La municipalité de Clarence-Rockland prépare une nouvelle configuration pour la Route 17.
La municipalité de Clarence-Rockland prépare une nouvelle configuration pour la Route 17.

Clarence-Rockland envisage de créer un comité pour élargir le chemin comté 17

Le conseil de Clarence-Rockland pense que la route de comté 17 aurait dû être élargie depuis longtemps.  

Lors de leur réunion du 18 octobre, les membres du conseil de Clarence-Rockland ont discuté de la possibilité d'élargir la route de comté 17. La municipalité fait pression pour un projet d'élargissement depuis 40 ans maintenant, voyant les plateformes électorales provinciales et fédérales construites sur des propositions d'élargissement et voyant l'argent affecté au projet sans grand résultat. Selon le conseiller André Lalonde, la route de comté 17 est une préoccupation secondaire, tant pour les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) que pour la ville d'Ottawa. 

«Le fait que le comté vous ait donné la permission de créer ce comité est assez révélateur de son niveau d'intérêt pour la réalisation de ce projet, a déclaré M. Lalonde. Si vous regardez leurs budgets, ils n'ont même pas un dollar mis de côté pour l'expansion future de la route, parce qu'elle ne dessert que Clarence-Rockland.» 

Selon lui, la seule façon que la route de comté 17 pourrait être élargie serait si elle redevenait une route provinciale. Les progressistes-conservateurs de M. Harris ont transféré la responsabilité de l'autoroute à la ville d'Ottawa et aux CUPR, affirmant que le volume de la circulation à l'époque ne justifiait pas une surveillance provinciale. M. Lalonde a fait remarquer que l'expansion de la portion d'Ottawa de la route est une priorité élevée dans son plan de transport. 

«J'ai eu deux réunions avec le maire d'Ottawa, M. Watson, et avec Steven Blair, conseiller municipal de la région d'Orléans, a déclaré M. Lalonde, et ils nous ont tous deux dit sans ambages que la route 174 ne fait partie d'aucun de leurs plans pour la ville d'Ottawa avant au moins 2035.» 

Le maire de Clarence-Rockland, Mario Zanth, a déclaré qu'il ne croyait pas que l'expansion se ferait même si la route redevenait une route provinciale. Au contraire, a-t-il dit, si la route de comté 17 était transférée au niveau provincial, le gouvernement de l'Ontario trouverait alors «443 autres municipalités suppliant de transférer des routes.» Il préférerait que le conseil municipal prenne lui-même des dispositions pour l'expansion de la route au lieu de continuer à compter sur le gouvernement provincial. 

«Je ne vais pas m'asseoir, et je ne pense pas que ce conseil devrait s'asseoir et attendre une campagne qui va faire cela si elle gagne, a déclaré le maire Zanth. Et s'ils ne gagnent pas, alors nous resterons assis pendant quatre autres années à attendre. Et pendant tout ce temps, tout notre plan de développement économique est gaspillé.» 

M. Zanth a également mentionné qu'il y avait eu un débat sur la question, à savoir si l'expansion devait être une affaire municipale ou une affaire des CUPR, mais aucune résolution n'a été trouvée à ce moment-là. La motion visant à former un comité sera présentée lors de la prochaine réunion ordinaire, le 1er novembre.