The provincial government is setting new vaccination conditions for people working with seniors and students, and also developing new vaccination policies to help reduce the risk of infection by the Delta variant of COVID-19.
The provincial government is setting new vaccination conditions for people working with seniors and students, and also developing new vaccination policies to help reduce the risk of infection by the Delta variant of COVID-19.

Le vaccin COVID-19 obligatoire dans les milieux à haut risque

Christopher Smith
Christopher Smith
EAP
Le gouvernement de l'Ontario prend des mesures pour protéger les citoyens les plus vulnérables.

En raison du taux élevé de transmission du variant Delta, le gouvernement de l'Ontario et le médecin hygiéniste en chef agissent pour stopper la quatrième vague. Les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli recevront une troisième dose de vaccin. 

«Bien que l'Ontario reste une juridiction de premier plan pour les premières et deuxièmes doses administrées et que nous ayons l'infrastructure en place pour gérer les épidémies, le variant Delta est hautement transmissible et l'expérience d'autres juridictions montre que nous devons rester vigilants à l'approche de l'automne, a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. En prenant des mesures supplémentaires dans les milieux à haut risque, nous protégerons davantage nos personnes les plus vulnérables, nous préserverons la capacité des hôpitaux, nous assurerons un retour à l'école en toute sécurité et nous garderons l'Ontario en état de marche.» 

Il est maintenant obligatoire pour toute personne qui travaille dans un milieu à haut risque d'infection de recevoir les deux doses du vaccin. Les milieux à haut risque comprennent les établissements postsecondaires, les maisons de retraite, les refuges pour femmes, les foyers de groupe et les centres de traitement pour enfants. 

Le nouveau mandat exige la mise en place d'une politique de vaccination pour les employés, les entrepreneurs, le personnel paramédical, les étudiants et les bénévoles dans tous les milieux à risque élevé. Les personnes doivent fournir la preuve d'une vaccination complète, d'une raison médicale de ne pas être vacciné ou de la réussite d'une session éducative sur la vaccination COVID-19. Les personnes qui ne fournissent pas de preuve de vaccination doivent se soumettre à des tests antigéniques réguliers. La politique de vaccination doit entrer en vigueur au plus tard le 7 septembre 2021. 

Le ministère de l'Éducation introduira une politique de divulgation des vaccinations pour les écoles publiques et privées, ainsi que pour les établissements de garde d'enfants agréés. Tous les membres du personnel doivent indiquer s'ils sont vaccinés contre la COVID-19, et ceux qui ne le sont pas subiront un test rapide d'antigène. Le ministère prévoit d'organiser des cliniques de vaccination volontaire pour les écoles afin de rendre la vaccination plus pratique. Le vaccin Pfizer sera disponible pour les enfants qui atteignent l'âge de 12 ans d'ici la fin de 2021. 

«Avec l'appui du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, notre gouvernement prend des mesures pour rendre les écoles aussi sûres que possible, a déclaré Stephen Lecce, ministre de l'Éducation. Notre plan protégera nos écoles, assurera la rapidité de la recherche des contacts, le tout dans l'intention de les garder ouvertes pour le bien des élèves de l'Ontario.» 

La province commencera également à offrir des troisièmes doses du vaccin COVID-19 aux personnes classées comme étant à haut risque. Il s'agit des personnes ayant subi une greffe, des personnes atteintes d'un cancer hématologique ou traitées pour cette maladie, des personnes ayant reçu un agent anti-CD20 et des résidents de foyers de soins de longue durée, de maisons de retraite et de foyers pour personnes âgées des Premières Nations.