Highway 174 and County Road 17 have needed an expansion for 40 years, but various complications have ensured it never happened.
Highway 174 and County Road 17 have needed an expansion for 40 years, but various complications have ensured it never happened.

Amanda Simard demande que l'autoroute 17 redevienne provinciale

Christopher Smith
Christopher Smith
EAP
La députée Amanda Simard a demandé au premier ministre Doug Ford de reconsidérer la récupération de la route 174 et du chemin de campagne 17 comme route provinciale.  

Le 25 octobre, Mme Simard a rendu publique une lettre qu'elle a envoyée au premier ministre Doug Ford concernant la route 174 et la route 17 qui relient Rockland et Orléans. Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) veulent que la route soit élargie à quatre voies depuis plus de 40 ans, soit depuis que le gouvernement progressiste-conservateur Harris a transféré la responsabilité de la route aux CUPR et à la Ville d'Ottawa. 

«Pendant des décennies, les électeurs de ma circonscription qui empruntent la route 174/17 ont dû faire face à des embouteillages, des accidents et tout ce qui fait d'un trajet quotidien du matin un cauchemar, a déclaré Mme Simard dans sa lettre. Plus de 20 000 personnes utilisent cette autoroute quotidiennement dans ma région. Le statu quo n'est pas acceptable.» 

Mme Simard demande à M. Ford de transférer l'autoroute dans la juridiction provinciale, affirmant que c'est la seule façon de faire avancer l'expansion. Elle reconnaît que la ministre des Transports, Caroline Mulroney, a déjà déclaré que l'autoroute ne sera pas transférée, mais Mme Simard demande à M. Ford de reconsidérer sa position et de répondre d'ici le 2 novembre. 

Le conseil municipal de Clarence-Rockland a discuté d'un élargissement possible de l'autoroute lors de sa dernière réunion ordinaire, le 18 octobre, mais selon le conseiller André Lalonde, le transfert de l'autoroute à la compétence provinciale est la seule façon de procéder à un élargissement, car l'autoroute est une préoccupation secondaire pour les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) et Ottawa. Le maire Mario Zanth était réticent à l'idée de compter sur le gouvernement provincial, affirmant que si la route de comté 17 était transférée, le gouvernement de l'Ontario trouverait soudainement «443 autres municipalités suppliant de transférer des routes».