Daniel Lapierre represents the Green Party for Glengarry-Prescott-Russell voters in the September 20 federal election. One of his campaign goals is to increase awareness among GPR voters about the power they have with their votes in helping direct future government policy.
  Daniel Lapierre represents the Green Party for Glengarry-Prescott-Russell voters in the September 20 federal election. One of his campaign goals is to increase awareness among GPR voters about the power they have with their votes in helping direct future government policy.

Daniel Lapierre fait campagne pour les Verts

Gregg Chamberlain
EAP
Le candidat du parti Vert, Daniel Lapierre, veut que les électeurs comprennent le pouvoir qu'ils exercent lors des élections fédérales de ce mois-ci.  

«Ils ne se rendent pas souvent compte de l'impact de leur vote», a déclaré M. Lapierre lors d'une entrevue téléphonique le 1er septembre. 

Lors de sa campagne de porte-à-porte, M. Lapierre a remarqué que plusieurs personnes lui ont dit qu'elles n'avaient pas voté lors de la dernière élection ou qu'elles n'avaient pas l'intention de le faire. «Certains résidents, a-t-il ajouté, ne semblaient pas réaliser à quel point leur vote pourrait s'avérer important lorsque les bulletins de vote seront comptés pour choisir le représentant de Glengarry-Prescott-Russell au Parlement, le 20 septembre.» 

M. Lapierre, qui réside à L'Orignal depuis 1997, est titulaire d'un diplôme en physique de l'Université d'Ottawa. Il est entraîneur de soccer, de baseball et de hockey pour les jeunes et ancien président de son association mineure locale. Il a décidé de devenir le candidat du parti Vert pour la circonscription parce qu'il croit que la politique du gouvernement fédéral doit mettre davantage l'accent sur la mise en œuvre immédiate de solutions scientifiques pour faire face au changement climatique et à d'autres problèmes environnementaux. 

«C'est important», a-t-il dit, citant la controverse actuelle au sujet d'un projet de cimenterie près de L'Orignal comme exemple d'une question environnementale qui a un impact sur la communauté. 

M. Lapierre s'est également dit préoccupé par le besoin de politiques gouvernementales qui aideront à répondre aux besoins sociaux, comme le logement subventionné, et qui soutiendront également le développement économique afin de réduire l'impact local potentiel de la pauvreté. 

«Ces problèmes créent des impacts émotionnels et psychologiques, a-t-il dit, qui se répercutent sur d'autres secteurs de la communauté.»