dit M. Gravel.  

Il a toutefois précisé: «Ce ne sont pas les téléphonistes de la Ville qui pourront répondre aux questions sur votre état de santé.» On conseille aux gens de plutôt composer le numéro spécial de la Direction de la santé publique, le 1 877-644-4545.

Eau potable

Le directeur général a voulu rassurer les citoyens de Lachute sur la qualité de l’eau qu’ils boivent. «L’eau potable est totalement sécuritaire. On a pris des mesures pour éviter que nos employés soient malades, mais même s’ils l’étaient, ils ne pourraient pas contaminer l’eau potable.» 

Services suspendus

«Dans le contexte actuel, la Ville de Lachute a pris la décision de fermer l’accès à ses bâtiments municipaux et publics», a déclaré le directeur général. M. Gravel a fait la liste des services et activités qui seront interrompus, précisant: «L’ensemble des mesures qu’on explique sont jusqu’à nouvel ordre, en fonction de l’évolution de la situation. On va se réajuster régulièrement.»  

Ainsi, l’Écocentre et la bibliothèque Marc-Belzile sont fermés. Toutes les activités municipales de loisirs prévues à l’aréna Kevin-Lowe–Pierre-Pagé, ainsi qu’à la piscine intérieure de la polyvalente Lavigne sont interrompues. Dans la même veine, la période d’inscription aux activités du printemps a été repoussée à une date non déterminée.  

La Ville a également demandé à l’Agence des douanes de fermer les services frontaliers de l’aéroport de Lachute. 

La section Constats Express du site Web de la ville de Lachute permet de payer de infractions directement en ligne.

Population particulièrement à risque

Carl Péloquin a attiré l’attention sur la vulnérabilité accrue de Lachute. «On compte une population plus âgée que la moyenne du Québec, a-t-il ajouté. Environ 25% de la population lachutoise est âgée en moyenne de 65 ans et plus.»  

Et devant cette vulnérabilité accrue, l’administration Péloquin souhaite faire preuve d’une prudence accrue. Le maire renchérit: «On a comme directive […] de faire plus fort, casse pas, de s’assurer de ne pas en faire moins.» Le maire a donc fait appel à la solidarité des Lachutois. 

Patinage sur la glace

Par ailleurs, Le Club de patinage artistique (CPA) de Lachute fait circuler une pétition pour « demander que la Ville continue d’entretenir la glace de l’aréna municipal », et ce pour qu’il puisse présenter son spectacle de fin d’année en avril. Lorsqu’un journaliste lui demande ce qu’il en pense, le maire Carl Péloquin répond simplement: «On a été informé de cette pétition, mais à partir du moment où le gouvernement décrète qu’on ferme les gyms, les centres d’amusement, les équipements publics, on n’a pas le choix d’aviser les responsables que la saison s’arrête maintenant.» 

Plusieurs personnes trouvent d’ailleurs qu’il serait incongru et irresponsable d’annuler les activités entières des ligues organisées, et de faire une exception ici. 

Une communauté durement éprouvée

Les dernières semaines ont été particulièrement difficiles pour les habitants de la région et l’administration. Le maire Carl Péloquin s’est adressé à la population. «Même l’équipe à l’interne a été mise à rude épreuve au cours des dernières semaines, a-t-il ajouté, faisant allusion à la mort tragique d’Océane Boyer. On se retrouvait, il y a deux semaines, dans un autre contexte, complètement différent. On est une communauté résiliente et on appelle la communauté à continuer», a-t-il conclu. M. Gravel appelle aussi les gens à être coopératifs, compréhensifs et résilients.

COVID-19

L’installation du poste de prétriage à l’hôpital de Lachute a commencé ce matin, le samedi 28 mars. Quand devrez-vous vous y rendre?

Ce matin du 28 mars, la direction des installations du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a amorcé la mise en place des tentes de prétriage devant l’urgence de l’hôpital de Lachute que L'Argenteuil a rapporté le 27 mars.


COVID-19

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides va aménager des installations de prétriage temporaires devant l’urgence de l’hôpital de Lachute.

Après les hôpitaux de Saint-Eustache, Saint-Jérôme et Saint-Agathe-des-Monts, ce sera au tour de l’hôpital de Lachute d’obtenir des installations (possiblement des tentes) pour procéder à un triage préliminaire des usagers. « Ce contrôle permettra d’identifier rapidement les cas suspectés de la COVID-19, mais également de référer les personnes n’ayant pas de besoins urgents vers les cliniques sans rendez-vous », a expliqué CISSS des Laurentides.

COVID-19

Après les appels à la collaboration sont venues les amendes aux voyageurs. Maintenant, il y a les décrets, les patrouilles et la dénonciation. Des mesures d’une autre ère, d’autres sociétés.  

Le matin du 25 mars, comme nous l’avons reporté ici, le gouvernement fédéral a invoqué la Loi sur la mise en quarantaine. Cette loi accorde d’énormes pouvoirs et une grande latitude aux autorités. Modifiée en 2005 lors de la crise du SRAS, elle vise essentiellement à freiner une épidémie lorsque les mesures habituelles ne suffisent plus ou ne sont pas observées.

COVID-19

Le Plan d’intervention économique présenté par le gouvernement du Canada était d’abord estimé à 82 milliards de dollars (82G$). Le 25 mars, il a été rehaussé à 107G$, et prévoit désormais 2000$ par mois pour certains travailleurs.

Le 18 mars, le gouvernement fédéral a annoncé des mesures économiques pour aider les citoyens, travailleurs en tête, à traverser la pandémie. L’Argenteuil faisait ici le détail des actions touchant les particuliers et les familles, prenant bien soin de souligner que ces mesures étaient toutes temporaires et tout aussi susceptibles d’être modifiées au cours des semaines à venir.  

COVID-19

En téléconférence, le Dr Éric Goyer, directeur de santé publique des Laurentides, a répondu à certaines interrogations sur la mort d’un homme atteint de la COVID-19.

«On a enclenché une enquête biologique pour essayer de comprendre où l’homme a pu acquérir l’infection, a expliqué le Dr Goyer, et retracé tous les contacts.» La victime, un homme de 91 ans, s’était présentée à l’hôpital pour une pneumonie sévère. Il demeurait dans une résidence du grand Saint-Jérôme, le Manoir Saint-Jérôme.

COVID-19

C’était pour bien, bien des parents et enfants une des dernières évasions contre le confinement. Des municipalités d’Argenteuil ont suivi l’exemple de Montréal et interdit l’accès aux modules de jeux, mais les parcs restent ouverts.

C’était pour bien, bien des parents et enfants une des dernières évasions au confinement. Des municipalités d’Argenteuil ont suivi l’exemple et interdit l’accès aux modules de jeux, mais les parcs restent ouverts.

COVID-19

Le 26 mars, la Sûreté du Québec (SQ) a poursuivi sa tournée de prévention à Lachute. Cette fois-ci, avec des représentants équins…

« On va dans les grands points de rassemblement, pour s’assurer que les gens gardent bien leurs distances », a expliqué la technicienne Stéphanie Ladouceur, du haut de Yamaska, son grand cheval canadien, la race de cheval des patrimoines canadien et québécois. Mme Ladouceur est l’un des trois représentants de la Cavalerie de la SQ en tournée à travers le Québec.

COVID-19

Avec son Plan d’intervention économique, le gouvernement du Canada lance une série de mesures financières pour aider les Canadiens touchés économiquement par la pandémie de COVID-19. Pouvez-vous en profiter?

Le gouvernement fédéral a mis sur pied des mesures économiques visant à soulager les citoyens, travailleurs d’abord, qui devront essuyer d’importantes pertes de revenus dans les semaines – ou même mois – à venir.  

COVID-19

C’est le deuxième centre de dépistage de la COVID-19 qui verra le jour prochainement dans la région des Laurentides.  

 Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides vient d’obtenir l’aval du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec d'ouvrir une deuxième clinique désignée  COVID-19 dans le secteur nord de la région des Laurentides.

COVID-19

Dans son point de presse quotidien d’aujourd’hui, le premier ministre du Québec, François Legault, a ordonné la fermeture de tous les commerces offrant des services non essentiels, dont la liste a été revue.

« Plus vite on va limiter les contacts, plus vite on va limiter la contagion et plus vite on va pouvoir retrouver une vie normale, a déclaré M. Legault, avant d’exhorter la population à respecter les consignes. Je demande à tous les Québécois de collaborer. J'ai besoin de vous. »

COVID-19

Qui est Ignace Semmelweis? Dans son tout dernier Doodle, Google célèbre cet obstétricien venu de Hongrie, décédé il y a plus de 150 ans. Qu’est-ce qui lui vaut tant d’attention? Et pourquoi devriez-vous l’écouter? Au doigt et à l’œil.

Il fut une époque où un médecin pouvait pratiquer une autopsie et un accouchement dans le même avant-midi. Juste avant le lunch. Au milieu du 19e siècle, la fièvre puerpérale fauchait bien des femmes accouchantes.

COVID-19

Vous souhaitez donner de votre temps à la communauté? Comme annoncé mardi le 18 mars, lors d’un point de presse, la MRC d’Argenteuil lance une ligne téléphonique consacrée au recrutement de bénévoles.

Dès lundi le 23 mars, les Argenteuillois et Argenteuilloises pourront se porter volontaires et participer aux efforts d’entraide et de solidarité de la région.


COVID-19

Le Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides a restreint l’accès aux centres de prélèvement sur son territoire, ce qui inclut le point de service de Lachute. Quoi faire?  

À compter du 19 mars, les centres de prélèvement des Laurentides n’accepteront les usagers que sur rendez-vous – et ce, pour les prélèvements de toute nature, en lien ou non avec la COVID-19. Pour prendre un rendez-vous au centre de prélèvement de Lachute, appelez au 450 562-3761, poste 72360, de 8h à 11h du lundi au vendredi.

Crimes

Dans la matinée du 18 mars, les forces de l’ordre ont reçu de l’information concernant une effraction dans une maison de la rue des Érables, à Brownsburg-Chatham, suivie d’une agression armée.

Vers 11 h 30, les agents de la Sûreté du Québec (SQ) au poste d’Argenteuil ont été avertis de l’incident suivant : « deux personnes se seraient introduites dans une résidence de la rue des Érables, à Brownsburg-Chatham », peut-on lire dans le communiqué envoyé par la SQ. Or, deux personnes étaient présentes dans le domicile, et les criminels les auraient agressés avec des objets contondants, avant de s’enfuir en véhicule.  

COVID-19

Dans un point de presse télévisé, la MRC d’Argenteuil a dévoilé plusieurs mesures économiques et sociales, en aval des annonces des gouvernements québécois et canadien.

«Tous les Québécois sont informés de la guerre qu’on est en train de vivre, a déclaré Scott Pearce, préfet de la MRC d’Argenteuil, lors de cette présentation en direct, dans un petit studio de la TVC d’Argenteuil. J’appuie à 100% les démarches mises en place par le gouvernement du Québec, je pense que c’est important qu’on fasse tout un travail ensemble.»

Coronavirus

Suivant les directives du gouvernement du Québec, plusieurs administrations d’Argenteuil ont mis leurs activités en quarantaine, fermant l’accès entièrement ou partiellement aux bâtiments municipaux administratifs et de loisirs.

« Sachez que la Ville prend la situation très au sérieux et que des mesures particulières seront prises pour réduire au minimum les inconvénients vécus par les citoyens ». C’est en somme le message qu’a voulu livrer le maire de Lachute, Carl Péloquin. Par voie de communiqué, la Ville a annoncé la fermeture, jusqu’à nouvel ordre, de « tous ses bâtiments municipaux ».

«Ces investissements essentiels  permettront d’améliorer nos déplacements, mais aussi de contribuer à la création et au maintien d’emplois.»

La ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides, Sylvie D’Amours, au nom du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, François Bonnardel, a présenté, le jeudi 5 mars, lors d’une conférence de presse à Saint-Jérôme, un plan d’investissement massif dans les infrastructures routières de la région des Laurentides.

La Semaine québécoise de la déficience intellectuelle se tiendra du 15 au 21 mars. À la polyvalente Lavigne, une classe en particulier met la touche finale à cinq jours d’activités très spéciales.

«On essaie de travailler avec les forces de chacun, a expliqué Joséphine Machalandi. Par exemple, Mathieu est bon orateur, Jaco sait lire, Kaiya est très bon à l’ordinateur.» Enseignante en éducation spécialisée, Mme Machalandi s’occupe d’un groupe de neuf élèves avec divers degrés de déficience intellectuelle.

La famille d’Océane Boyer s’est rassemblée à l’église Ste-Anastasie, entourée de centaines de personnes venues leur offrir compassion, réconfort et solidarité, lors des funérailles de l'adolescente, qui avaient lieu ce matin à 11h.

Dès 9 h, une file s’était formée de personnes souhaitant offrir leurs sympathies à Caroline Sarrazin et Francis Boyer, les parents d’Océane Boyer, et à leur famille, à l’intérieur de l’église. Les gens pouvaient partager des mots d’encouragement dans un grand livre posé à cette attention à l’entrée.

« C’était une amie de ma fille, je comprends la souffrance des parents ça aurait été ma fille, c’est extrêmement douloureux pour tous »

C’est dans un chemin étroit, enneigé de la rue Berlin à Brownsburg-Chatham, que des centaines de citoyens se sont rassemblés pour rendre un dernier hommage à la jeune Océane Boyer,

La cérémonie a débuté ce matin à 11h00, dans l’endroit même où  le corps de la jeune fille a été retrouvé avec la présence des parents et de la famille d’Océane. C’est sur les airs de la chanson «Vole», de Céline Dion, que les proches et les amis de la famille ont honoré la mémoire de la jeune fille.

Ils ont entre 13 et 17 ans et ils sont capables de soulever des poids entre 94kg et 194kg. Les jeunes du club du Nord Haltérophilie de Lachute ont remporté le bronze au 9e Championnat Juvénile du Québec.

Quelque 17 équipes en provenance de tous les coins de la province ont convergé vers Québec pour l’évènement, qui avait lieu le samedi 22 février dernier.

«L’obscurité ne peut chasser l’obscurité, seule la lumière le peut», disait le révérend Martin Luther King. Dans l’affreuse réalité qui vient de frapper les parents d’Océane Boyer, une amie de la famille a créé un éclat éblouissant, en recueillant plus de 26 000$ en dons pour la famille.

«Je fais cette collecte de fonds afin de pouvoir les aider à passer cette tragédie épouvantable.» C’est ce qu’a écrit Kathleen Pronovost (affiché Laporte) à propos de la collecte de fonds Aide à la famille d’Océane Boyer qu’elle a créée sur Facebook, ajoutant que les fonds serviraient également «à les aider à offrir de belles funérailles à Océane.»

Océane Boyer

Il a 51 ans et c’est un ami proche de la famille Sarrazin-Boyer depuis 20 ans.

Le meurtre de la jeune Océane Boyer qui ébranle toute la région, vient de connaitre une nouvelle tournure. Des médias locaux indiquent que le suspect, un homme de 51 ans, était  un ami proche de la famille Sarrazin-Boyer, depuis vingt ans. Il entretenait des liens d’amitiés et de confiance avec la famille et les enfants.

L’homme en question selon quelques médias est François Sénécal. Contactée par notre journal, la Sûreté du Québec a refusé de divulguer le nom de la personne impliquée dans le meurtre, en se contentant d'affirmer que le suspect est un homme de 51 ans vivant dans Brownsburg-Chatham..


Océane Boyer

Un suspect vient a été arrêté cet après-midi par la Sûreté du Québec à Montréal en lien avec le meurtre de la jeune fille de 13 ans.

Les policiers ont annoncé aujourd’hui avoir arrêté homme à Montréal lié au meurtre de la jeune adolescente, retrouvée hier à Brownsburg-Chatham. Il s'agirait d'une connaissance de l’adolescente de 13 ans.

Certains médias ont affirmé que l’homme arrêté serait âgé de 51 ans et qu’il connaissait la victime. De son côté, la SQ n’a pas donné de détails sur l’homme en question hormis le fait que son arrestation s’est déroulée à Montréal en début d’après-midi jeudi.

À la polyvalente Lavigne, la classe d’élèves ayant divers degrés de déficience intellectuelle bourdonne. Et pour cause, la Semaine de la déficience intellectuelle, du 16 au 21 mars, approche à grands pas.

Au premier étage, dans le local situé au fond d’un couloir, Joséphine Machalandi, enseignante du programme depuis deux ans, pose des questions critiques : «Qu’est-ce qu’il faut mettre sur l’affiche? Des mannequins? D’accord, et pourquoi?»

La région est toujours sous le choc après la découverte hier d’une jeune adolescente de 13 ans en bordure de la route sur la rue Berlin à Brownsburg-Chatham.

Transportée à l’hôpital, la victime portant des traces de violence, son décès a été constaté peu de temps après. La Sûreté du Québec estime qu’il s’agit d’un homicide. La victime est Océane Boyer, une adolescente de Lachute très active dans la communauté, notamment auprès de la Maison des jeunes.

Lachute

Depuis 2009, la polyvalente Lavigne a l’honneur de compter des classes adaptées aux élèves ayant divers degrés de déficience intellectuelle. D’ici la mi-mars, le groupe sera très occupé et l’Argenteuil tentera de suivre leur rythme effréné.

«L’apprentissage de différentes notions est plus facile à comprendre pour eux en utilisant des situations concrètes et réelles », a expliqué Maryse Jasmin, qui accompagne ces jeunes, âgés de 12 à 21 ans, selon les inscriptions. «C’est ce qui nous a amenés à ouvrir le magasin scolaire en septembre 2012.» Dans ce magasin, les élèves reconditionnent du matériel scolaire récupéré qu’ils vendent, à l’heure du diner, au reste de la population étudiante.

Argenteuil

Hydro-Québec procède au remplacement de lignes vieillissantes dans Argenteuil. Lachute a donc profité des soins de la société d’état. Mercredi, sur la route d’Argenteuil, des équipes de sous-traitants ont passé la journée à transférer une série de câbles, toujours sous tension, des anciens poteaux aux nouveaux installés préalablement. Comme nous l’a dit un des ouvriers sur place, «Les fils sont vivants, alors les gars les prennent avec des baguettes!» Pour ne pas dire avec des pincettes…

Hydro-Québec procède au remplacement de lignes vieillissantes dans Argenteuil. Lachute a donc profité des soins de la société d’état.