Les Centres hospitaliers de soins de longue durée, comme celui de Lachute ici (dit le Pavillon), et les milieux de vie pour ainés bénéficieront de l’arrivée des centaines de médecins et d’un millier d’infirmières dans les prochaines semaines.
Les Centres hospitaliers de soins de longue durée, comme celui de Lachute ici (dit le Pavillon), et les milieux de vie pour ainés bénéficieront de l’arrivée des centaines de médecins et d’un millier d’infirmières dans les prochaines semaines.

De l'aide pour les CHSLD

André Farhat
EAP
François Legault a fait clairement savoir que les ainés étaient les principales victimes du coronavirus. Dans la lutte à la COVID-19, le gouvernement du Québec ciblera donc massivement les établissements qui s’occupent d’eux, à commencer par les CHSLD.

«C’est là qu’on a la majorité des décès. C’est là qu’est la situation critique. C’est là qu’on travaille fort, a déclaré le premier ministre lors d’un de ses récents points de presse. «Mais on prévient aussi aux autres endroits», a-t-il ajouté.

Les Centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD) sont au centre de la pandémie. Déjà, les statistiques jouent contre eux: 99% des fatalités sont des personnes de 60 ans et plus. Dans la plupart des cas, le coronavirus, comme l’influenza, entraine chez ces gens des complications pulmonaires aigües qui se manifestent sous forme de pneumonie ou de bronchite, des problèmes souvent critiques chez les personnes en haut âge.

Renforts humains et financiers

Le gouvernement a donc décidé de consacrer des ressources importantes pour tenter de rétablir la situation : 450 médecins et plus de 1000 infirmières seront détachés dans les CHSLD. «Ce n’est pas une situation facile, c’est sûr, mais, vous voyez, il y a du renfort qui arrive, des médecins aussi et probablement des spécialistes aussi», a annoncé la ministre de la Santé et des services sociaux, Danielle McCann.

De plus, le personnel infirmier affecté dans les milieux de vie privés pour ainés (comme les résidences pour personnes âgées) touchera une «prime d’exposition» de 4%. Celle du personnel infirmier sera de 8%. Des mesures sanitaires ont été dictées afin que le personnel qui entre en contact avec les résidents de CHSLD porte obligatoirement un masque.

Par ailleurs, Mme McCann a ordonné l’arrêt des transferts de patients vers les CHSLD.

Effet secondaire de l’isolement

D’autre part, l’isolement touche particulièrement les personnes souffrant de déficience cognitive comme l’Alzheimer ou la démence. Des infirmières ont même déclaré que l’état de santé s’est plus rapidement aggravé au cours des dernières semaines chez nombre de ces résidents, confus et déprimés de ne pas recevoir de visite de leurs proches. C

Cet effet secondaire n’est toutefois pas comptabilisé dans la courbe qu’on cherche à aplanir . Il s’inscrit plutôt dans une problématique de santé sociale beaucoup plus large.




L'isolement des ainés atteints de déficience cognitive, comme l'Alzheimer et la démence, peut accélérer leur déclin de santé générale.