De gauche à droite : La conseillère municipale Cindy Saucier, le président du Club Amitié Francophone Embrun Marc Ryan, l'ancien deputé provincial Jean-Marc Lalonde, le maire Pierre Leroux, l'ancien deputé fédéral Don Boudria, l'artiste Gilles Gratton, Jeffrey Geigel, Roger Pharand et Claude Bastien.
De gauche à droite : La conseillère municipale Cindy Saucier, le président du Club Amitié Francophone Embrun Marc Ryan, l'ancien deputé provincial Jean-Marc Lalonde, le maire Pierre Leroux, l'ancien deputé fédéral Don Boudria, l'artiste Gilles Gratton, Jeffrey Geigel, Roger Pharand et Claude Bastien.

Une plaque historique commémore la fin de la Seconde Guerre mondiale

Christopher Smith
Christopher Smith
EAP
La plus récente plaque du programme de plaques historiques de Russell commémore le mouvement de la Voie de la Liberté.

Le 7 octobre dernier, le programme de plaques historiques a dévoilé sa nouvelle plaque, située devant l'hôtel de ville d'Embrun. La plaque se trouve à côté de la réplique d'un monument de la Voie de la Liberté et raconte l'histoire de ces monuments. 

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement français a érigé près de 1 200 monuments en pierre, le long de la route empruntée par les forces alliées pour la libération de l'Europe, de Utah-Beach en Normandie à Bastogne en Belgique. Cette route s'appelle la Voie de la Liberté et le monument situé devant l'hôtel de ville d'Embrun est une réplique des monuments qui jalonnent cette route en Europe. 

Il a été offert à la ville en 1995 par sa ville jumelle d'Embrun, en France, pour célébrer le 50e anniversaire de la fin de la guerre. Le monument qui se trouve actuellement devant l'hôtel de ville est un remplacement de l'original, qui s'est détérioré au point de ne plus pouvoir être sauvé dans le rude climat canadien. 

Les 48 étoiles le long de la couronne symbolisent les 48 États que comptaient les États-Unis en 1944. Les vagues symbolisent l'océan Atlantique que les Alliés ont dû traverser, et la torche qui émerge de l'eau est la statue de la Liberté à New York. L'acronyme AO est l'emblème de la troisième armée américaine, commandée par le général Patton, qui a libéré chacune des villes situées sur le chemin de la liberté. 

Il s'agit de la sixième plaque du programme et de la première à être dévoilée à Embrun, mais ce ne sera pas la dernière. Les organisateurs du programme espèrent dévoiler deux autres plaques dans la ville d'ici le printemps prochain.