L’usine SGL sera recyclée en site de production de spas et piscines
L’usine SGL sera recyclée en site de production de spas et piscines

Trévi s’installe dans l’ancienne usine SGL

Benoit Deschamps
EAP
L’entreprise québécoise Trévi de Benoit Hudon fondée en 1972 à Laval par son père prendra de l’expansion à Lachute afin d’optimiser sa production de piscines et de spas.

Carl Péloquin, maire de la ville de Lachute, a confirmé la récente transaction qui amènera l’entreprise québécoise Trévi à Lachute dans un projet de plus de 15 millions de dollars. En effet, Benoit Hudon, propriétaire et président de l’entreprise de piscines et spas, a acquis l’ancienne usine de la compagnie SGL d’une superficie de 250 000 pi2. « La récente pandémie et l’arrêt des voyages ont eu un effet monstre sur les ventes de spas et piscines et M. Hudon cherchait à augmenter sa production de 30%. », raconte M. Péloquin, précisant que l’entreprise avait habituellement une réserve de 10 à 20% de ses stocks, celle-ci s’étant évaporée drastiquement en lien avec la situation actuelle.  

Trévi utilisera 100 000 pi2 pour la division spas et un autre 100 000 pi2 pour le moulage plastique de piscines. Par ailleurs, selon le maire, l’entreprise liée au domaine du Bitcoin qui occupait une portion de l’usine poursuivrait ses activités au même endroit malgré la récente transaction. 

Cette transaction profitera à la ville de Lachute en nouvelles taxes (taxes de bienvenue et foncières) tout en offrant environ 250 nouveaux emplois dans la région. M. Péloquin poursuit : «Également, l’entreprise Be Well Canada Spa située dans le quartier industriel A50 prend de l’expansion et occupe maintenant de l’espace dans l’ancien immeuble des planchers Husky appartenant aux Immeubles Sicola de Valérie Lagrange.» Cette effervescence permet à Lachute de poursuivre ses activités de développement industriel aux abords de l’autoroute 50.