La Fédération des gens d'affaires francophones de l'Ontario a créé Quartier d'Affaires, une plate-forme numérique pour fournir aux PME et aux petits commerces de langue française ou bilingue une nouvelle vitrine électronique gratuite.
La Fédération des gens d'affaires francophones de l'Ontario a créé Quartier d'Affaires, une plate-forme numérique pour fournir aux PME et aux petits commerces de langue française ou bilingue une nouvelle vitrine électronique gratuite.

Vitrine électronique pour les PME franco-ontariennes

Gérard Malo
EAP
La Fédération des gens d'affaires francophones de l'Ontario a créé Quartier d'Affaires, une plateforme numérique pour fournir aux PME et aux petits commerces de langue française ou bilingue une nouvelle vitrine électronique gratuite qui peut les aider à accroitre leur clientèle et leur chiffre d'affaires.

«La plateforme Quartier d'affaires est double, c'est-à-dire qu'elle a un volet de services aux entreprises et un volet de service au grand public, affirme Richard Kempler, directeur général de la Fédération des gens d'affaires francophones de l'Ontario (FGA). Le but est d'aider les gens d'affaires francophones à faire progresser leurs intérêts socioéconomiques.»  

Cette organisation a été fondée par le Club canadien de Toronto et lancée officiellement en janvier, grâce à une subvention de 250000 dollars du ministère ontarien des Affaires francophones. Elle compte 22 membres dont la plupart représentent près de quatre-mille petites et moyennes entreprises en Ontario. Sont membres de la FGA dans les comtés unis, la Chambre de commerce de Prescott-Russell, la Chambre de commerce de Hawkesbury et celle de RocklandClarence, qui à leur tour représentent leurs membres respectifs.  

«Cependant, ce n'est pas obligatoire que la PME ou le commerce soit franco-ontarien, ajoute Richard Kempler,. Il suffit que l'entreprise ait son siège social en Ontario et qu'elle puisse servir sa clientèle en français ou dans les 2 langues officielles.» La Plateforme numérique Quartier d'affaires s'avère particulièrement utile pour les petits commerces et entreprises qui n'ont pas les moyens financiers d'investir en publicité et en marketing. Car avec ses partenaires, la FGA consacre des budgets importants au marketing et à la promotion de la plateforme, tant dans les médias sociaux que dans les médias traditionnels. Et cela a comme effet d'entrainement d'accroitre la visibilité des entreprises qui espèrent étendre leur champ d'action, même à l'extérieur de la province.  

La pandémie de la COVID 19 augmente l'importance de la visibilité commerciale sur internet. «Les commerces qui sont en lignes disposent d'un avantage sur leurs concurrents pendant la crise sanitaire et on peut envisager qu'il en sera de même par la suite, explique Kempler, qui rappelle que «Quartier d'affaires est un outil de marketing gratuit pour les commerces et les PME qui veulent accroitre leur visibilité et celle de leurs produits». Le directeur général de la Fédération des gens d'affaires francophones estime que le commerce en ligne, c'est déjà l'avenir.  Il affirme que les petites entreprises qui résistent encore à s'engager dans le virage numérique risquent au mieux de péricliter, au pire de disparaitre.  

Pour s'inscrire gratuitement, il faut le faire sur www.quartierdaffaires.ca