The community paramedics program set up by the Prescott-Russell emergency services department has helped many residents avoid extended hospital stays or trips to the hospital by providing a limited amount of at-home medical services ranging from vaccinations to renewal of antibiotic supplies for follow-up medical treatments. Provincial funding aid for the program has been extended until March 2022 and Emergency Services Director Marc-André Périard hopes to get further funding to support the program until April 2024.
The community paramedics program set up by the Prescott-Russell emergency services department has helped many residents avoid extended hospital stays or trips to the hospital by providing a limited amount of at-home medical services ranging from vaccinations to renewal of antibiotic supplies for follow-up medical treatments. Provincial funding aid for the program has been extended until March 2022 and Emergency Services Director Marc-André Périard hopes to get further funding to support the program until April 2024.

Plus d'argent pour le programme de paramédicaux communautaires

Gregg Chamberlain
EAP
Le programme de ambulanciers paramédicaux communautaires de Prescott-Russell a reçu un soutien financier provincial supplémentaire.  

«Nous avons eu la confirmation de l'arrivée du financement, a déclaré Marc-André Périard, directeur du département des services d'urgence des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR). Ils (les fonctionnaires provinciaux) sont juste en train de décider du montant.» 

Le programme régional d'ambulances du département des services d'urgence des Comtés unis de Prescott et Russell est l'un des nombreux programmes choisis pour recevoir un soutien provincial pour un programme paramédical communautaire, par le biais du Fonds de secours de haute intensité (FSHI) du ministère de la Santé. L'objectif du FSHI est d'utiliser les ambulanciers paramédicaux locaux pour fournir des services médicaux à domicile aux résidents qui se remettent d'une chirurgie majeure ou qui suivent d'autres traitements pour une maladie ou d'autres conditions médicales, afin de réduire la durée de leur séjour initial à l'hôpital et de réduire également la nécessité de revenir à l'hôpital pour de simples besoins de suivi médical, comme la surveillance des tests sanguins ou le renouvellement des antibiotiques. 

Les CUPR dispose d'un programme d'ambulanciers paramédicaux communautaires depuis cinq ans. À ses débuts, les ambulanciers paramédicaux locaux évaluaient sur place les besoins médicaux à domicile d'une personne et l'orientaient vers des hôpitaux ou des cliniques communautaires ou d'autres services de soins à domicile. Aujourd'hui, le programme fournit une gamme limitée d'aide médicale à domicile, allant des vaccinations pour les personnes âgées et les personnes confinées à la maison à la fourniture d'évaluations détaillées pour aider les médecins à traiter les patients. 

Les CUPR  ont reçu 175 000$ en soutien financier du FSHI pour son programme d'ambulanciers paramédicaux communautaires jusqu'en mars 2021. Le financement prolongé soutient le programme jusqu'en mars 2022. Le ministère pourrait également être admissible à d'autres fonds du FSHI s'il y a un excédent à la fin de l'exercice financier du gouvernement provincial en mars prochain. 

 Entre-temps, Mme Périard attend une réponse du ministère des Soins de longue durée au sujet de la demande des CUPR de faire partie de la phase 2 du financement du programme de soutien indépendant des ambulanciers paramédicaux communautaires du ministère. Cinq municipalités ontariennes ont été choisies pour la phase 1 du programme en 2020. La phase 2 permettra d'ajouter 33 autres services ambulanciers municipaux et régionaux à la liste de soutien financier. 

«C'est l'un des programmes pour lesquels nous nous sommes mobilisés», a déclaré M. Périard, ajoutant que les CUPR ont envoyé une délégation à la récente conférence de l'Association des municipalités de l'Ontario pour faire pression sur les représentants du ministère concernant cette demande. 

«Ils (le ministère) nous ont dit de faire preuve d'un «optimisme prudent» », a déclaré M. Périard, ajoutant qu'il n'y a pas encore d'indication quant à la date à laquelle le ministère annoncera les 33 candidats retenus pour le financement de la phase 2. 

«Ce que nous espérons, c'est d'avoir suffisamment de fonds pour avoir trois travailleurs paramédicaux à temps plein, disponibles sept jours sur sept», a déclaré M. Périard au sujet de la façon dont le financement pourrait profiter au programme d'ambulanciers paramédicaux communautaires. 

En cas de succès, les CUPR auraient assuré le financement de son programme jusqu'en avril 2024. M. Périard a fait remarquer que les CUPR ont eu la chance de recevoir jusqu'à présent le soutien du gouvernement supérieur et du secteur des affaires pour un programme qui a prouvé sa valeur l'année dernière, pendant la pandémie, pour les résidents confinés à domicile ayant divers besoins médicaux. 

«Je pense que les ambulanciers paramédicaux communautaires joueront un rôle plus important à l'avenir», a-t-il déclaré.