The province has named Pharmacie Jean Coutu as one of the local stores that will distribute the AstraZeneca vaccine to residents.
The province has named Pharmacie Jean Coutu as one of the local stores that will distribute the AstraZeneca vaccine to residents.

Les pharmacies recevront des vaccins

Gregg Chamberlain
EAP
Stephen Jeffery
EAP
Deux pharmacies de Prescott-Russell ont été choisies pour administrer les vaccins COVID-19 aux personnes âgées de 55 ans et plus, mais n’ont toujours pas reçu le matériel.  

Les deux pharmacies - la Pharmacie Jean Coutu à Hawkesbury et Embrun Remedy Rx's, ont été nommées jeudi matin sur le site Web de la province comme administrant le vaccin AstraZeneca. Les résidents pouvaient consulter le site covid-19.ontario.ca/vaccine-locations pour connaître les jours où des rendez-vous seraient disponibles. Les personnes âgées de 55 ans et plus, titulaires d'une carte de santé de l'Ontario ou d'une autre forme d'identification émise par le gouvernement, étaient admissibles à la dose gratuite. 

Bien que les pharmacies aient été inscrites sur les sites Web de la province jeudi matin, les magasins eux-mêmes n'avaient pas été informés à ce moment-là qu'ils recevraient les vaccins. Le personnel de la pharmacie Jean Coutu, située au 80 rue Principale à Hawkesbury, a reçu depuis lundi des demandes téléphoniques de personnes souhaitant se faire vacciner.   

Bien que les vaccins soient arrivés depuis, Claude Corriveau, le gérant du magasin, a déclaré lors d'une entrevue jeudi que le point de vente attendait toujours la confirmation officielle du gouvernement provincial qu'il est l'une des deux pharmacies de la région de Prescott-Russell désignées pour la distribution des vaccins.   

«C'est en suspens, avait alors déclaré M. Corriveau. Nous attendons toujours le feu vert (officiel). Nous n'avons même pas encore le vaccin.»  

La pharmacie propose depuis lors des vaccins sur rendez-vous. Les deux pharmacies faisaient partie d'un déploiement plus large d'un essai antérieur d'administration de doses en pharmacie, qui avait été limité à Toronto, Windsor-Essex et la région de Kingston.  

Le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO), a déclaré qu'il n'avait vu le feuillet contenant la liste des pharmacies. Il a ajouté que l'unité de santé locale n'a pas eu son mot à dire sur les pharmacies choisies par le gouvernement.   

«C'est une sorte de déconnexion dans le système et j'ai fait part de mes préoccupations à ce sujet, a-t-il déclaré. Je pense que les pharmacies sont importantes et que nous devrions trouver un moyen de le comprendre. J'espère que cela s'améliorera en termes de communication.» 

Entre-temps, les cliniques de vaccination de masse du BSEO ont été ouvertes aux personnes âgées de 70 ans et plus. Toute personne née en 1951 ou avant peut demander son vaccin à ontario.ca/bookvaccine. Les personnes qui ont besoin d'aide peuvent également composer le 1-888-999-6488. Les personnes qui s'inscrivent recevront un rendez-vous pour leur première et leur deuxième dose, qui devaient avoir lieu à six semaines d'intervalle.  

Le Dr Roumeliotis a indiqué qu'environ 40 000 doses supplémentaires devraient être envoyées au BSEO au cours du mois d'avril. D'autres doses d'AstraZeneca devraient également être livrées aux fournisseurs de soins primaires de la région. Huit cliniques de vaccination de masse ont été prévues par semaine pour les quatre prochaines semaines, entre le 9 avril et le début du mois de mai.  

«Avec tous ces chiffres... nous serons en mesure de vacciner beaucoup plus de personnes d'ici la fin de la fermeture [de quatre semaines], a-t-il déclaré. Cela aura un impact positif réel sur les chiffres.»