Après la danse, du chant pour les ainés

André Farhat
EAP
Les résidents du Médaillon d’or sont choyés – en quelque sorte. Après la danse du Carrefour Jeunesse-Emploi d’Argenteuil, c’est au tour du tour de chant d’une simple citoyenne de venir les divertir (comme les photos en témoignent).

Nathalie Dumas est d’ordinaire technicienne en garderie en milieu scolaire. Or, durant le confinement, elle s’est transformée en animatrice de karaoké en plein air – si on peut dire – pour les ainés, « J’ai commencé à faire ça pour ma mère qui est en résidence, explique-t-elle, mais plein de gens me demandaient de le faire ». Elle a voulu faire profiter de cette joie au plus grand nombre.


Alors, elle a troqué le micro pour la plume et écrit directement à François Legault. La réponse du bureau du premier ministre ne s’est pas fait attendre : « Au nom du premier ministre du Québec, monsieur François Legault, nous vous remercions pour votre générosité envers les personnes âgées confinées dans leur résidence […] Nous vous encourageons à continuer votre bonne action dans toutes les résidences de votre région qui le permettront. »
Dans la lettre, M. Legault insiste toutefois pour qu’elle respecte les consignes mises en place pour « préserver la santé des personnes les plus vulnérables ».

Mélodies d’époque au Médaillon d’Or
Accompagnée en cet après-midi ensoleillé du 24 avril par Agathe Sauriol, Nathalie Dumas a fait danser, fredonner et taper des mains de nombreux résidents et employées du Médaillon d’Or, ainsi que plusieurs curieux et parents de résidents rassemblés devant la résidence pour ainés. Nombreux sont celles et ceux qui ont entonné « Un amour qui ne veut pas mourir » ou « L’incendie à Rio ».

Une chose est évidente, la formule fonctionne. « Les gens aiment ça, indique Mme Dumas,  la semaine dernière, une dame a pris ses maracas pour m’accompagner sur son balcon ».
Nathalie Dumas en est à sa quatrième « prestation », mais à sa première dans Argenteuil. Elle compte revenir la semaine prochaine, météo aidant, pour divertir les résidents à l’arrière du Médaillon d’Or.


Comme à l'opéra, les balcons étaient pleins!
Nathalie Dumas, l'organisatrice de ces après-midi chantants, qui a obtenu l'aval du premier ministre François Legault.
De nombreux curieux sont venus profiter des airs et de l'air chaud.
Agathe Sauriol a prêté ses talents de chanteuse à cet événement, interprétant de nombreuses mélodies chéries de son auditoire, comme «Les petits pains au chocolat» de Joe Dassin et «Un amour qui ne veut pas mourir» de Renée Martel.