L'Unité des enquêtes spéciales n'a pas constaté de faute criminelle de la part de la police suite à la mort par noyade d'un homme à Clarence-Rockland l'année dernière.
L'Unité des enquêtes spéciales n'a pas constaté de faute criminelle de la part de la police suite à la mort par noyade d'un homme à Clarence-Rockland l'année dernière.

La police est blanchie pour cause de noyade

Newsroom
EAP
Le chien de garde de la police n'a trouvé aucun acte criminel commis par des officiers lors de la mort par noyade d'un homme à Clarence-Rockland l'année dernière.

Le 22 août 2020, un homme est entré dans la rivière des Outaouais depuis le quai du parc du Moulin après avoir été abordé par un agent de la Police provinciale de l'Ontario. Le corps de l'homme de 71 ans a été retrouvé trois jours plus tard. 

Dans une déclaration publiée lundi matin, l'unité des enquêtes spéciales a déclaré « avoir conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de croire que l’agent de police ait commis une infraction criminelle en lien avec le décès de l’homme » .

Plus à venir