La patrouille montée de la SQ de passage

Gregg Chamberlain
EAP
La Sûreté du Québec (SQ) a dépêché sa cavalerie hier à Grenville.

La sergente Stéphanie Labre et l'agent Jonathan Hatfield de la division de patrouille à cheval de la SQ (SQ) ont passé la journée de mercredi (8 avril) à Grenville, avec leurs montures, Mekinak et Sartigan. «Nous ne faisons que de la prévention, a expliqué l'agent Hatfield.. Les citoyens apprécient le fait que nous soyons ici et cela nous aide à créer des liens avec eux.»

Les deux agents de la SQ ont assuré le blocus temporaire du pont du Long Sault du côté de Grenville et ont fait respecter la stricte interdiction du gouvernement du Québec sur les «déplacements non essentiels» à l'intérieur de la province. Ils ont arrêté les véhicules venant de Hawkesbury, ont interrogé les conducteurs sur les raisons de leurs déplacements et ont fait reculer ceux qui venaient dans la province pour des voyages d'agrément ou d'autres raisons non essentielles.

La patrouille à cheval de la SQ a ensuite fait le tour du village dans l'après-midi avant de se rendre au stationnement du centre communautaire de la rue Tri-Jean pour nourrir et abreuver leurs chevaux, puis les charger dans une remorque à chevaux pour le retour aux écuries de la SQ.

La SQ maintient une patrouille à cheval de huit membres pour les tâches communautaires du printemps et de l'été dans différentes régions de la province. La patrouille à cheval utilise des chevaux de race canadienne. Ces agents ainsi que leurs montures sont populaires auprès des touristes et des enfants qui n’hésitent pas à se prendre en photos avec eux. Bien que la police veille à ne pas laisser des étrangers s’approcher trop près des chevaux par mesure de sécurité.