Le conseil municipal de Grenville-sur-la-Rouge a annulé un emprunt de 416 000 $ pour la réfection de la montée Crooks et du chemin des Arpents Verts.
Le conseil municipal de Grenville-sur-la-Rouge a annulé un emprunt de 416 000 $ pour la réfection de la montée Crooks et du chemin des Arpents Verts.

Grenville-sur-la-Rouge annule un emprunt de 416 000$

Charles Durocher
EAP
Le conseil municipal de Grenville-sur-la-Rouge annule un emprunt de 416 000$ pour la réfection de la montée Crooks et du chemin des Arpents Verts. Le conseil a effectué l’emprunt en 2017, mais les travaux n’ont jamais été faits.

Au cours de la dernière séance ordinaire du conseil municipal, le conseil a donné un avis de motion et déposé le projet de règlement numéro RE-613-11-2021, qui viendrait abroger le règlement de 2017 afin d’annuler définitivement le solde d’emprunt décrétant des travaux de réfection de 416 000$ sur la Montée Crooks et deux tronçons du chemin des Arpents Verts.  

Le règlement original avait été adopté par le précédent conseil en 2017. Il prévoyait le repavage de la montée Crooks et le pavage du chemin des Arpents Verts, mais les travaux n’ont jamais été entamés. Marc Beaulieu, directeur général municipalité: «Si nous n’annulons pas le règlement d’emprunt, il risquerait d’affecter négativement notre crédit auprès du Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.». 

Le maire Tom Arnold affirme que le problème avec l’ancien règlement est que les travaux qu’il prévoyait auraient été faits aux frais de l’ensemble des contribuables. Or, il aurait préféré qu’ils soient financés par une taxe d’amélioration locale: «La politique qui a été établie par notre conseil lorsqu’on a été élu est que ce sont les gens qui demeurent sur une rue qui devront payer pour le pavage de leur rue. C’est ce qui a été fait cette année pour Arpents Verts, c’est des gens sur la rue qui paie pour le pavage de leur rue, plutôt que l’ensemble des contribuables. Si l’ensemble des contribuables doit payer pour des travaux de réfection, il y a des routes beaucoup plus vielles que montée Crooks qui devraient être réparées avant celle-ci.»