More residential projects proposed for Plantagenet means more demands on the village’s sewage treatment lagoon. Both township council and administration agree on the need to look at future expansion of the existing lagoon system.
More residential projects proposed for Plantagenet means more demands on the village’s sewage treatment lagoon. Both township council and administration agree on the need to look at future expansion of the existing lagoon system.

Plantagenet a besoin d'un bassin d'épuration plus grand

Gregg Chamberlain
EAP
Plus de projets d’ensemble résidentiel proposés pour Plantagenet signifient plus de demandes sur le système de lagunes de traitement des eaux usées du village.

«Il y a beaucoup de demandes pour des (projets) de construction», a déclaré Guylaine Poirier, directrice de la construction et du zonage du canton d'Alfred-Plantagenet, lors de la séance du conseil du 21 avril. 

La discussion sur l'étang d'épuration du village de Plantagenet a fait suite à l'examen par le conseil d'une lettre concernant un projet résidentiel de sept unités sur la rue Main. L'installation actuelle de la lagune d'épuration du village a une capacité suffisante pour traiter ce projet et quelques autres, mais le personnel du canton et le conseil conviennent qu'une expansion future de la lagune est nécessaire pour soutenir le développement économique futur du village. 

Jonathan Gendron, directeur des travaux publics du canton, a indiqué au conseil que son service travaillait à un appel d'offres pour choisir une entreprise chargée de réaliser l'évaluation environnementale (EE) nécessaire à l'expansion future du bassin de stabilisation. 

«D'ici juillet, nous devrions avoir un consultant pour effectuer l'évaluation environnementale», a déclaré M. Gendron. 

«Quand pensez-vous que nous pourrons commencer à faire quelque chose pour augmenter la capacité de la lagune??", a demandé le conseiller Ian Walker. C'est le véritable échéancier (priorité). En fin de compte, nous essayons de faire en sorte que nous puissions avoir un nombre illimité de permis de construire à Plantagenet. Nous devons faire bouger la terre et faire avancer les choses.» 

M. Gendron a fait remarquer que le processus d'évaluation environnementale pourrait prendre deux ou trois ans, puis une autre année pour la conception détaillée de l'expansion de la lagune. Il estime qu'il faudra quatre ou cinq ans avant que la construction proprement dite puisse commencer. 

«C'est un processus assez ardu», a-t-il dit. 

Le maire Stéphane Sarrazin a fait remarquer que le conseil devra examiner, lors d'une prochaine réunion, le nombre de permis de construire qu'il peut autoriser pour les projets de développement résidentiel et commercial en cours à Plantagenet, compte tenu de la capacité actuelle de la lagune d'épuration du village.