Une dizaine de chauffeurs de la ville ont cessé leurs activités, de 9h à 11h, pour aller présenter leurs doléances à la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin
Une dizaine de chauffeurs de la ville ont cessé leurs activités, de 9h à 11h, pour aller présenter leurs doléances à la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin

Grève des taxis à Lachute

Frédéric Hountondji
EAP
Les chauffeurs de taxi de Lachute étaient en grève aujourd'hui

Une dizaine de chauffeurs de la ville ont cessé leurs activités, de 9h à 11h, pour aller présenter leurs doléances à la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin. Sur la rue Principale, à l’aide d’affiches, ils ont aussi sensibilisé les automobilistes à leur cause.

« Il y a l’abolition du permis 4 C qui permet d’avoir un permis de taxi et l’abolition de la plaque T, a dénoncé Max Lapierre, porte-parole du Regroupement des Taxis de Lachute.  « Avec ces abolitions, n’importe qui a le droit de chauffer un taxi au Québec et n’importe où. On a peur pour nos jobs », s’est-il plaint.

 La députée Agnès Grondin, après avoir écouté les chauffeurs qui étaient venus manifester devant son bureau à Lachute, a déclaré avoir pris bonne note de leurs doléances qu’elle a promis de faire remonter jusqu’à son gouvernement.