The Town of Hawkesbury wishes to rezone land now classed as green space to density 3 residential, to allow a small residential development to go ahead.
The Town of Hawkesbury wishes to rezone land now classed as green space to density 3 residential, to allow a small residential development to go ahead.

Demande de modification de zonage

Catherine Lefebvre
EAP
La Corporation de la ville de Hawkesbury a tenu une réunion extraordinaire du conseil, le 6 mai dernier, pour entendre l'opinion des citoyens sur un projet d’amendement au règlement de zonage.

Le projet proposé a pour but de modifier l’usage du terrain bordant le ruisseau au coin sud-est du croisement entre l’avenue Chartrand et la rue Omer, comme expliqué par Céleste Cordonnier, planificatrice de la ville de Hawkesbury. On souhaite aussi rezoner le terrain d’espace vert à résidentiel de densité 3, pour permettre le développement de quatre maisons de ville en rangées superposées. Chacune d’elle serait composée de huit unités pour un total de trente-deux unités de logement. Pour ce faire, il serait nécessaire de prolonger l’avenue Chartrand d’environ trente mètres, en direction sud.  

 

Durant la réunion extraordinaire du conseil, quelques citoyens ont pu communiquer leurs craintes et poser des questions. D’abord, des inquiétudes concernant la circulation sur la rue Chartrand ont été exprimées. En réponse aux interventions des citoyens, Mme Cordonnier a affirmé que «[...] la circulation, il va y avoir un changement dans cette zone. Il va aussi y avoir d’autres développements, puisqu’il y a des terres vacantes au sud du projet, mais aussi tout à l’ouest de la ville. Donc, il va y avoir une augmentation de la circulation, c’est sûr, mais il faut savoir qu’il y a des mesures qui vont être mises en place et il y a toujours des façons d’améliorer les routes si on constate qu’il y a un trop grand développement rapidement et qu’il manque des infrastructures.» 

Des questionnements concernant la préservation de la flore et du ruisseau bordant la rue Chartrand ont aussi été abordés. «Pour ce qui concerne l’espace vert, afin d’appuyer leur demande, les promoteurs ont fourni des études pour démontrer qu’il n’y aurait pas d’impacts, a assuré Mme Cordonnier.  On a d’abord, d’un côté, des recommandations pour minimiser les impacts sur la faune et la flore ainsi que les études démontrant une recherche qui a été faite vis-à-vis des espèces qui y résident.  Puis cette étude a démontré que ce n’était pas en danger ou à préserver.»   

La Corporation de la ville de Hawkesbury prendra la décision d’adopter ou de rejeter le projet lors de la réunion ordinaire du conseil du 31 mai prochain.