All adults are able to book their first dose of a COVID-19 vaccine as of this week.
All adults are able to book their first dose of a COVID-19 vaccine as of this week.

La réservation des vaccins est ouverte à tous les adultes

Stephen Jeffery
EAP
Toute personne âgée de 18 ans et plus peut prendre rendez-vous pour se faire vacciner en Ontario, une semaine avant la date prévue.

Mardi à 8 heures, tous les adultes âgés de 18 ans et plus ont été rendus admissibles aux réservations dans les cliniques de vaccination de masse de la province. Le gouvernement devait rendre les vaccinations admissibles à toutes les personnes qui auront 30 ans ou plus en 2021 cette semaine, les personnes âgées de 18 à 29 ans devant devenir admissibles la semaine prochaine.  

L'éligibilité inclut les personnes qui ont actuellement 17 ans, mais qui auront 18 ans plus tard en 2021 (celles nées en 2003). Les réservations à l'échelle de la province pour les personnes âgées de 12 à 17 ans devraient être disponibles au cours de la semaine du 31 mai, mais les unités de santé publique locales seront autorisées à administrer des doses aux personnes de cette tranche d'âge dès cette semaine.  

Le gouvernement a déclaré que la livraison anticipée de la cargaison de vaccins du 24 mai était à l'origine de la décision d'étendre l'éligibilité à toutes les personnes de 18 ans et plus cette semaine. Les réservations peuvent être faites à covid-19.ontario.ca/rendezvous-vaccin/.   

Au Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO), plus de 80 000 doses ont été administrées dans les sites de vaccination de masse et les pharmacies. Le Bureau de santé organise des cliniques de vaccination de masse à Hawkesbury, Rockland, Casselman, Cornwall, Winchester et Alexandria. La semaine dernière, les travailleurs de première ligne et les personnes âgées de 40 ans et plus sont devenus éligibles pour le vaccin.  

Au cours du dernier mois, entre 7 000 et 8 000 vaccins ont été administrés chaque semaine dans les cliniques de masse du BSEO. 

Deuxième dose 

Alors que l'admissibilité aux vaccins pour les premières doses continue de s'ouvrir, le BSEO a déclaré que les personnes qui avaient besoin d'une deuxième dose «ne seront ni manquées ni oubliées».   

Dans une déclaration, le BSEO a indiqué que certains résidents s'étaient vu refuser l'accès à des cliniques de vaccination parce qu'ils avaient pris un rendez-vous pour la deuxième dose plus tôt que ce qui était recommandé. «Nous demandons aux personnes qui ont besoin d'un rendez-vous pour une deuxième dose seulement de continuer à suivre les dernières mises à jour et d'être assurées que des rendez-vous leur seront proposés», indique le communiqué. 

Avertissement d'escroquerie 

Pendant ce temps, le BSEO a averti les habitants de se méfier des escrocs des vaccins par téléphone. Dans un communiqué publié jeudi matin, le Bureau de santé a déclaré que certains habitants avaient reçu un appel téléphonique leur demandant des informations financières.   

Le vaccin est gratuit et le BSEO a demandé à toute personne ayant reçu de tels appels de raccrocher immédiatement et d'alerter la police. De même, le BSEO a demandé aux habitants de ne jamais laisser entrer chez eux une personne qui propose un vaccin en échange d'une somme d'argent.