L'année 2021 marque le 100e anniversaire de l'adoption du coquelicot comme emblème floral officiel du jour du Souvenir au Canada. La campagne annuelle de collecte de coquelicots de la Légion royale canadienne est une source importante de revenus pour aider les anciens combattants et leurs familles en cas de besoin.
L'année 2021 marque le 100e anniversaire de l'adoption du coquelicot comme emblème floral officiel du jour du Souvenir au Canada. La campagne annuelle de collecte de coquelicots de la Légion royale canadienne est une source importante de revenus pour aider les anciens combattants et leurs familles en cas de besoin.

Porter le coquelicot pour aider les vétérans en difficulté

Gérard Malo
EAP
Depuis le dernier vendredi d'octobre et jusqu'au 11 novembre Jour du Souvenir, la filiale 372 de la Légion royale canadienne de Russell mène sa campagne annuelle du coquelicot.  

L’année 2021 marque le 100e anniversaire du coquelicot du Souvenir. Comme c'est le cas partout au Canada, les résidents de la région sont invités à porter un coquelicot. Les fonds ainsi recueillis en dons permettent aux filiales de la Légion canadienne d'apporter un soutien et une aide financière aux vétérans et à leurs familles dans le besoin au sein de leur communauté. 

La Légion de Russell compte près de 200 membres dont un peu plus d'une centaine sont des membres en règles ayant payé le renouvellement de leur adhésion. Malgré la fermeture exigée par la pandémie en 2020 et l'an dernier, la filiale 372 a pu, à l'aide de nombreux bénévoles, poursuivre les campagnes du coquelicot. Maureen Marsolais est la présidente du fonds du coquelicot. «On a dû le faire sans la participation de nos corps de cadets, eux aussi confinés sans entrainement en personne. Et nous n'étions pas admis dans les écoles.»   

Malgré cela, la campagne du coquelicot s'est relativement bien passé l'an dernier, a affirmé Maureen Marsolais. «L'an dernier nous avons vendu le coquelicot à Russell, Embrun, Vars, Limoges et Casselman. Tout ça mis ensemble, nous avons recueilli 12,350$. Et cette année, nous ferons encore mieux parce que les cadets peuvent maintenant participer. Ils ont offert le coquelicot à l'extérieur de certains commerces pendant une seule journée, entre le 30 octobre et le 6 novembre.» Maureen Marsolais a ajouté que les gens tendent à donner davantage pour un coquelicot lorsque ce sont des cadets qui l'offrent.   

Il faut dire que les 20 derniers mois ont été très difficiles pour les Légions canadiennes qui ont du interrompre les activités sociales pour les membres et la location des salles, en raison du confinement et des restrictions sanitaires. Heureusement que la province a autorisé les filiales de la Légion à utiliser les fonds caritatifs provenant des bingos pour payer les factures mensuelles comme l'électricité, le chauffage et les assurances.   

Et l'argent recueilli avec la vente de coquelicot sert à subvenir aux besoins des vétérans retraités qui ont des difficultés financières. Les fonds du coquelicot de la Légion sont utilisés en tant que dons pour la nourriture, les coûts de chauffage, les vêtements, les appareils médicaux, les réparations domiciliaires essentielles, un abri ou de l'aide d'urgence. L'argent sert aussi à financer des programmes de transitions pour vétérans, directement liés à la formation ou à l'éducation. Et à bien d'autres choses encore, comme les visites, le coût du transport et des excursions d'un jour pour les vétérans, sans oublier un appui financier aux corps de cadets.   

Les fonds du coquelicot de la Légion sont placés en fidéicommis et leur utilisation est strictement réglementée et assujettie à un processus d'approbation bien arrêté. Les membres du conseil exécutif de chaque filiale sont responsables des dépenses effectuées à même leurs fonds du coquelicot.