Guy Desjardins has passed away due to cancer. The popular mayor of Clarence-Rockland was admired for his devotion to his community, his ability to work well with others, and his sense of humour, which he used to both amuse his family, friends and colleagues and also to defuse tense situations.
Guy Desjardins has passed away due to cancer. The popular mayor of Clarence-Rockland was admired for his devotion to his community, his ability to work well with others, and his sense of humour, which he used to both amuse his family, friends and colleagues and also to defuse tense situations.

Au revoir Guy Desjardins

Gregg Chamberlain
EAP
Les drapeaux à l'extérieur de l'hôtel de ville de Rockland sont en berne en hommage à la vie et à l'œuvre de Guy Desjardins, maire de la Cité de Clarence-Rockland.  

La Cité a publié la confirmation officielle du décès de M. Desjardins sur son site Web et sa page Facebook, ainsi que des condoléances pour sa famille. M. Desjardins suivait un traitement pour un cancer de stade 4 et est décédé la semaine dernière. Les habitants ont depuis publié des centaines de commentaires sur la page, exprimant leur chagrin et leur sympathie. 

«Le maire Desjardins est pour moi un exemple de dévouement à sa communauté, a déclaré le conseiller Carl Grimard. Au fil des ans, il a fait un effort constant pour être présent à tous les événements communautaires tels que les collectes de fonds, les ouvertures de commerces et les événements sociaux. Il avait toujours une attention particulière pour tous ceux à qui il parlait. Il illuminait également une pièce avec son sourire contagieux et son attitude positive. Même dans les moments difficiles, comme les dernières inondations dans notre ville, le maire Desjardins a toujours gardé l'attitude «trouvons une solution ensemble» dans chaque situation. Il a servi sa communauté pendant 15 ans et il nous manquera.»  

Desjardins le maire 

Desjardins a été élu maire en 2014, après avoir été conseiller municipal. Il a sollicité et remporté sa réélection en 2018 et prévoyait de se retirer de la politique municipale à la fin de son deuxième mandat. 

«Guy était une personne plus grande que nature, orientée vers la communauté, a déclaré le conseiller André J. Lalonde, un agriculteur canadien-français plein d'humour, mais qui ne manquait pas de bon sens, un politicien chevronné, un père de famille dévoué et un mari bien-aimé. Il a toujours été le plaisantin pour détendre l'atmosphère ou mettre quelqu'un à l'aise dans une situation difficile. Guy est arrivé comme maire à un moment critique pour Clarence-Rockland. La confiance dans le conseil était au plus bas depuis longtemps et la ville était la risée du pays. Nous faisions la une des journaux pour toutes les mauvaises raisons et il fallait quelqu'un comme Guy pour remettre le bateau sur le droit chemin, ce qu'il a fait avec brio.» 

L'homme Desjardins 

«J'ai tellement de souvenirs et de bons moments passés avec notre maire, a déclaré le conseiller Mario Zanth, de nos deux parties de golf, qui étaient au mieux médiocres, aux blagues incessantes avec lui sur tout et n'importe quoi. Il était capable de tout et de rien, comme on dit. Il avait toujours le sourire, riait, mettait tout le monde à l'aise. Il serrait toujours la main de tout le monde avant les réunions du conseil, donnant le ton de l'amitié et de la camaraderie. Il n'hésitait pas à vous dire qu'il vous aimait et vous mettait toujours à l'aise dans les conversations en tête-à-tête. Il va me manquer à chaque réunion, sa présence était plus grande que la vie.» 

L'année dernière, lorsque l'état d'urgence de santé publique a été déclaré en raison de la pandémie, M. Desjardins s'est immédiatement isolé, comme l'exigeaient toutes les personnes âgées considérées comme les plus à risque pour le COVID-19. Il a continué à s'acquitter de ses fonctions de maire en participant à des réunions virtuelles du conseil et des comités du conseil tout en gérant son entreprise de serres commerciales. Avant la pandémie, M. Desjardins participait régulièrement à plusieurs marchés fermiers de la région, souriant et discutant avec les visiteurs de son étal et exposant avec fierté les résultats de ses jardins en serre. 

Lorsqu'il n'était pas en train de s'occuper des affaires du conseil, de travailler dans ses serres ou de planter de nouveaux arbres dans son verger de pommiers, M. Desjardins aimait surtout faire des promenades en été, du ski de fond en hiver et passer du temps toute l'année avec sa famille. 

«Faites une promenade à l'extérieur, a-t-il dit, en souriant, lors d'une entrevue antérieure. Le soleil peut redonner de l'énergie à n'importe qui.» 

L'un des plus grands défis de Guy Desjardins, au cours de ses deux mandats de maire de Clarence-Rockland, a été de faire face à deux urgences locales distinctes lorsque la rivière des Outaouais est sortie de son lit au printemps 2017 et 2019. On le voit ici s'adresser à la première ministre de l'époque, Kathleen Wynne, lors de sa visite dans la région de Rockland après l'inondation de 2017.