The Nation council and administration have some serious work to do on trimming the 2022 budget plan for the municipality, if they want to avoid a huge increase in property taxes next year.
The Nation council and administration have some serious work to do on trimming the 2022 budget plan for the municipality, if they want to avoid a huge increase in property taxes next year.

Le budget de La Nation doit être fortement réduit

Gregg Chamberlain
EAP
Le plan budgétaire de l'année prochaine pour La Nation doit subir de grosses coupures si on veut éviter une forte augmentation du taux d'imposition foncière pour 2022.  

«Il nous reste environ 3 millions$ à couper pour arriver à zéro pour cent (taux d'imposition)», a déclaré le maire François St-Amour lors d'une entrevue téléphonique le 22 octobre, à la suite de la séance d'examen de deux jours du projet de budget 2022 par le conseil de La Nation. 

Une augmentation d'un pour cent du taux d'imposition pour tout budget équivaut à 100 000$ de revenus qu'une municipalité doit percevoir pour ses dépenses. 

«Trois millions de dollars représentent une augmentation de 30 pour cent des taxes, a déclaré le maire St-Amour. Vous savez que cela ne va pas se produire». 

Le défi pour le conseil et l'administration, a noté le maire, est d'essayer de trouver des moyens de réduire le plan budgétaire proposé pour 2022, tout en étant en mesure de répondre à certains des besoins critiques de La Nation en matière d'infrastructure et aussi de soutenir les projets et services existants. «Nous avons certaines routes dans le secteur rouge, a déclaré M. St-Amour, ce qui signifie qu'elles nécessitent une attention immédiate.»   

Le maire a noté que le conseil et l'administration sont sur le point de présenter un budget prêt à être approuvé avant la fin de l'année. Le personnel examinera l'avant-projet maintenant et le révisera en fonction des suggestions et des commentaires du conseil lors de la séance d'examen d'octobre. 

La deuxième ébauche sera présentée au conseil en novembre. Le maire St-Amour s'attend à ce que le conseil organise une séance d'examen d'une journée complète du deuxième projet de budget, le 22 novembre, avant le début de sa séance ordinaire. Selon le maire, une partie des discussions de la session ordinaire portera sur la question de savoir si le conseil peut ou non accepter une augmentation des taxes de un à trois pour cent pour le budget 2022 ou s'il y aura un troisième projet. 

Si le conseil décide d'un troisième projet de budget, M. St-Amour a déclaré que cette session d'examen sera «La journée des grands couteaux», une journée de coupes drastiques effectuées pour créer un budget avec une augmentation d'impôt de zéro pour cent.