A group of five people, including a couple from Grenville-sur-la-Rouge, appeared in provincial court in Montréal June 29 on charges of mischief related to a March 13 anti-masking protest that blocked the Louis-Hippolyte-Lafontaine Bridge Tunnel.
A group of five people, including a couple from Grenville-sur-la-Rouge, appeared in provincial court in Montréal June 29 on charges of mischief related to a March 13 anti-masking protest that blocked the Louis-Hippolyte-Lafontaine Bridge Tunnel.

Les manifestants anti-masque comparaissent devant le tribunal

Rédaction
EAP
Cinq personnes, dont deux résidents de Grenville-sur-la-Rouge, ont comparu pour la première fois devant le tribunal pour des accusations liées à la manifestation du 13 mars qui a bloqué le tunnel La Fontaine.

Les cinq personnes sont accusées de méfait pour leur participation à une manifestation anti-masque qui a bloqué l'accès au pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine le 13 mars. Elles ont comparu pour la première fois le 29 juin à Montréal devant la juge Suzanne Costom de la Cour du Québec. 

Les cinq personnes pourraient être liées à un groupe qui se fait appeler Les Farfadaas ! et qui est impliqué dans la contestation des mesures de santé publique du gouvernement du Québec pendant la pandémie. Les cinq accusés ont enregistré une vidéo d'eux-mêmes à l'intérieur du palais de justice de Montréal avant leur comparution devant le juge Costom. La vidéo a ensuite été publiée sur la page Les Farfadaas ! sur Facebook. 

Le groupe de cinq personnes comprend Steve Charland, 48 ans, et Karol Tardif, 52 ans, un couple de Grenville-sur-la-Rouge. Charland est mentionné dans la vidéo par une personne faisant de la narration hors caméra. 

Le 13 mars dernier, plusieurs personnes ont créé un embouteillage avec leurs véhicules à l'entrée du tunnel dans le cadre d'une manifestation anti-masque. Lors de leur comparution devant le tribunal, tous les accusés ont plaidé non coupable de méfait et de complot visant à fermer le tunnel du pont. Ils n'étaient pas représentés par un avocat. 

L'affaire est maintenant ajournée jusqu'en septembre.