Le gouvernement du Québec a annoncé un investissement de 140 millions de dollars pour améliorer les routes dans la région des Laurentides. De gauche à droite, on reconnait le directeur général des projets routiers de la région métropolitaine de Montréal, Alexandre Debs, la députée de Les Plaines Lucie Lecours,  le directeur général de la région de Laurentides-Lanaudière, Claude Thibeault, la ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région de Laurentides, Sylvie D’Amours, la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, ainsi que le député de Saint-Jérôme Youri Chassin.
Le gouvernement du Québec a annoncé un investissement de 140 millions de dollars pour améliorer les routes dans la région des Laurentides. De gauche à droite, on reconnait le directeur général des projets routiers de la région métropolitaine de Montréal, Alexandre Debs, la députée de Les Plaines Lucie Lecours,  le directeur général de la région de Laurentides-Lanaudière, Claude Thibeault, la ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région de Laurentides, Sylvie D’Amours, la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, ainsi que le député de Saint-Jérôme Youri Chassin.

140 millions $ pour les routes des Laurentides

Ayoub Jlila
EAP
«Ces investissements essentiels  permettront d’améliorer nos déplacements, mais aussi de contribuer à la création et au maintien d’emplois.»

La ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides, Sylvie D’Amours, au nom du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, François Bonnardel, a présenté, le jeudi 5 mars, lors d’une conférence de presse à Saint-Jérôme, un plan d’investissement massif dans les infrastructures routières de la région des Laurentides.

En tout, le gouvernement du Québec investira 140  273  000$, d’ici 2022, afin d’entretenir et d’améliorer le réseau routier dans la région des Laurentides. Cet investissement est essentiel pour les citoyens, mais aussi pour la bonne santé de l’économie de la région. «La région possède un vaste réseau routier qui est essentiel à notre développement économique et social», a déclaré Sylvie D’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides.

Près de 49 millions de dollars iront pour améliorer les chaussées des routes, 46 millions pour le développement des structures, 44 millions serviront à rendre les routes plus sécuritaires et 413 000$ aideront au maintien en bon état de structures et de ponceaux situés sur des emprises ferroviaires abandonnées.

Parmi les projets les plus attendus par les citoyens de Grenville-sur-la-Rouge se trouve le pont Avoca, situé sur le chemin Walker, au-dessus de la rivière Rouge. Ce pont, construit en 1955 et qui occasionne de grands problèmes aux citoyens de la municipalité, a été fermé quand le ministère des Transports du Québec (MTQ) a découvert d’importants problèmes sur sa structure en acier. À l’époque, la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge avait déclaré que cette fermeture était nécessaire afin d’assurer la sécurité des usagers de la route. Le gouvernement, conscient de ce problème, a annoncé la remise en état de ce pont avec un budget qui avoisine un million de dollars. Les travaux de réfection doivent démarrer en 2020.

D’autres routes seront aussi améliorées. À Brownsburg-Chatham, la chaussée de la route 327, dans le secteur de Pine Hill, sera remplacée grâce à un budget de l’ordre d’un à cinq-millions de dollars. Le remplacement du tablier du pont situé sur le chemin Janitens, au-dessus de la rivière Dalesville, est prévu avec un budget avoisinant un million de dollars. Pour Lachute, une stabilisation des talus des routes 158 et 329 sera faite d’ici 2022.

Quant à Grenville-sur-la-Rouge, plusieurs travaux de réfection cibleront la route 327, ainsi que le remplacement du tablier du pont situé sur la concession Boyd, au-dessus de la rivière de Calumet Est.

Le ministère a précisé que ce sont 78 projets qui seront entamés d’ici 2022.