The Ontario government announced plans on Friday to accelerate the administration of second doses of COVID-19 vaccines.
The Ontario government announced plans on Friday to accelerate the administration of second doses of COVID-19 vaccines.

Déploiement plus rapide de la deuxième dose

Stephen Jeffery
EAP
Le gouvernement de l'Ontario a annoncé son intention de raccourcir le délai entre la première et la deuxième dose du vaccin COVID-19, afin que la majorité de la population soit entièrement immunisée d'ici la fin de l'été.  

Le premier ministre Doug Ford a annoncé vendredi matin que l'augmentation de l'offre de vaccins permettrait à la province d'accélérer le déploiement des secondes doses dans la province. L'intervalle entre la première et la deuxième dose pourrait être ramené à quatre semaines, alors qu'il est actuellement de 16 semaines au maximum, a-t-il précisé.  

Les personnes âgées de 80 ans et plus peuvent prendre un rendez-vous plus tôt pour la deuxième dose depuis le lundi 31 mai à 8h à l'adresse covid-19.ontario.ca/book-vaccine/, suivies par les personnes âgées de 70 ans et plus une semaine plus tard, le 7 juin. Les réservations anticipées ne sont pas automatiques, mais sont plutôt un choix que chaque personne doit faire. Il n'y a aucune garantie d'obtenir un rendez-vous plus tôt que celui qui a déjà été attribué.  

Environ 65 % des adultes de l'Ontario ont reçu leur première dose, en avance sur l'objectif fixé pour la première étape de la réouverture, le 14 juin. Lors d'une conférence de presse tenue vendredi matin, M. Ford n'a pas indiqué que la réouverture des terrasses des restaurants et d'autres installations seraient devancées, notant que d'autres critères tels que la capacité des soins intensifs et les taux de positivité ont également pesé dans la décision.  

Au niveau local, le Bureau de santé de l'est de l'Ontario a dépassé les 100 000 doses de vaccin la semaine dernière. En fin de semaine, 106 049 doses avaient été administrées dans toute la région dans les cliniques de vaccination de masse, les partenaires de la santé et les pharmacies. La plupart des personnes âgées de 60 ans et plus de la région avaient reçu au moins une dose.  

Le nombre de vaccins administrés aux groupes d'âge plus jeune était également en hausse. Selon le site Web du BSEO, au moins une dose avait été administrée à 31,2 % des 50-59 ans, 18 % des 40-49 ans, 15,7 % des 30-39 ans, 9,1 % des 20-29 ans et 0,9 % des moins de 20 ans. Ces pourcentages sont basés sur une estimation de la population du recensement de 2017, ce qui pourrait présenter une légère différence.  

Au moment de la publication, aucune nouvelle information n'a été présentée concernant la réouverture potentielle des écoles à l'apprentissage en personne. Ford a envoyé une lettre à 55 groupes et personnes différents la semaine dernière pour obtenir des commentaires.  Les personnes devaient répondre vendredi dernier avant 17 heures.