Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications.
Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications.

La ministre déclare qu’il y a beaucoup d’argent pour les journaux

Frédéric Hountondji
EAP
« Il y a beaucoup d’argent pour vous. Il faut que les propriétaires de journaux appellent à la direction régionale du ministère des Communications pour voir quel est le programme qui leur est offert. »

C’est l’appel que Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a lancé aux patrons des médias locaux et régionaux lorsque L’Argenteuil lui a posé la question, lors de son passage à Lachute la semaine dernière.

« Il y a de l’argent pour vous aider, on vous incite fortement à venir cogner à la porte puis on va vous aider, a insisté Mme Roy. J’ai personnellement bonifié l’enveloppe de plusieurs millions, cinq millions de dollars sur cinq ans. L’enveloppe pour aider les journaux locaux à la transition numérique, je l’ai bonifiée (l’enveloppe) et j’ai modifié les critères pour nous assurer que les journaux locaux et régionaux puissent y avoir accès. Ce que je dis aux propriétaires de journaux c’est de rappeler la direction régionale. »

Papier journal

La ministre a mentionné par ailleurs que le gouvernement aide aussi la presse écrite dans le domaine du recyclage du papier.  « On s’est aussi assuré que l’obligation, relativement au recyclage du papier qui coute très cher pour les propriétaires de journaux, est assumée à 100 % par le gouvernement. Nous, notre but est d’aider les salles de rédaction pour s’assurer que les journalistes puissent continuer à travailler et que les journaux puissent continuer à être publiés. »

Mme Roy a ajouté que le gouvernement a annoncé d’importantes mesures de crédit d’impôt sur la masse salariale des journalistes. « C’est 35 % du salaire, jusqu’à concurrence d’un salaire de 75 000 $ par année, sans crédit d’impôt provincial », a-t-elle précisé, en soulignant qu’il y a plusieurs autres mesures qui sont gérées par son homologue des Finances, Éric Girard.