Muriel Lalonde, directrice générale de Maison Interlude House, a déclaré que le service Unsafe at Home fournira des moyens supplémentaires aux femmes victimes de violence domestique pour recevoir un soutien.
Muriel Lalonde, directrice générale de Maison Interlude House, a déclaré que le service Unsafe at Home fournira des moyens supplémentaires aux femmes victimes de violence domestique pour recevoir un soutien.

Nouveau soutien aux victimes de la violence

Stephen Jeffery
EAP
Un nouveau service a été lancé pour offrir aux femmes de Prescott-Russell qui sont victimes de violence domestique de nouveaux moyens d'accéder à un soutien.

La Maison Interlude House (MIH) a mis en place le service Pas bien chez moi pour offrir des débouchés supplémentaires aux femmes et aux enfants qui se sont trouvés encore plus vulnérables pendant la pandémie. Au lieu d'appeler, les victimes pouvaient accéder à une séance de conversation sécurisée en ligne ou par texto avec un employé qualifié de la Maison Interlude House.

AN ENGLISH VERSION IS AVAILABLE
More support for victims of violence

Linda Smith, superviseure des services de proximité de la MIH, a déclaré que de nombreuses victimes de violence avaient passé presque tout leur temps avec leurs agresseurs pendant la pandémie, alors que les déplacements à l'extérieur de la maison étaient découragés. Cette situation s'est ajoutée aux efforts délibérés de l'agresseur pour isoler la victime de ses amis et des membres de sa famille, et a rendu difficile pour eux de téléphoner ou de se rendre aux services de soutien.

«Lorsque nous avons commencé à nous enfermer, beaucoup d'appels ont cessé. Nous n'avons presque pas entendu de sonnerie », a-t-elle déclaré. « Cela a augmenté à un moment donné, lorsque certaines restrictions se sont assouplies, mais cela a diminué à nouveau. Nous savions que la violence n'avait pas cessé, mais ils étaient plus isolés ».

L'historique de la séance de conversation en ligne a été automatiquement effacé afin d'empêcher un partenaire qui surveillait les enregistrements en ligne ou par téléphone de voir la correspondance. La MIH a encouragé les personnes utilisant le service de textos à effacer également les enregistrements de contact.

«Il était important pour nous d'offrir aux victimes un moyen plus discret et plus sûr de demander de l'aide, 24 heures sur 24, sept jours sur sept», a déclaré Muriel Lalonde, directrice générale de la MIH.

Le service sera lancé le dimanche 6 décembre, pour coïncider avec la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes et la Journée sans violence de Prescott-Russell. La MIH a indiqué qu'une femme était tuée par son conjoint ou son ex-conjoint tous les six jours au Canada.

« Le message que nous voulons envoyer à ces femmes est le suivant: vous pouvez vous sentir seule, mais vous n'êtes pas seule », a déclaré Mme Smith.

« Pas bien chez moi » peut être consulté en visitant pasbienpr.ca ou en envoyant un SMS au 613-801-8169. Le service sera disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, à partir du dimanche 6 décembre.